www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : GREVES  / Actions et grèves 2008 2009 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
13 novembre 2008

Le lundi 24 novembre, dans le 93 on refuse de perdre les postes de RASED !

On refuse aussi la désorganisation des écoles avec les 60h et les modifications prévues pour le mouvement des personnels en 2009
RASSEMBLEMENT DES PERSONNELS DES ECOLES DEVANT L’ INSPECTION ACADEMIQUE LE LUNDI 24 NOVEMBRE SUR LE TEMPS DE MIDI (11H30 -13H30)

LE LUNDI 24 NOVEMBRE JOUR DE LA CAPD (prévue à 14h30), MONTRONS ENSEMBLE QUE NOUS AVONS BESOIN DE POSTES POUR LES ELEVES DE SEINE-SAINT-DENIS !

Montrons aussi que nous refusons les nouvelles modalités prévues pour le mouvement des personnels, que nous ne nous contentons pas de primes pour une partie d’entre-nous.

Nous revendiquerons ensemble :
  • La suspension et le gel des mesures DARCOS sur les 60 h d’aides personnalisées
  • la création de plusieurs centaines de postes budgétaires pour réduire les effectifs et pour améliorer le remplacement (450 postes),
  • Le maintien de la formation professionnelle initiale et continue
  • le maintien et le développement des RASED et de la psychologie scolaire, avec un accroissement des départs de collègues en stages de formation,
  • le développement du temps de concertation,
  • L’abandon du projet de loi créant les EPEP
  • L’arrêt des pressions contre les équipes pédagogiques.
  • L’augmentation générale des salaires
Nous appelons les personnels des RASED à venir avec leurs chasubles spécifiques et à être « bien visibles » ce jour là !
Le SNUipp a proposé aux autres organisations syndicales du département d’appeler à ce rassemblement.

Pour fermer des emplois dans les RASED, le gouvernement tente de se dédouaner en faisant croire que les 60 heures annuelles d’aides personnalisées pourront remédier à la difficulté scolaire. Pour que sa démonstration soit convaincante, le ministère impose aux I.A. un mode opératoire très injonctif. Les pressions sont fortes contre les équipes d’école, en particulier sur les directions d’école pour que tout soit installé au plus vite. Et pourtant l’Inspecteur d’Académie de Seine Saint Denis avait annoncé en CDEN, devant le Préfet, que les écoles auraient jusqu’aux vacances de Novembre pour se concerter. Il n’en a rien été et il a souvent fallu démarrer les activités « de soutien » dans la précipitation.

La réponse aux besoins des élèves de ce département ne peut pas se trouver dans une réduction des moyens, ni dans un climat de tension perpétuelle.

La réduction des moyens est la conséquence de la mise en place de la RGPP . L’autoritarisme en vigueur préfigure la mise en place annoncée des EPEP.

Le recours aux heures supplémentaires et les primes ne sont pas une réponse aux besoins d’une véritable revalorisation pour toute la profession.

Le mépris et l’autoritarisme au service des réformes Darcos, ça suffit ! On ne fera pas mieux avec moins !

 

66 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 93, Bourse Départementale du Travail, 1 place de la Libération, 93016 BOBIGNY cedex - Tel : 01.48.96.36.11 - Fax : 01.48.96.36.80 - email : snu93@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis, tous droits réservés.