www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : GREVES  / 2014/2015 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}

Documents joints


  • appel grève FSU 93 20 novembre 2014
    PDF - 147.9 ko
    Télécharger

  • Lettre aux parents de nos élèves
    PDF - 189.2 ko
    Télécharger

  • Intention de faire grève jeudi 20 novembre 2014, à transmettre à votre IEN avant le lundi 17 novembre minuit (y compris par mail)
    Word - 38.5 ko
    Télécharger

  • tract 20 nov2014_acadVF
    PDF - 77.2 ko
    Télécharger

  • Tract intersyndical 93 mobilisation20décembre (1)
    PDF - 547.3 ko
    Télécharger
21 novembre 2014

La Seine Saint Denis maltraitée, ça suffit !

Grève du 20 novembre - les photos de la manif

MANIFESTATION PARIS Départ 14h00 : au niveau de la Bibliothèque Nationale de France, à l’angle de la rue Raymond Aron et de l’avenue de France (13ème - RER C / M° ligne 14 : Bibliothèque François Mitterrand ou M° ligne 6 : Quai de la Gare) Arrivée :Bercy (Ministère des Finances)
Les photos de la manif du 20 novembre 2014 Appel grève FSU 93 - SNUipp 77 - SNUipp 93 - SNUipp 94 : 20 novembre 2014 Appel intersyndical 93 : SNUipp, SNES, SNEP, CGTéduc, SUDéduc

LES PHOTOS DE LA MANIFESTATION DU 20 NOVEMBRE 2014

créer

Voir les photos de la manifestation : photos de Jean-Claude Saget



créer
créer

MANIFESTATION PARIS Départ 14h00 : au niveau de la Bibliothèque Nationale de France, à l’angle de la rue Raymond Aron et de l’avenue de France (13ème - RER C / M° ligne 14 : Bibliothèque François Mitterrand ou M° ligne 6 : Quai de la Gare) Arrivée :Bercy (Ministère des Finances)

Cliquez sur l’image pour l’agrandir
créer

38 classes sans maître le jour même de la rentrée des classes, la visite du Président de la République n’y change rien.

Des fermetures de classe après la rentrée malgré des mobilisations d’école très fortes y compris en éducation prioritaire ; les seuils d’ouverture de classe dépassés, une moyenne d’élèves par classe de 24,11 bien supérieure à la moyenne nationale.

Des contractuels recrutés par Pôle-emploi sur des centaines de postes vacants.

Un tel manque de remplaçants que les écoles totalisent plusieurs centaines de journées pendant lesquelles les élèves sont répartis dans les autres classes, à peine un mois après la rentrée.

Aucun poste de RASED rétabli après la suppression de la moitié des postes de maîtres E entre 2007 et 2012.

Une réforme des rythmes scolaire qui aggrave encore ces conditions d’enseignement. Le temps de concertation, qui doit permettre un travail pédagogique de qualité, est rendu impossible par ces nouveaux emplois du temps.

Un millier de stagiaires qui vivent des conditions d’entrée dans le métier indignes : certains n’auront eu un acompte sur leur salaire que fin octobre. Déjà qu’ils ne perçoivent que 1300 euros par mois à bac + 4…

Des élèves en situation de handicap accueillis de plus en plus nombreux dans les classes… sans l’accompagnement nécessaire. Des élèves en grande souffrance laissés sans réponse par manque de structure de soin, les enseignants seuls face à des situations insupportables. Des élèves non francophones dans les classes banales par manque de classes UPE2A pour les accueillir.

Des direct-eurs-rices d’école, des format-eurs-rices et des conseill-ers-ères pédagogiques, débord-és-ées.

Un manque de postes, et un manque de personnels, qui restreint les droits des enseignants : par exeat, il faut 27 ans pour quitter ce département si l’on n’est pas en « rapprochement de conjoint »… et là encore, plusieurs années de séparation sont infligées avant une réponse favorable par permutation.

Disparition des temps partiels à 80%, de la formation continue, restriction de tous les autres temps partiels, des disponibilités, des détachements, et des congés formation …

Ce n’est pas une fatalité ! Agissons pour obtenir ce qui est dû aux enseignants et aux élèves de ce département.

Les résultats de notre consultation nous conduisent, avec la FSU 93, à appeler les collègues de Seine Saint-Denis à la mobilisation :

TOU-TE-S en GREVE le 20 novembre 2014 !

créer

La journée internationale des droits de l’enfant sera l’occasion pour les enseignants de Seine Saint-Denis de manifester pour exiger les moyens nécessaires au fonctionnement d’une école égalitaire :

- La dotation exceptionnelle en postes dont le département a besoin pour faire réussir tous les élèves ;
- La revalorisation salariale des enseignants : quelle « priorité à l’école » sans la reconnaissance concrète du travail des enseignants ?
- Les mesures pour que tous les postes soient pourvus : pré-recrutements, logement des enseignants…
- Le respect des droits des personnels : comment croire que les élèves seront bien accueillis et bien encadrés si les enseignants ont des conditions de travail dégradées ;
- Une négociation sur les 108h : fin des APC, réécriture des décrets « rythmes scolaire », réintégration du temps de concertation dans l’emploi du temps régulier des écoles, retour d’une véritable formation continue.

Il est temps que la dépense d’éducation, comme toutes les dépenses relatives à la fonction publique et aux services publics, soit enfin considérée comme un investissement pour la Nation et non plus comme une « charge ». Le débat parlementaire s’ouvre au parlement : les enseignants attendent des actes !

Le FSU 93 s’adresse d’ores et déjà à tous les syndicats du département pour leur proposer un appel unitaire.

Le 20 novembre les enseignants du 1er degré des 2 autres départements de l’académie de Créteil le 77 et le 94, seront aussi en grève à l’appel des SNUipp-FSU.

Lire l’appel commun académique

PDF - 77.2 ko
tract 20 nov2014_acadVF

 

52 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 93, Bourse Départementale du Travail, 1 place de la Libération, 93016 BOBIGNY cedex - Tel : 01.48.96.36.11 - Fax : 01.48.96.36.80 - email : snu93@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis, tous droits réservés.