www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actions "éducation besoins du système éducatif" 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
22 juin 2012

1000 postes créés à la rentrée, seulement 23 pour le 93

La répartition des 1000 postes est connue depuis le 20 juin, ce sera 80 postes pour l’académie de Créteil : 23 pour le 93, 44 pour le 77 et 13 pour le 94. Cette dotation ne marquera pas la rupture tant attendue.

Le gouvernement l’avait annoncé : 1000 postes créés pour faire face aux urgences de la rentrée.

Après la politique de destruction systématique de postes appliquée depuis des années, le gouvernement donne un signe. Pour autant nous sommes loin du compte, même si nous savions déjà que nos revendications ne pourraient être reprises en totalité, nous espérions davantage.

Le SNUipp 93 l’avait écrit au ministre de l’éducation dès le 31 mai, il y a des urgences dans notre département. Nous listions dans ce courrier les éléments qui caractérisent les conditions d’enseignement et qui créent de la difficulté pour les élèves et les enseignants :

  • l’augmentation démographique : 12000 élèves supplémentaires en 5 ans avec seulement 153 créations de postes dans la même période
  • la disparition de 191 postes de RASED depuis 2008, un tiers de l’effectif total
  • le nombre de remplaçants notoirement insuffisant : en juin plus de 200 classes chaque jour sans maitre
  • la scolarisation des enfants de moins de 3 ans tombée à 0,77% alors que la moyenne nationale est à 13,4%
  • les PES qui arrivent sur les classes sans aucune formation professionnelle préalable
  • la disparition de 13 postes de maitres supplémentaires qui permettaient le « plus de maitres que de classes ».
  • l’arrivée toujours croissante d’élèves non-francophones et/ou non scolarisés auparavant, qui nécessiterait encore cette année l’ouverture de 15 nouvelles classes CLIN
  • le manque dramatique de personnels d’accompagnement et leur absence de formation pour scolariser dans de bonnes conditions les élèves en situation de handicap dont le nombre a doublé depuis 2005
  • 37% des postes de médecins scolaires ne sont pas pourvus dans ce département
  • les droits des enseignants régulièrement amputés dans leur souhait de muter, d’exercer à temps partiels, de se placer en disponibilité, en détachement.

Avec 23 postes le DASEN n’aura les moyens d’améliorer aucune de ces situations. Le SNUipp-FSU 93 continuera d’exiger du gouvernement qu’il s’engage de manière plus décisive sur la voie du changement annoncé.

Dès sa nomination le ministre de l’éducation a pris des décisions attendues par les enseignants : abrogation du décret sur l’évaluation des enseignants, non-remontée des évaluations nationales, ouverture de concertations, annonce d’une véritable formation initiale.

Mais d’autres s’imposent, incontournables, significatives, ne nécessitant pas de moyens considérables, et qui doivent être prises dès maintenant :

  • suppression du LPC,
  • arrêt des Aides personnalisées et développement du temps de concertation,
  • abrogation du décret sur le jour de carence,
  • abandon du dispositif ECLAIR et des écoles du socle,
  • arrêt de l’utilisation et remise à plat de tous les fichiers utilisés dans l’EN (Base –élève, AFFELNET, SIRHEN).

Pour les autres chantiers à ouvrir, et ils sont nombreux, l’annonce d’une concertation large et constructive devra être suivie des conditions réelles de sa réalisation. Sur quel temps les enseignants seront-ils consultés ? Qui pourra y participer ? Sous quelle forme ?

Ce sont des chantiers qui nécessitent du temps et la mise en relation de tous les acteurs concernés. La loi de programmation prévue pour l’automne ne pourra pas s’appuyer sur des conclusions de concertations à peine ébauchées. Après avoir été écartés depuis si longtemps, les enseignants ne comprendraient pas que de telles décisions soient de nouveau prises sans eux. C’est à cette seule condition qu’ils pourront retrouver la confiance et qu’ils pourront croire à une réelle reconnaissance.

Word - 29.5 ko
Déclaration au comité technique académique (CTA) 1er degré 22 juin 2012

 

70 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 93, Bourse Départementale du Travail, 1 place de la Libération, 93016 BOBIGNY cedex - Tel : 01.48.96.36.11 - Fax : 01.48.96.36.80 - email : snu93@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis, tous droits réservés.