www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actions "éducation besoins du système éducatif" 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
31 mai 2012

+ 1000 postes à la rentrée : pour qui ? Le SNUipp-FSU 93 s’adresse au ministre

Le nouveau ministre de l’Education annonce la création de 1000 postes dans le primaire, qui seront affectés dans une dizaine de départements "défavorisés". Le 93 fait partie de ceux-là.

L’académie de Créteil, qui était en 2006 dans la moyenne nationale pour la dépense par élève dans le primaire, est passée au 22ème rang sur 26 comme le révèle le rapport de la Cour des Comptes d’avril 2012. L’Etat dépense 47 % de plus pour former un élève de Paris que pour former un élève de Créteil.

L’Etat, censé garantir à tous les mêmes droits, voire donner plus à ceux qui ont le moins, à ceux qui cumulent tous les risques de réussir moins bien, ne fait que conforter voire amplifier l’impact des inégalités sociales sur les inégalités scolaires.

Ces inégalités sont connues depuis longtemps et le SNUipp exige un rattrapage immédiat. la répartition des postes doit intégrer des mesures de discrimination positive attribuant en priorité les moyens aux populations et aux écoles "en situation de nécessité absolue", une part importante du 93 en fait partie.

C’est pourquoi le SNUipp-FSU93 demande que le 93 fasse partie des départements concernés par l’attribution des 1000 postes créés par le ministère à la rentrée de septembre.

Il demande un plan d’urgence pour la Seine Saint-Denis. voir article

Le secrétaire général du SNUipp-FSU s’est adressé au ministre à la demande du SNUipp-FSU 93, pour qu’il prenne en compte la situation de la Seine Saint-Denis. voir courrier en pièce jointe

PDF - 59.8 ko
31_05_12_courrier PEILLON Vincent

================================================

Le SNUipp-FSU 93 s’adresse au ministre pour réclamer un plan d’urgence pour le 93 à mettre en œuvre dès la rentrée.

Le SNUipp-FSU 93 réclame un plan d’urgence pour la Seine Saint-Denis :

Depuis 2007, la Seine Saint Denis a scolarisé 12.000 élèves supplémentaires avec une dotation globale de 153 postes, alors qu’il en aurait fallu au moins 500 ; dans le même temps les effectifs des RASED ont été diminués du tiers avec la suppression de 191 postes, alors qu’il en fallait 70 nouveaux. La scolarisation des moins de 3 ans est tombée à moins de 1%.

Nous demandons dans un premier temps :

  • La restitution des postes RASED
  • L’ouverture de toutes les classes nécessaires à la scolarisation des 2200 élèves supplémentaires à la rentrée
  • L’ouverture de classes pour les moins de 3 ans partout où les locaux le permettent
  • Des moyens supplémentaires en conséquence pour le remplacement et pour assurer réellement le tiers temps de formation des PES
  • L’ouverture de toutes les CLIN nécessaires à l’accueil des élèves non francophones ou non scolarisés antérieurement.
  • Le rétablissement et la création de postes de maîtres supplémentaires en ZEP.
  • Une amélioration dès la rentrée des conditions de scolarisation des enfants en situation de handicap
  • le retour des aides à la direction
  • le respect du droit des collègues : temps partiels, détachements, disponibilité.

Le SNUipp-FSU 93 étudiera les annonces faites par le ministère et se tient prêt à construire les mobilisations nécessaires.

 

41 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 93, Bourse Départementale du Travail, 1 place de la Libération, 93016 BOBIGNY cedex - Tel : 01.48.96.36.11 - Fax : 01.48.96.36.80 - email : snu93@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis, tous droits réservés.