SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis
http://93.snuipp.fr/spip.php?article3584
Budget : 502 postes ...
pour l’académie de Créteil,

282 postes pour la Seine-Saint-Denis, le 93 en difficulté !


mercredi, 23 janvier 2019
/ SNUipp93
Répartition des postes dans l’académie de Créteil - Rentrée 2019
Seine-et-Marne   40     -698 élèves  
Seine-Saint-Denis     282     + 1393 élèves  
Val-de-Marne   180     +92 élèves  
Académie   502     + 787 élèves  


L’école primaire n’est pas une priorité dans l’académie de Créteil !
Communiqué de presse

Le comité technique académique vient de se tenir jeudi 17 janvier 2019 : dans le 1er degré, ce sont 502 postes alloués à l’Académie de Créteil pour la rentrée 2019, une catastrophe pour la future carte scolaire du premier degré.
L’an dernier, avec 682 postes les moyens dégagés pour le dédoublement des CP/CE1 en REP et REP + ont été insuffisants. Ainsi, on peut lire dans le bilan ministériel que la moyenne des élèves en REP+ est de 12,67 au niveau national, mais de 13,68 dans l’académie de Créteil ; elle est de 12,76 en REP nationalement, mais de 14,03 dans notre académie…
Selon nos estimations il faudrait plus de 600 postes à la prochaine rentrée dans notre académie juste pour assurer les futurs dédoublements.

502 postes créés pour 600 dédoublements à effectuer, cela signifie que les DASEN des 3 départements vont aller chercher les postes nécessaires ailleurs, en maternelle par exemple : dans le Val-de-Marne, les maternelles hors Education prioritaire sont déjà à 30 élèves par classe.
Notre inquiétude est accentuée car nous ne sommes pas en baisse démographique : 787 élèves supplémentaires sont attendus dans l’académie pour septembre 2019.

Le fonctionnement des écoles va être encore plus perturbé par ces nouveaux dédoublements car les locaux sont maintenant saturés, ils aboutiront à une dégradation du taux d’encadrement mais aussi des conditions de travail dans nos écoles.
Le comble de cette dotation 1er degré, finalement, au moment où le ministre prétend concentrer ses efforts sur l’Éducation prioritaire, c’est que dans l’académie qui a le plus grand nombre d’écoles en Éducation prioritaire, elle va dégrader les conditions d’apprentissages pour TOUS les élèves par la hausse des effectifs partout.

Enfin, les écoles de l’académie de Créteil fonctionnent encore avec plus de 600 contractuels enseignants (571 en Seine-Saint-Denis) : le concours supplémentaire va t-il être reconduit dans notre académie, pour que les recrutements finissent par couvrir tous les postes vacants ? Rien n’est moins sûr…




Rentrée 2019 : l’école en manque de postes

La répartition, académie par académie, des postes créés pour la rentrée 2019 a été dévoilée par le ministère de l’Éducation nationale, avec zéro moyen supplémentaire pour un bon tiers d’entre elles. Les 2 325 "moyens d’enseignement" distribués ne permettront pas de remplir l’objectif de dédoublement des CE1 en REP et REP+, ainsi que celui de rendre la maternelle obligatoire à 3 ans. Deux dispositions qui à elles seules en consommeraient 5 000. Il faudra donc fermer ailleurs, où les conditions d’enseignement se dégraderont.

Une dotation positive de 2 325 postes, avec une légère baisse des effectifs élèves, il pourrait y avoir de quoi être satisfait. Et pourtant non… Derrière l’apparence des chiffres bruts, se cache une tout autre réalité. Comme par exemple le fait qu’il en faudra déjà 4 000 pour achever le dédoublement des classes de CE1 dans les REP+ et l’effectuer dans les REP. Il en faudra 1 000 de plus pour mettre en œuvre la décision de rendre la maternelle obligatoire à 3 ans. Autant de moyens qu’il faudra donc, comme l’an passé, trouver ailleurs. En finir définitivement avec le « Plus de maîtres » par exemple, fermer aussi dans le rural, en maternelle, tout en chargeant un peu plus les autres classes.

Introuvables cartes scolaires
Avec treize académies qui affichent un zéro pointé en termes de moyens supplémentaires, dans de très nombreux départements les dotations seront donc négatives et les cartes scolaires à venir s’annoncent redoutables…

Créations de postes - Rentrée 2019
AIX-MARSEILLE 110
AMIENS 15
BESANçON 0
BORDEAUX 94
CAEN 0
CLERMONT-FERRAND 0
CORSE 48
CRéTEIL 502
DIJON 0
GRENOBLE 31
GUADELOUPE 0
GUYANE 150
LILLE 44
LIMOGES 0
LYON 175
MARTINIQUE 0
MONTPELLIER 49
NANCY-METZ 0
NANTES 0
NICE 38
ORLéANS-TOURS 0
PARIS 40
POITIERS 0
REIMS 0
RENNES 0
RéUNION 122
ROUEN 34
STRASBOURG 56
TOULOUSE 55
VERSAILLES 462
MAYOTTE 150
 TOTAL 2 175*


Lire aussi :
- Le communiqué de presse du SNUipp-FSU
- Café pédagogique : Carte scolaire 1er degré : Aucune création de postes dans une académie sur trois

©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis, tous droits réservés.