www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Rythmes scolaires  / Evolutions du temps de service des professeurs des écoles, le samedi matin... 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
24 juin 2008

Utilisation des 60 heures suite aux décisions de M. Darcos sur le samedi matin

Expression nationale du SNUipp et déclinaison départementale 93

60 heures

Les dispositifs envisagés à la suite de la suppression de la classe le samedi matin, avec la réduction de deux heures d’enseignement pour tous les élèves et l’alourdissement de la journée scolaire pour d’autres ne peuvent résoudre les difficultés scolaires que rencontrent certains élèves.Le SNuipp dénonce la réduction de deux heures qui s’accompagnent d’un alourdissement de la journée scolaire.

Ce dispositif conduira à augmenter les inégalités entre les écoles et les personnels. Contrairement à ce qu’annonce le ministre, les écoles ne sont pas toutes égales devant ce dispositif, loin s’en faut.

Le ministre prétend traiter les difficultés d’apprentissage grâce à l’aide personnalisée, aux stages de remise à niveau pendant les vacances, ... et aux nouveaux programmes.

Le Snuipp est en désaccord de fond avec les mesures ministérielles et exige une réécriture du décret sur le temps de service des enseignants. Pour le SNUipp, il faut au contraire alléger les effectifs, mettre en place des RASED complets, augmenter la formation continue, aller vers plus de maîtres que de classes, augmenter le temps de concertation, respecter au maximum les rythmes de l’enfant.

Le regroupement et la prise en charge d’élèves en dehors du temps scolaire obligatoire, que ce soit le soir après la classe, ou pendant les congés scolaires (stages de remise à niveau) ne peut constituer une solution pour la prévention et la résolution des difficultés scolaires.

Les actions de prévention et de traitement des difficultés scolaires se conçoivent premièrement au sein de la classe et dès que nécessaire avec l’aide des enseignants des RASED ou même en coopération avce d’autres professionnels (santé, médico-social, éducatif.

En cette période de fin d’année scolaire et de préparation de rentrée, la mise en place de ce dispositif se fait de manière chaotique et le plus souvent dans la précipitation : circulaires départementales très directives, ou absence totale de cadrage, contradictions entre les différents niveaux hiérarchiques...

Le Snuipp interpellera l’ensemble des acteurs de l’éducation (parents, élus, associations...), notamment dans les conseils d’école et les CDEN, pour les informer, les alerter et les appeler à s’opposer à ces dispositifs.

L’utilisation des 60 heures donne lieu à des interprétations très variées, notamment dans la part réservée au temps d’organisation, et à des inégalités selon la nature du poste occupé par les personnels (Titulaires mobiles, RASED, Directeurs, IMF...). A cela s’ajoutent les questions de transports scolaires, d’accueil et de restauration, de temps périscolaire...

Le SNUipp dénonce les inégalités générées par ce dispositif en particulier dans l’éducation prioritaire. Pour le SNUipp, la remise en cause de la carte scolaire, l’absence de mesures dans l’Education prioritaire à l’exception des RAR, signent l’abandon d’une vraie politique en faveur des élèves les plus défavorisés.

Des l’annonce de la mise en place de ce dispositif, le SNUipp a rappelé son opposition au principe du traitement des difficultés d’apprentissage en dehors du temps de classe, et réaffirmé sa revendication de trois heures de temps de concertation, sans diminution du temps des élèves.

Dans un premier temps, il appelle les conseils des maîtres à intervenir sur :

  • les besoins en temps pour le travail en équipe, et les besoins de formation continue sur le temps scolaire, les rencontres avec les parents,
  • les besoins de l’école en maîtres supplémentaires, personnels spécialisés,

pour permettre une réelle prise en charge de la difficulté des élèves, sur le temps scolaire.

Il appelle les équipes à décider dans ce cadre de l’utilisation des heures libérées pour aller vers les trois heures de concertation hebdomadaire, afin d’élaborer les réponses adaptées à tous les élèves, sans stigmatisation, dans leur diversité, sur le temps scolaire obligatoire.

Le Conseil national demande une remise à plat de l’organisation de la semaine et des rythmes scolaires avec l’ensemble des partenaires concernés. Le Conseil national s’engage à continuer la réflexion sur les rythmes scolaires, le temps d’apprentissage en lien avec nos revendications (plus de maîtres que de classes, ...) et en travaillant avec les chercheurs afin d’en tirer des conclusions en terme revendicatif.

« Déclinaison Seine Saint Denis » du mandat national du SNUipp FSU

Le SNUIPP FSU 93 propose d’utiliser ce temps en direction des élèves en difficulté pour :

 Rencontrer les parents.

 Faire les synthèses avec le RASED.

 Réunir les équipes éducatives.

 Organiser la concertation et la réflexion dans les équipes pédagogiques sur les stratégies et les outils à mettre en œuvre pour aider les élèves en difficulté.

Comment s’organiser :

Voter la motion à en conseil des maîtres et au conseil d’école (voir exemple en PJ)

Organiser le service de la manière suivante : 24 + 3 avec quatre jours de classe (lundi, mardi, jeudi, vendredi ). Chaque jour de classe faisant 6 heures d’enseignement pour tous, et un point c’est tout.

Tenir un compte précis et individuel des heures ainsi effectuées pour pouvoir en rendre compte à l’administration.

Informer le SNUipp 93 de votre entrée dans ce dispositif, nous pourrons ainsi coordonner la riposte, vous faire connaître son ampleur.

Le SNUipp va rencontrer l’IA pour l’informer de notre analyse et de nos propositions.

PDF - 41.1 ko
A propos des 60h consacrées à la disparition des RASED
Motion "24 + 3" pour les conseils des maîtres et les conseils d’école
25 mai 2008 : Répartition du temps de service des enseignants des écoles d’après le projet de circulaire concernant les suites du "samedi matin libéré"
DECRET n° 90-788 modifié . Le gouvernement augmente notre amplitude horaire de présence dans les écoles.
« Faîtes la différence... » 6 février : samedi matin... le ministère dicte le relevé de conclusions, l’unsa et le SGEN signent, le SNUipp s’adresse à la profession .
PDF - 41.1 ko
A propos des 60h consacrées à la disparition des RASED
Motion "24 + 3" pour les conseils des maîtres et les conseils d’école

 

17 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 93, Bourse Départementale du Travail, 1 place de la Libération, 93016 BOBIGNY cedex - Tel : 01.48.96.36.11 - Fax : 01.48.96.36.80 - email : snu93@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis, tous droits réservés.