www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : GREVES  / GREVES 2007-2008 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
4 juin 2008

Tant et tant de raisons d’être en grève le 10 juin 2008 - faire étape dans le refus global des régressions...

La FSU appelle les personnels à être en grève et à participer massivement aux manifestations le 10 juin dans la Fonction publique à l’appel de la FSU, la CGT et Solidaires. La RGPP, le projet de loi " mobilité ", les suppressions de postes, les programmes rétrogrades et alourdis, la volonté de recourir massivement aux heures supplémentaires, les stages de remise à niveau, le service minimum d’accueil, ....sont autant de mesures auxquelles il faut répondre par la mobilisation et des propositions permettant le développement des services publics. La FSU entend travailler à la construction d’un mouvement sur la durée rassemblant l’ensemble des salariés contre la cohérence des attaques gouvernementales. Elle appelle à poursuivre le débat sur les suites de l’action, y compris sur les possibilités d’initiatives dès la rentrée.

Les 6O heures... consacrées à la disparition des réseaux d’aides spécialisées aux élèves en difficulté :

Les dispositifs envisagés à la suite de la suppression de la classe le samedi matin, la réduction de deux heures d’enseignement pour tous les élèves, l’alourdissement de la journée scolaire pour certains ne peuvent résoudre les difficultés lourdes que rencontrent certains élèves.

Le dispositif conduira à augmenter les inégalités entre les écoles et les personnels.

Le SNUIPP revendique 3 heures de temps de concertation. Il appelle les équipes à évaluer largement leur besoin pour l’organisation et la préparation de l’aide prévue.

Les enseignants ont besoin de ce temps de concertation pour prendre en charge collectivement, avec les RASED, les élèves en difficultés scolaires.

Concours après le master :

Parmi les différentes possibilités de reconnaître la formation des enseignants par un diplôme de niveau master, le Ministre de l’Education Nationale aurait choisi, de placer le concours de recrutement après l’obtention du master. Ce choix conduit à allonger la durée des parcours académiques, à supprimer une année de formation professionnelle rémunérée, et surtout à économiser environ 11 000 postes de stagiaires de professeurs d’école.

Programmes à reculons :

Le Conseil Supérieur de l’Education a voté le 22 mai la suspension du projet de nouveaux programmes du primaire prévus pour la rentrée. Les organisations qui demandent une poursuite des réflexions et la prise en compte des avis exprimés par les enseignants lors des journées banalisées représentent la grande majorité des acteurs de l’Ecole : FSU, UNSA Education, SGEN/CFDT, FCPE (parents d’élèves), UNL (lycéens), UNEF (étudiants), Ligue de l’Enseignement (associations complémentaires). L’essentiel des critiques porte sur l’inadaptation et l’alourdissement des contenus, l’affaiblissement de leur dimension culturelle et la conception mécaniste des apprentissages.

Droit de grève remis en cause :

Alors même que le gouvernement vient de signer avec les organisations syndicales de la fonction publique un texte qui met en avant le rôle des partenaires sociaux, et au soir d’une grève massive, notamment dans les écoles, le Président de la République, au lieu de répondre aux revendications, annonce un service minimum d’accueil obligatoire (SMA) et la publication d’un projet de loi déposé dès le lundi 26 mai. Ce projet, plutôt que de répondre à la question de l’accueil des élèves, vise à remettre fortement en cause le droit de grève des enseignants des écoles en les obligeant à se déclarer auprès de l’administration 48h à l’avance et en imposant une armada de mesures contraignantes. Les organisations syndicales SNUipp-FSU, SEUNSA, SGENCFDT appellent à signer une pétition contre cette remise en cause du droit de grève.

 

48 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 93, Bourse Départementale du Travail, 1 place de la Libération, 93016 BOBIGNY cedex - Tel : 01.48.96.36.11 - Fax : 01.48.96.36.80 - email : snu93@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis, tous droits réservés.