www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Rythmes scolaires  / Evolutions du temps de service des professeurs des écoles, le samedi matin... 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
8 février 2008

08/02/2008 - Samedi matin libéré : de plus en plus d’interrogations sur le bien fondé de cette mesure !

La FCPE, dans un communiqué de presse national, pose les questions de fond liées au "samedi matin libéré".

  • Pourquoi toujours chercher hors de l’Ecole ce que l’Ecole devrait faire ?
  • Ce dont les enfants ont besoin, ce n’est pas de moins d’Ecole mais de mieux d’Ecole !
  • Faut-il priver de repos ceux qui peinent à l’Ecole ?

pour télécharger le communiqué :

Word - 34 ko
Communiqué de presse de la FCPE suite aux décisions du ministre sur le samedi matin "libéré"

le communiqué :

Communiqué de presse 6 février 2008

Samedi matin libéré : la FCPE demande le report des heures de classe

La FCPE attend toujours de connaître les modalités de mise en œuvre pour les élèves de l’annonce ministérielle sur la suppression de la classe le samedi matin dans le premier degré. Elle réaffirme son opposition à une diminution du nombre d’heures annuelles de classe pour les élèves. Selon le ministre, la suppression du samedi matin à l’école sera compensée par la répartition des deux heures correspondantes sur le reste de la semaine pour aider les élèves en grande difficulté. La FCPE exige le maintien des 936 heures pour tous avec des rythmes respectueux des enfants et un soutien scolaire adapté aux difficultés des enfants.

Ce dont les enfants ont besoin, ce n’est pas de moins d’Ecole mais de mieux d’Ecole !

A ce jour d’ailleurs, les textes imposent toujours que les élèves du primaire bénéficient de 936 heures annuelles, puisque le ministre n’a pas présenté au CSE (Conseil supérieur de l’éducation) d’arrêté visant à remettre en question cette disposition…

Récemment, le ministre est intervenu à la télévision pour annoncer que des stages de rattrapage seront mis en place pendant les vacances scolaires - et ce, dès les vacances de printemps 2008. Mais cela ne rentre vraisemblablement pas dans le cadre du report des 2 heures supprimées le samedi matin… Pourquoi toujours chercher hors de l’Ecole ce que l’Ecole devrait faire ? L’Ecole doit être son propre recours.

La FCPE rappelle au passage que les vacances scolaires permettent aux enfants de se reposer : faut-il priver de repos ceux qui peinent à l’Ecole ?

Et pendant que le ministre annonce des solutions de type « usine à gaz » pour « sauver » les élèves en difficulté, son ministère œuvre - mais sans médiatisation cette fois- à la disparition des RASED (Réseaux d’aide et de soutien aux élèves en difficulté) en supprimant des postes et les possibilités de formation des maîtres spécialisés… Ce qui permet de réduire encore la dépense intérieure d’éducation comme depuis 10 ans !

La FCPE exige que les structures qui existent pour aider ces enfants sur le temps scolaire soient dotées de personnels formés convenablement et en nombre suffisant. Ainsi, la prise en charge sera rapide et adaptée. C’est de cette rapidité d’intervention que dépend largement son efficacité.

Entre tout ce flou et le report des mesures de carte scolaire après les élections municipales, nul ne sait ce 6 février ce que sera la rentrée du 2 septembre à l’école primaire. Que d’annonces ! Que d’incertitudes ! Que d’impréparation !

 

39 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 93, Bourse Départementale du Travail, 1 place de la Libération, 93016 BOBIGNY cedex - Tel : 01.48.96.36.11 - Fax : 01.48.96.36.80 - email : snu93@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis, tous droits réservés.