www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Difficulté scolaire  / A.S.H. 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
21 juin 2019

AESH en colère, continuons la mobilisation !
Loi Blanquer : toujours ni statut, ni reconnaissance !
Audience à la DSDEN du 22 mai, Compte-Rendu


Compte-rendu de l’audience du 22 mai 2019 à la DSDEN.
Puisque "tout va bien" d’après la DSDEN, ne vous résignez pas : quand un-e AVS manque, saisissez votre IEN avec copie au SNUipp-FSU 93.

A la demande de l’intersyndicale 93 SNUipp FSU, Snudi FO, SE-UNSA, Sud éducation, CGT Educ’Action, une délégation a été reçue à la DSDEN 93 le 22 mai 2019.

Pour la DSDEN, il n’y aurait aucun problème majeur dans les écoles de Seine-Saint-Denis, pour l’accompagnement effectif des élèves handicapés. Le SNUipp-FSU 93 invite toutes les écoles ayant toujours des élèves avec notification mais sans accompagnant, ou ayant des accompagnements incomplets, à le rappeler à l’institution (mail à l’IEN) avec copie au SNUipp-FSU 93.

Compte-rendu de l’audience ci-dessous :




Emission Interception (France Inter) du 19 mai 2019, cliquez sur l’image pour l’écouter :





Toujours ni statut, ni reconnaissance en vue dans la Loi Blanquer. Les AESH en colère poursuivent leur mobilisation !

Audience intersyndicale à la DSDEN 93, le mercredi 22 mai à 14h.

Elèves handicapés : des syndicats réclament des mesures urgentes pour les accompagnants
AFP - 15 mai 2019

Paris, 15 mai 2019 (AFP) - Alors que le projet de loi "pour une école de la confiance" est débattu au Sénat, plusieurs syndicats ont réclamé mercredi des "mesures urgentes" pour améliorer le statut des accompagnants d’élèves handicapés que le texte, selon eux, détériore. "La grande problématique, c’est le statut des AESH (accompagnants des élèves en situation de handicap)", a résumé Arnaud Malaisé, du Snuipp-FSU (premier syndicat enseignant dans le primaire) en conférence de presse.
Lors de l’examen du projet de loi en février, l’Assemblée nationale a voté plusieurs mesures pour l’inclusion des élèves handicapés, dont le recrutement des AESH, qui se verront proposer désormais des CDD de trois ans, renouvelables une fois, avec un CDI à la clé au bout de six ans. Jusqu’à présent, les CDD étaient de un an, renouvelables six fois avant l’obtention d’un CDI.
"Insuffisant" pour les syndicats, qui réclament un "vrai statut de fonctionnaire", de manière à "répondre à un besoin permanent".
"Ces emplois ne seront pas moins précaires avec cette mesure, c’est un leurre", a dénoncé Emmanuel Séchet, du Snes-FSU, syndicat enseignant dans le secondaire. Payés au Smic, ces emplois ne sont en effet quasiment jamais "à temps complet". "Avec des contrats de 24h en moyenne, les AESH gagnent entre 600 et 700 euros (nets) par mois", selon Hélène Elouard, AESH à Bordeaux.
L’Assemblée a aussi voté en février la création de pôles inclusifs d’accompagnement localisés (PIAL), expérimentés depuis la rentrée 2018 dans toutes les académies.
"Cette mesure, qui vise à mutualiser systématiquement les AESH, au détriment d’un accompagnement individuel, va détériorer les conditions d’exercice et l’encadrement des élèves", a estimé Emmanuel Séchet.
"On est dans une gestion mathématique des moyens, loin d’une école inclusive", a renchéri Sophia Catella, du Snuipp-FSU. Les syndicats réclament aussi "une formation professionnelle de qualité" et la prise en compte du travail invisible et de la pénibilité.





154 écoles ont répondu à notre enquête flash sur les AVS dans les écoles du 28 mars au 2 avril 2019.

Parmi ces 154 écoles,
- 97 écoles ont des élèves qui sont notifié(e)s mais ne sont pas accompagné(e)s. Cela concerne 168 élèves.
- 91 écoles ont des élèves accompagné(e)s mais pour qui il manque des heures d’accompagnement. Cela concerne 207 élèves et il leur manque 1198 heures.
- 27 écoles connaissent des AVS qui terminent ou ont terminé leur contrat sans en avoir signé un nouveau. Cela concerne 29 personnes pour ces écoles. Précision : Nous avons connaissance que cela concerne plus de 100 personnes sur le département !
- Dans 58 écoles, des élèves sont en attente d’une notification de la MDPH. Cela concerne 110 élèves.

Continuez à répondre à cette enquête, en cliquant ici. Cela nous permettra de porter des chiffres précis lors de l’audience avec le DASEN, que nous proposons à l’intersyndicale 93.

Lors de cette audience, nous aborderons les sujets suivants :

-  Qu’en est-il de l’enveloppe budgétaire pour continuer les recrutements d’AVS (PEC/ AESH) dans le 93 ?
Nous sommes plus qu’inquiets au vu des situations remontées par les écoles qui ont répondu à notre enquête dans cette période :
    - Les CUI ayant eu un avis favorable pour devenir AESH et en attente d’une signature de contrat sont nombreux.
    Quelles réponses aux besoins des élèves notifiés par la MDPH en attente d’une AVS ? (168 élèves dans cette situation).
    Quelles réponses pour les enfants accompagnés par une AVS qui n’ont pas la totalité des heures notifiées par la MDPH ? (207 élèves concernés)


-  Pourquoi sur le terrain, l’accompagnement individuel notifié par la MDPH devient-il mutualisé ? (1198 heures transformées en aide mutualisée)
-  Quelle organisation des présences d’AVS auprès des élèves ayant une notification MDPH ? Déclinaison des notifications « d’accompagnement mutualisé ».
-  Missions des ERSEH et CASEH relatives aux AVS.
-  Quelles réponses aux besoins des élèves et des équipes en amont des notifications MDPH ?
-  Modalités d’affectation et quotité horaire des AESH.
-  Livret d’accueil pour les PEC
-  Livret de suivi pour les PEC
-  Expérimentation des PIALS « optimisation des emplois du temps des AVS ? »




Si des AVS en CUI ou PEC, n’ont pas été convoqué(e)s pour signer un contrat AESH, n’hésitez pas à nous appeler lors de la permanence du mardi après midi de 14 heures à 17 heures.

RIS SPECIALE AVS : CUI/PEC et AESH
Mardi 16 avril 2019

de 14h à 17h

Bourse départementale du travail
1, place de la Libération à Bobigny
Salle Henri Oreste (niveau 0)
Arrêt du tramway : Libération


Programme de la RIS en cliquant ici.



Nouvelle enquête du SNUipp-FSU 93 pour évaluer le manque d’AVS dans les écoles.

De très nombreuses écoles alertent le SNUipp-FSU 93 sur des situations très difficiles au quotidien, du fait du manque d’AVS.

Afin de pouvoir agir auprès de toutes les autorités compétentes, nous vous demandons de nous signaler toutes les situations problématiques :

• Les enfants avec notifications MDPH sans AVS,
• Les enfants avec des accompagnements partiels mais auxquels il manque des heures.

Merci de répondre à ce questionnaire dès que possible, il ne vous prendra que 2 ou 3 mn.

Tous ensemble, refusons les situations qui mettent en difficulté les enseignants, les écoles, les enfants et les familles !



 

26 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 93, Bourse Départementale du Travail, 1 place de la Libération, 93016 BOBIGNY cedex - Tel : 01.48.96.36.11 - Fax : 01.48.96.36.80 - email : snu93@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis, tous droits réservés.