www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Difficulté scolaire  / Psychologues de l’éducation nationale 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
3 mars 2019

Déclaration des élu.es PsyEN
Compte-rendu de la CAPA Créteil du 19 février 2019

Déclaration préalable et Compte-rendu de la CAPA
Les élu.es PsyEN à la CAPA Créteil vous informent

Déclaration des Psychologues de l’Education nationale du SNUipp-FSU et du SNES-FSU à la CAPA académie de Créteil du 19 février 2019

Aujourd’hui se tient la commission administrative paritaire académique des PsyEN traitant de l’avancement d’échelon, et des recours contre l’appréciation finale de la valeur professionnelle (entretiens de carrière).

Avant d’en venir à l’objet même de cette CAPA, nous souhaitons vous faire part de notre attachement aux instances de dialogue social et de paritarisme comme à notre attachement aux services public. Ceux-ci sont fortement menacés dans le projet de loi présenté hier aux organisations syndicales, qui entend supprimer les compétences des instances paritaires et fusionner les CHSCT avec les CT.

Nous rappelons que nos collègues dans l’Éducation nationale comme dans la Fonction publique ont montré leur adhésion au principe de paritarisme en votant aux élections professionnelles pour leurs représentants et en signant une pétition qui a recueilli plus de 30 000 signatures.

Dans l’Éducation nationale, il y aurait beaucoup à dire sur le climat ambiant : discussion au parlement de la Loi « pour une école de la confiance » qui n’en porte que le nom, préparation de la rentrée 2019 dans un contexte de pénuries de postes et de réformes qui ne feront qu’accroître les inégalités, détériorer les conditions de travail et museler les personnels… Où est la confiance ???

Pour les psychologues EDA, les conditions d’exercice dans notre académie restent difficiles : postes vacants, congés non remplacés, RASED incomplets ou inexistants, calendriers intenables…

Pour les psychologues EDO nous constatons encore une fois que le dialogue social est au point mort. Nos collègues des Dronisep assistent ni plus ni moins à la mise à mort de leur service. Un projet de décret « mise à disposition expérimental des personnels » sera prochainement présenté alors qu’il n’y a aucune discussion avec les représentants des personnels.

Pire encore, le ministre incite les recteurs à ne pas attendre les textes pour engager la réflexion sur la MAD et des discussions s’engagent entre les régions et les rectorats… De plus, les interprétations du texte de loi définissant les compétences respectives de l’État et de la région vont bien au-delà du cadre fixé par le législateur.

Enfin cette CAPA traite des recours de l’appréciation finale sur la valeur professionnelle dans le cadre des entretiens, et des avancements accélérés pour 30 % de nos collègues au 6ème et au 8ème échelons. Pour le SNES -FSU et le SNUipp -FSU, la mise en place du PPCR constitue une évolution positive pour les carrières des psychologues de l’EN mais ces disposition arrivent dans un contexte dégradé mais aussi d’engagements non tenus dans la cadre de la création du nouveau corps ( Indemnités des charges administratives des DCIO, indemnité différentielle, indemnités de fonction particulière). Nous rappelons donc que la FSU, si elle reconnaît l’évaluation régulière du travail effectué, milite pour la déconnexion entre l’évaluation et le déroulement de carrière… Elle souhaite que l’expérience professionnelle mesurée par l’ancienneté soit prioritairement prise en compte pour le changement d’échelon.

Même si la valeur professionnelle devrait être le critère différenciateur, force est de constater que les avis portés sont parfois ressentis comme injustes. Ils relèvent de la subjectivité du supérieur hiérarchique et créent des inégalités. Ils sont aussi guidés par des quotas qui n’ont rien à voir avec la valeur du travail effectué par le professionnel. Sans parler des dysfonctionnements et entraves techniques...

A la FSU, nous souhaitons que le plus grand nombre de collègues puisse bénéficier de promotions. Enfin le PPCR indique que dorénavant la carrière de l’agent doit se dérouler sur deux grades, nous veillerons à ce que l’administration se donne les moyens de respecter ses engagements en prenant en compte outre l’avis, l’ancienneté des agents au vu des arguments précités. Pour toutes ces raisons nous souhaitons que les avis donnés par la hiérarchie soient minorés et que l’ancienneté général de service, et l’âge constituent les critères prioritaires pour les avancements d’échelon et les changements de grade.

Compte-rendu de la CAPA du 19 février 2019

Après lecture de la déclaration l’administration a pu apporter quelques précisions :

33 PsyEn ont été concernés par un rendez-vous de carrière : 3 pour le passage accéléré au 7ème échelon, 17 pour le passage accéléré au 9ème échelon et 13 pour le passage à la hors-classe.

12 collègues ont fait des recours sur l’appréciation finale (recteur), parmi eux 5 PsyEN ont obtenu une révision de l ‘appréciation finale au 9ème, échelon, 3 pour le 8ème échelon, et 1 pour le 6ème échelon.

Un agent a fait un recours gracieux qui est examiné en CAPA et obtient un avis très satisfaisant au lieu de satisfaisant.

Les avancements automatiques sont actés et les notifications ont été envoyées aux psychologues de l’EN concernés.

Les avancements accélérés concernent 30% des collègues promouvables.

3 agents étaient promouvables à l’accélération au 7ème échelon.

Une promotion a pu être possible avec le reliquat de 2017/2018. Si l’utilisation du reliquat n’avait pas été possible, il n’ y aurait eu aucune promotion. L’utilisation des reliquats a été obtenue il y a peu par le SNUipp-FSU et le SNES-FSU.

17 agents étaient promouvables à l’accélération au 9ème échelon, 5 promotions ont été proposées.

A l’ordre du jour, nous avons aussi traité des questions diverses :

Questions diverses pour la CAPA du 19 février 2019

Sur la mobilité des PsyEN et la circulaire académique concernant les mutations :

• Quelles sont les directives du ministère concernant le mouvement intra- académique des PsyEN ? Contrairement à ce qui avait été promis, le rectorat ne s’est pas encore rapproché du ministère et promet de le faire rapidement...

• Comment les psychologues EDA pourront-ils faire une demande de mobilité intra circonscription ? Comment seront attribués les postes si plusieurs postes sont vacants dans une même circonscription ? L’administration admet que cela pose problème et promet pour la xème fois un GT. Une annexe sera jointe à la circulaire avec la liste des postes avec rattachement administratif

• La circulaire du mouvement doit-elle être obligatoirement affichée ? Le rectorat prévoit de demander aux DASEN de transmettre la circulaire par voie hiérarchique auprès des PSY EN.

• Une notice explicative sera-t-elle publiée pour accompagner le mouvement des psy EN si aucune amélioration n’a été faite sur le logiciel ? Réponse : faudrait que ce soit travaillé en GT. (On l’attend toujours …)

• En octobre nous demandions qu’il y ait une amélioration de la communication afin que tous les PsyEN soient informés des textes, des circulaires via les IEN de circonscription. Nous souhaitions donc que soit envoyée une circulaire qui pourrait expliciter les procédures et démarches de gestion administrative (congés, absences, demandes de temps partiels, etc.). Qu’en est-il ? L’administration n’apporte pas de réponse à cette question. Elle prend une nouvelle fois note de la nécessité d’informer les Psychologues de l’Éducation nationale.

• Une collègue est psychologue depuis 2018-2019 en détachement pour deux ans (car Etudiante Fonctionnaire Stagiaire en 2016-2017 et professeur des écoles titulaire en 2017-2018). Elle veut intégrer le corps des PsyEN mais ne sait pas comment faire (démarche, à qui s’adresser, dates). Réponse : L’an dernier cela a été précisé dans un BO datant de mars 18. Un BO similaire paraîtra sans doute fin mars 2019.

• Le poste de DCIO de Vincennes devrait se libérer suite à départ en retraite à partir du 1er avril 2019. Qu’est-ce que l’administration a prévu pour la direction du CIO ? Un faisant fonction va être recruté d’avril au 31 août 2019.

• Les collègues pourront-ils être informés des postes sur les points d’accueil rattachés à un CIO ? Pour les CIO avec points d’accueil, il y aura un affichage particulier sur le serveur expliquant que l’exercice peut être sur le CIO ou son point d’accueil. Les postes spécifiques seront également affichés.

• Quel est le positionnement sur la couverture des postes vacants de DCIO ? Il sera fait appel à des PsyEN pour faire fonction.

• Le poste de DCIO du SAIO (mouvement Spé) : pourquoi ne remonte-il pas à la DGRH et ce depuis des années ? Ce poste est occupé.

• Qu’est-il prévu pour l’académie de Créteil sur les mises à disposition dans le cadre de la loi du 5 septembre 2018 ? Quid des postes des collègues des DRO ? Quelle est la position du Recteur ? Plus généralement : comment se positionne la région Ile de France ? Le rectorat de Créteil a-t-il engagé des démarches ? A-t-il été sollicité par la région Ile-de-France ? Une réunion des trois académies d’Ile de France et de la région doit se tenir mais a priori la région n’est pas intéressée et il n’y aura pas de mise à disposition. La région IDF est en cours d’appel à contribution pour la rédaction du cadre de référence.

• Le rectorat fait le choix de communiquer aux chefs d’établissement sur des publications d’éditeurs privés (Lien vers articles de l’Etudiant). Quelles sont les raisons ? Qui prend la décision ? Existe-t-il un partenariat ? Il existe une convention de patronage avec l’Etudiant pour les trois académies.

• La fiche de liaison 4ème est distribuée à tous les élèves et fait mention de la 3ème prépa métier (Loi du 5 septembre 2019). Le rectorat est-il informé de la parution du décret d’application, quelles informations sûres et vérifiées peut-on donner aux professeurs, aux familles et aux élèves ? Le rectorat de Créteil compte-t-il engager un grand nombre d’élèves vers cette classe ? Le Décret est très proche de paraitre et la fiche de suivi permet d’anticiper le nombre d’élèves pouvant demander l’admission en 3ème Prépa métiers.



Pour toute question, envoyer un mail à
psyen.creteil@fsu.fr
Site de la FSU : http://psyen.fsu.fr/

 

48 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 93, Bourse Départementale du Travail, 1 place de la Libération, 93016 BOBIGNY cedex - Tel : 01.48.96.36.11 - Fax : 01.48.96.36.80 - email : snu93@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis, tous droits réservés.