www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Evaluation des élèves 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}

Documents joints

5 novembre 2018

Evaluations CP et CE1
Lettre ouverte :
vous saisissez M. le Ministre ?

Recueil des témoignages...
on continue !


Le SNUipp-FSU s’est adressé au ministre.
On continue :
envoyer vos témoignages, des centaines ont déjà été recueillis.
Vidéos, épisodes 1, 2 et 3 : passations, saisies, résultats...

Dès lundi matin 15 octobre, le ministre, Jean-Michel Blanquer, a livré aux médias ses commentaires sur les premiers résultats qui sont parvenus au ministère. Le SNUipp-FSU conteste l’interprétation qu’il en fait :
- voir la vidéo
- commentaires du SNUipp-FSU sur France-Info lundi 15/10


Dans une lettre adressée au ministre de l’Éducation nationale, le SNUipp-FSU se fait la voix des enseignantes et enseignants de CP-CE1 qui ont témoigné en ligne des aberrations des évaluations imposées en ce début d’année. Des heures et des heures pour les faire passer, fatigue et découragement des élèves, questionnement sur la protection des données... Il demande un bilan sincère et transparent de ces tests.

Les témoignages en vidéos par le SNUipp :
- épisode 1 : passation
- épisode 2 : saisie des résultats.

LA LETTRE AU MINISTRE

Monsieur le Ministre,

Nous vous avons fait connaître notre analyse quant à la finalité, la conception et la mise en œuvre des évaluations nationales de CP et de CE1. Devant le non-sens de cette activité au regard de notre professionnalité qui se traduit tous les jours dans nos pratiques et nos gestes professionnels, devant la lourdeur de l’exécution de la tâche, devant le déni de nos compétences, nous avons demandé à nos collègues d’adapter la passation et/ou de ne pas saisir les résultats.

Vous ne semblez pas mesurer combien les enseignants sont attachés à la réussite de leurs élèves et n’acceptent pas ce qu’ils considèrent comme une mise en échec programmée. Nous avons recueilli plusieurs centaines de témoignages d’enseignants ou de parents qui questionnent le sens de ces évaluations, la pertinence de leur contenu, tout autant que la nécessité d’adapter les temps de passation et de modifier les consignes. Ils évoquent aussi des situations anxiogènes pour des élèves sortant de l’école maternelle, celle où l’on met l’accent sur les réussites et qui se retrouvent en difficulté de par ces évaluations moins d’un mois après leur entrée en élémentaire.

Ces tests mal pensés ont donc conduit bien souvent à des adaptations et des aménagements pour éviter de mettre leurs élèves en situation d’échec, pour prendre en compte les conditions de passation et lorsque celles-ci ne sont pas en tous points identiques, ce biais de méthode rend toute conclusion, caduque.

Nous vous demandons de renoncer à cette conception mécaniste et verticale de l’éducation et de redonner la main aux équipes pédagogiques pour qu’elles puissent exercer leur liberté pédagogique, celle qu’elles mettent tous les jours au service de la réussite de leurs élèves.

Les bégaiements du système informatique amplifient le temps nécessaire à la saisie qui dépasse largement les 5 heures d’APC que vous avez allouées suite à notre demande de moratoire. Et qu’en sera-t-il du temps de restitution aux familles ?

C’est également avec beaucoup de retard, alors que la période de saisie approche de sa fin, que vous avez adressé aux familles un courrier pour expliciter leur possibilité de recours liés au règlement général européen sur la protection des données (RGPD). Par ailleurs quelques porosités ont été constatées, des écoles ayant accès aux réponses des élèves d’une autre école.

Nous vous demandons de mettre dès à présent en place les conditions et les modalités d’un bilan sincère et transparent de ces évaluations avec les enseignants et leurs représentants.

Nous vous rappelons notre appel aux équipes enseignantes à reprendre la main sur l’évaluation, acte inhérent à la fonction d’enseignant, à ne pas saisir les réponses et à faire remonter les besoins de terrain.

Nous sommes convaincus que ce ne sont pas d’évaluations nationales dont a besoin l’école pour s’attaquer aux inégalités sociales et faire réussir tous les élèves, mais de baisse des effectifs dans toutes les classes, de moyens (remplaçants, Rased, AESH…) et de formation pour les enseignants. En effet, de quelles aides disposent les enseignants face à un élève en grande souffrance et dont le comportement peut perturber toute la classe ? Est-ce que tous les élèves inclus ont un accompagnant ? Est-ce que les remplaçants sont en nombre suffisant ? Est-ce que les enseignants de maternelle ont des effectifs abaissés pour pouvoir travailler le langage dans de bonnes conditions ? Qu’en est-il en élémentaire en dehors des CP et CE1 d’éducation prioritaire ? Quelle reconnaissance de la charge de travail des enseignants ?

L’école de la confiance est un mirage auquel les enseignants et leurs représentants ne croient plus car elle ne prend pas en compte leurs préoccupations.

Veuillez croire, Monsieur le Ministre, en notre profond attachement au service public d’éducation.

Le SNUipp-FSU, 11 octobre 2018

Lire aussi :
- les témoignages reçus par le SNUipp-FSU
- l’article du SNUipp-FSU national et les VIDEOS "Evaluations : épisodes 1, 2 et 3 !"

Vous pouvez continuer à témoigner sur evaluations-jetemoigne@snuipp.fr





Les évaluations, qu’en pensez-vous ?
Le SNUipp-FSU lance un appel à témoignages sur le vécu des enseignants et des élèves à propos de ces tests standardisés. Le syndicat met à disposition une adresse mail spécifique afin de recueillir les témoignages.

Déjà, les premiers retours font état de temps de passation explosé, d’élèves angoissés face à des tâches qu’ils ne parviennent pas à réaliser… Aussi, il est du rôle du syndicat de faire remonter la réalité de ce qu’il se passe dans les classes qui ne peuvent en aucun cas être des laboratoires, la réalité y étant bien plus complexe.

Aussi le SNUipp-FSU a créé une adresse mail spécifique pour permettre aux enseignantes et aux enseignants de laisser un témoignage qui restera anonyme sur simple demande en fin de message :

evaluations-jetemoigne@snuipp.fr (utilisez cette adresse pour envoyer votre mail)


Une démarche qui apparait nécessaire dans un contexte où le ministère est resté sourd à la plupart des demandes du syndicat, notamment celle d’un moratoire dans le but de surseoir à la passation des évaluations.

Le SNUipp-FSU appelle dans l’attente les enseignants à reprendre la main sur ces évaluations (ne pas les faire passer dans l’immédiat, en sélectionner les items qu’ils jugent utiles à leurs élèves...) et les engage à ne pas faire remonter les résultats.


Je ne saisis pas les réponses de mes élèves !


Évaluations : le SNUipp-FSU saisit la CNIL

Dans un courrier adressé à la présidente de la CNIL, le SNUipp-FSU lui demande si le logiciel de saisie des données recueillies dans le cadre des évaluations nationales CP et CE1 a bien fait l’objet d’une demande d’avis ou d’autorisation.

« Afin de pouvoir rassurer les enseignants et enseignantes ainsi que les familles, nous souhaitons savoir si le logiciel de saisie des données a bien fait l’objet d’une demande d’avis ou d’autorisation (…) à moins qu’il n’existe des dispositions légales particulières permettant un traitement informatique dans le cadre des évaluations CP et CE1 de ce début d’année scolaire. »
Dans une lettre adressée le 24 septembre à la présidente de la CNIL, le SNUipp-FSU lui demande si toutes les garanties en termes de protection des données recueillies dans le cadre des évaluations nationales CP et CE1 ont bien été prises par le ministère de l’Education nationale.

Le syndicat a dans le même temps écrit au locataire de la rue de Grenelle pour obtenir des clarifications et des assurances à ce même sujet. Dans une réponse envoyée le 25 septembre, le ministère tente de rassurer en rappelant que c’est désormais « le responsable du traitement, en l’espèce le ministre, qui est le garant du respect de la réglementation applicable en matière de protection des données personnelles » et assure dans le même courrier que « toutes les précautions ont été prises pour assurer la sécurité et la confidentialité des données relatives aux élèves ».


Lire aussi :
- Les évaluations nationales de Cp Ce1 hébergées par Amazon


Certains collègues nous alertent sur le fait qu’on leur demande des "déclarations individuelles" s’ils ne font pas passer, ou s’ils ne veulent pas saisir, les évaluations CP et CE1.
Le SNUipp-FSU 93 vous invite à ne faire AUCUNE déclaration individuelle concernant ces évaluations. Ce qui n’empêche pas, bien évidemment, le dialogue pour expliquer tout ce qui pose problème...


Les évaluations nationales standardisées sont l’affaire de tous :
- motion de conseil des maitres élémentaire
- motion de conseil des maitres maternelle

⇒ Vidéo pour comprendre, exemple d’exercices des évaluations de Maths et de Français en CP et en CE1, cliquez ici.

Lire le communiqué intersyndical en cliquant ci-dessous :


Lire aussi :
- Le communiqué du SNUipp-FSU national
- un VRAI/FAUX sur les évaluations, pour les enseignant-es comme pour les parents d’élèves.
- Le courrier au ministre.


Le SNUipp-FSU 93 invite les équipes à s’emparer de cette question :
- En débattant collectivement de cette situation.
En décidant :
- de ne pas faire passer les évaluations CP et CE1 imposées,
ou
- de ne pas en faire remonter les résultats.

Quelles que soient les décisions prises par les équipes enseignantes, le SNUipp-FSU 93 sera présent à leurs côtés afin de défendre leurs choix pédagogiques.

- En n’utilisant pas le « kit de présentation » que le directeur-trice est censé présenter aux parents d’élèves.


⇒ Analyse des cahiers d’évaluations CP en français, cliquez ici.

⇒ Pour faire avancer les débats entre enseignants et avec les parents, le SNUipp-FSU 93 vous propose des outils :
- Lettre aux parents
Vous pouvez modifier cette lettre en organisant ou non une réunion de parents dans votre école.

⇒ Informations spécifiques pour les collègues directrices et directeurs, cliquez ici.


Interview de Rachel Schneider, secrétaire départementale du SNUipp-FSU 93, sur RMC chez Jean-Jacques Bourdin sur les évaluations au CP et au CE1- lundi 03 septembre à 8h10




Calendrier et modalités de passation
Trois bilans sont prévus par le ministère :
- Bilan à l’entrée au CP : "identifier les acquis", tests courts et non-exhaustifs (automne 2018) ;
- Bilan entrée CE1 : lecture, écriture, numération (automne 2018) ;
- Point d’étape au CP : annoncés "pour voir où on en est dans les apprentissages" (février-mars 2019).

La passation des tests est prévue au cours des 2 dernières semaines de septembre et la première semaine d’octobre. Chaque bilan sera composé d’environ 60-70 items en français répartis sur 2 séquences de 20 min, 30-35 items en mathématiques sur 1 séquence de 20 minutes. Les élèves devront donner les réponses sur le cahier-papier.
Quelques expérimentations seront menées sur tablettes numériques.

Saisie et analyse des données
Un portail de saisie en ligne sera ouvert pour que les enseignant-es saisissent les réponses telles qu’elles auront été produites par les élèves (une centaine de réponses multipliée par le nombre d’élèves de la classe). L’interprétation des réponses ne sera pas menée localement, mais de manière automatisée et centralisée par un logiciel dédié.
Dès que toutes les données auront été saisies, l’enseignant-e devra les faire remonter : lui parviendront alors le profil de chaque élève (acquis et besoins) et le profil de la classe. Le directeur ou la directrice sera destinataire du profil des classes de l’école, l’IEN du profil des écoles et de la circonscription. Le ministère utilisera ces données pour construire des références nationales.
Ces retours du ministère sont censés "permettre aux enseignant-es d’apporter des réponses immédiates aux difficultés et fragilités des élèves à partir d’une typologie des erreurs. Des pistes d’actions pédagogiques et des exercices-types seront proposés dans le cadre de la remédiation."

Liens avec les familles
Les directeurs et directrices seront destinataires d’un kit de communication pour la présentation des résultats aux familles.

Lire la publication du SNUipp-FSU national sur ces évaluations :



Lire aussi :
- Royaume-Uni : Des milliers de parents veulent dispenser leurs enfants des tests obligatoires en primaire

 

32 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 93, Bourse Départementale du Travail, 1 place de la Libération, 93016 BOBIGNY cedex - Tel : 01.48.96.36.11 - Fax : 01.48.96.36.80 - email : snu93@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis, tous droits réservés.