www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Les débuts/néo
M1 EFS T1 T2 T3

 
/ IUFM  / Stages filés 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
9 janvier 2007

Stages filés : audience au rectorat le 21 décembre 2006

compte rendu d’audience
  • La délégation a rappelé que la revendication essentielle est qu’il ne doit y avoir aucune évaluation sanction à l’issue de ces stages filés et que la solution réside dans l’abandon de la notion d’évaluation sommative de ces stages filés.

Compte rendu de l’audience accordée lors de l’action des PE2 le 21 décembre 2006 pendant le rassemblement devant le rectorat.

Nous avons été reçus par le directeur de l’IUFM de Créteil, la représentante du recteur et l’IEN adjoint à l’I.A. du 93. La délégation était composée de 3 PE2 stagiaires, un PIUMF et un représentant du bureau départemental du SNUipp FSU 93.

Les stagiaires PE2 ont rappelé l’effet de centration exclusive sur leur stage filé au détriment de l’ensemble des aspects de leur formation initiale. Cette centration est liée à l’importance du temps consacré au stage filé : 6 heures de classes à préparer et à effectuer chaque semaine représentent deux jours de travail hebdomadairement consacrés à cette seule tâche. Ils ont fait état des conditions invraisemblables de répartition des stages filés entre stagiaires en début d’année et de la lenteur de l’administration à trouver un stage filé à chacun d’entre eux. Ils ont aussi fait état des conditions inéquitables dans lesquelles ils se trouvent sur le terrain en stages filés, les situations des différentes écoles étant parfois très disparates.

Les stagiaires ont rappelé leur volonté d’utiliser ces stages filés dans un processus de formation et qu’ils souhaitaient avoir plus de visites de formateurs. Ils ont revendiqué la nécessité de davantage préparer, avec des formateurs, les séquences pédagogiques mises en œuvre au cours des différents stages en responsabilité ; ceci afin d’en faire une meilleure lecture critique, toujours avec des formateurs. Les stagiaires ont clairement revendiqué davantage de suivi et de conseils dans le cadre de stages de pratique accompagnée.

La délégation a rappelé que la revendication essentielle est qu’il ne doit y avoir aucune évaluation sanction à l’issue de ces stages filés et que la solution réside dans l’abandon de la notion d’évaluation sommative de ces stages filés.

Réponses de l’administration :

Pour l’administration, il n’y a pas « d’évaluation sanction ». Neutraliser le stage filé constituerait un risque de « négation du stage ». La formation est cadrée nationalement, il ne saurait y avoir un système « dérogatoire » pour l’IUFM de Créteil. L’administration a rappelé qu’il n’y avait qu’un seul stage en responsabilité divisé en trois parties distinctes : le stage filé et les deux stages massés. Réglementairement il n’est pas possible d’accéder à une demande inéquitable : ne pas évaluer le stage filé à Créteil serait inéquitable pour les stagiaires des autres académies. Par contre, il est possible pour l’administration de prendre en compte toutes les situations de difficultés : une vigilance particulière serait portée sur les délais et les conditions d’affectation en stage filé, ainsi que sur les conditions particulières d’exercice (écoles difficiles).

Sur l’évaluation, le directeur de l’IUFM a rappelé les exigences de la direction de l’IUFM : il ne doit pas y avoir de travail supplémentaire lié aux enseignements dans les modules. L’évaluation des modules se fait, selon la direction de l’IUFM, essentiellement sur les préparations de cours pour les stages filés.

La formule utilisée par la représentante du recteur pour résumer la volonté de l’administration concernant les problèmes d’évaluation des stages filés a été : « Tout ce qui pourrait parasiter l’évaluation sera pris en compte. Une attention personnalisée sera apportée à chaque PE2 ».

Conclusions :

Le SNUipp a pris acte des propos tenus par l’administration en indiquant qu’à partir de la rentrée de Janvier 2007, nous ferions en sorte de lister toutes les situations qui mériteront une intervention auprès de la direction de l’IUFM et qui nécessiteront d’être mentionnées au jury délibératif terminal afin que tout ce qui parasiterait l’évaluation du stage en responsabilité ne conduise pas à une évaluation négative.

 

35 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 93, Bourse Départementale du Travail, 1 place de la Libération, 93016 BOBIGNY cedex - Tel : 01.48.96.36.11 - Fax : 01.48.96.36.80 - email : snu93@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis, tous droits réservés.