www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Les débuts/néo
M1 EFS T1 T2 T3

 
/ IUFM 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}

Documents joints


  • Motion adoptée au CSP du 29 novembre 2006 et annexée au PV du C.A.
    Word - 22 ko
    Télécharger

  • Réponse écrite de M. le Recteur à la motion du CSP du 29 novembre 2006
    Réponse annexée au compte rendu du C.A. de l’IUFM de Créteil du 4décembre 2006
    PDF - 19.9 ko
    Télécharger

  • Réponse écrite de Mme la Présidente de l’Université Paris 12 à la motion du CSP du 29 novembre 2006
    PDF - 54.2 ko
    Télécharger

  • Motion présentée par la FSU sur le cahier des charges de la formation des enseignants
    Motion conjointe à la FSU et au SGEN - CFDT
    Word - 21 ko
    Télécharger
7 décembre 2006

IUFM CRETEIL : C.A. du 4 décembre 2006 - intégration de l’IUFM à l’Université Paris XII

Compte rendu et pièces explicatives (motions, réponses du recteur, explicatons de vote)
  • L’intégration de l’IUFM à l’université n’aura de sens que si elle se traduit par une amélioration des formations et une élévation des qualifications.
  • Nous ne pouvons nous prononcer sur un principe qui pourrait, selon des décisions prises au niveau ministériel, créer les conditions de l’éclatement de la formation des maîtres.
  • L’intégration de l’IUFM à l’université doit être accompagnée d’un investissement budgétaire massif afin de répondre aux enjeux de la formation des maîtres et du système éducatif.

Compte rendu du CA du 4 décembre 2006

INTEGRATION

M. le Recteur a fait acter au PV la réponse écrite qu’il avait envoyé aux membres du CA à la suite du vote de la motion au CSP du 29 novembre 2006 dans laquelle il répondait aux interrogations de la FSU reprises par le CSP et s’engageait à mettre en place des commissions de travail issues du CA et CSP pour l’élaboration des statuts de l’école interne, pour la révision des statuts de l’Université et pour l’élaboration d’une convention-cadre avec les autres universités pour un travail en réseau.

La motion du CSPdu 29/11/06 a été adoptée par 18 voix pour 7 contre (uniquement les voix de l’Administration) et 3 absentions.

Télécharger la motion adoptée en CSP le 29 novembre :

Word - 22 ko
Motion adoptée au CSP du 29 novembre 2006 et annexée au PV du C.A.

Télécharger la réponse du recteur enregistrée au P.V. du C.A. :

PDF - 19.9 ko
Réponse écrite de M. le Recteur à la motion du CSP du 29 novembre 2006
Réponse annexée au compte rendu du C.A. de l’IUFM de Créteil du 4décembre 2006
  • M. le Recteur a renouvelé ses assurances sur le fait que tous les personnels actuellement en poste à l’IUFM resteraient sur le même poste dans l’IUFM intégrée (ceux en postes et ceux mis à disposition) et qu’il n’était pas question de toucher aux sites. Enfin il s’engage à maintenir l’IUFM comme opérateur de la formation continue.
  • Le travail permettant de préparer l’intégration est lourd et celle-ci ne sera effective qu’au premier janvier 2008.
  • M. le Recteur a justifié la rapidité de la décision par le souci d’éviter la mise en concurrence des Universités.
  • Etant donné qu’il ne s’agit pas de la fermeture d’une structure (comme c’était le cas pour les EN) mais d’un transfert il n’y pas de droit d’option prévu.
  • Pour les enseignants chercheurs ça ne modifiera pas le labo dans lequel ils travaillent.
  • La présidente de Paris 12 a elle aussi repris ce qu’elle nous avait dit mais aussi ce qu’elle avait répondu par écrit à la suite du vote de la motion du CSP. Elle a insisté sur sa volonté de travail en concertation avec l’IUFM et ses personnels élus et avec les autres Universités. Télécharger la réponse de la présidente de Paris 12 à la motion du CSP du 29/11/06 :
    PDF - 54.2 ko
    Réponse écrite de Mme la Présidente de l’Université Paris 12 à la motion du CSP du 29 novembre 2006
  • Le président de Paris 13 a fait part de l’émoi des collègues de son Université qui sont investis dans la formation des maîtres et auraient voulu une négociation avant. Il est surtout inquiet pour les commissions de spécialistes qui risquent de favoriser Paris 12. A sa suite la représentante du président de Paris 8 et la déléguée du CA de P8 ont demandé le report du vote sur l’intégration.
  • Le représentant du CA de Paris 13 a fait la même demande.
  • Par contre le représentant de Marne la Vallée a précisé que son Université n’était pas candidate et soutenait l’intégration à Paris 12 car ils avaient des garanties sur l’élaboration de la convention-cadre.
  • Le président du CSP, a tenu à rendre compte du vote de la motion du CSP et des inquiétudes des collègues devant la précipitation de la décision d’intégration. Il a précisé que cette position ne correspondait pas à un problème particulier avec Paris 12.
  • Emmanuel Degritot au nom de la FSU a pris acte des réponses apportées en séance et par écrit par M. le Recteur et Me la Présidente de Paris 12. Mais il a fait remarquer qu’il n’avait par contre aucune garantie nationale car le projet de cahier des charges était très inquiétant. Il a réaffirmé la volonté de la FSU que l’intégration à l’Université permette une amélioration de la formation des maîtres et a souligné que cela demandait un investissement financier important de la part de l’Etat. Il a demandé que la motion du CSP figure au PV. Il a aussi précisé que nous refusions de rentrer dans le débat de choix d’une université.
  • S. Pugneaud (FSU) a présenté une analyse du projet de cahier des charges de la formation et demandé que celui-ci soit modifié pour ne pas arriver à une formation à l’Université qui ne dépende plus que du rectorat et de l’inspection. La motion en ce sens sera annexée au PV. Télécharger la motion sur le cahier des charges :
    Word - 21 ko
    Motion présentée par la FSU sur le cahier des charges de la formation des enseignants
    Motion conjointe à la FSU et au SGEN - CFDT
  • Finalement nous sommes arrivés au vote qui portait sur la décision du rattachement de l’IUFM à l’Université Paris 12 :

Question du Recteur au CA du 4 décembre 2006 « Etes-vous favorable à l’intégration de l’IUFM de Créteil à l’université de Paris XII ? »

EXPLICATION DE VOTE de la délagation FSU lue en séance :

L’intégration de l’IUFM à l’université n’aura de sens que si elle se traduit par une amélioration des formations et une élévation des qualifications. La FSU n’exprime ni défiance ni préférence envers telle ou telle université.

Avant toute décision définitive, nous réaffirmons le souhait qu’une réelle concertation, sans précipitation, se mette en place avec les quatre universités de notre Académie, l’IUFM et le Rectorat, associant les représentants des personnels, pour examiner l’ensemble des éléments du dispositif d’intégration.

Dans la situation actuelle, la FSU prend, malgré tout, acte de la volonté de Monsieur le Recteur et de Mme la Présidente de Paris XII de répondre, en partie, à nos préoccupations et de lever des inquiétudes. Nous considérons positivement certaines réponses apportées. De même, nous prenons aussi acte de la volonté de Monsieur le Recteur d’ouvrir une phase durable de concertation dans laquelle nous prendrons toutes nos responsabilités pour permettre de faire progresser positivement l’évolution de ce dossier dans l’intérêt des formés, des formateurs et de l’ensemble des personnels.

Cependant, il ne nous semble pas opportun qu’une décision puisse être prise, sans qu’un cadrage national, au travers d’un cahier des charges, soit établi. A ce jour, ce cahier des charges est encore à l’état de « projet d’arrêté » qui suscite, d’ores et déjà, de nombreuses inquiétudes.

Nous ne pouvons donc nous prononcer sur un principe qui pourrait, selon des décisions prises au niveau ministériel, créer les conditions de l’éclatement de la formation des maîtres. De même, l’intégration de l’IUFM à l’université doit être accompagnée d’un investissement budgétaire massif afin de répondre aux enjeux de la formation des maîtres et du système éducatif.

Dans ce contexte, où de nombreuses incertitudes pèsent sur l’avenir de la formation initiale et continue, les représentants des personnels de la FSU s’abstiendront.

Se sont associés à cette décision, l’ensemble des syndicats de la FSU, le SGEN-CFDT et la CGT’Education.

résultats du vote au CA :

  • Contre : 5 (les représentants de P8 et P13 et UNSA)
  • Abstention : 13 dont les représentants des personnels et des usagers FSU, SGEN-CFDT et CGT
  • Pour 17

Compte rendu rédigé avec les notes de Sylvie Pugnaud, Emmanuel Degritot (élus au C.A. de l’IUFM),François Cochain (après synthèse en bureau départemental du SNUipp FSU 93.

 

16 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 93, Bourse Départementale du Travail, 1 place de la Libération, 93016 BOBIGNY cedex - Tel : 01.48.96.36.11 - Fax : 01.48.96.36.80 - email : snu93@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis, tous droits réservés.