www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : GREVES 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}

Documents joints

8 décembre 2017

L’Education se mobilise
dans le 93

Tou-tes en grève le jeudi 14 décembre 2017
Départ de la manifestation de Saint-Michel à 11h30.


Mobilisons-nous maintenant pour les moyens dont les écoles du 93 ont besoin, et pour le respect des droits des enseignants de Seine-Saint-Denis !
Une lettre aux parents à distribuer !

Communiqué de presse du SNUipp-FSU 93
Lundi 11 décembre 2017


Pourquoi les enseignant-es du 1er degré seront-ils et elles en grève le jeudi 14 décembre, à l’appel du SNUipp-FSU, de la CGT Educ’action, du SNUDI-FO, de SUD-Education et de la CNT Education de Seine-Saint-Denis ?


Pour 3 raisons, dont la première est la nécessité d’une dotation de 990 postes pour la prochaine rentrée 2018.
Une mesure comme les « CP à 12 » en REP, et les « CE1 à 12 » en REP+ pour la prochaine rentrée, ne peut être mise en œuvre sans postes supplémentaires : cela représente 420 postes pour la Seine-Saint-Denis, près de la moitié de la dotation que nous revendiquons !
La hausse démographique se poursuit, il faudra donc aussi ouvrir des classes banales. Il faut également créer des postes de RASED (réseaux d’aides spécialisées aux élèves en difficulté), parce que les dispositifs CP et CE1 ne sont pas « magiques », et ne peuvent répondre à toutes les situations. Les interventions du RASED sont nécessaires dans toutes les écoles, pour tous les niveaux, sans oublier les 330 écoles hors éducation prioritaire qui ne bénéficient pas des dispositifs CP et CE1.
Avec plus de 1000 professeurs stagiaires dans le 93, il faut aussi créer des postes de formateurs. Des postes de remplaçants sont encore nécessaires, ainsi que des postes de personnels qui accompagnent la scolarisation des enfants handicapés.

La deuxième raison de la grève, c’est notre refus de la mise au chômage de centaines de personnels en « contrats uniques d’insertion ». Certains ont pourtant construit des compétences dans l’accompagnement des enfants handicapés… et pendant ce temps, ce sont 200 à 300 enfants qui sont en attente d’un accompagnement. Le nombre d’enfants handicapés scolarisés a augmenté de 268% en 5 ans dans notre département, comment penser que l’école inclusive peut se passer de moyens humains ? Nous refusons également ce « plan social » par lequel 287 collègues « aides administratives à la direction d’école » se retrouvent eux aussi au chômage, dans un département qui cumule déjà trop de situations de précarité et de pauvreté… et alors que par ailleurs les directeurs-trices d’école croulent sous le travail !

Enfin, nous exigeons que les discussions à venir sur la nouvelle carte de l’Education prioritaire se fassent avec les écoles et les enseignants : pas question de laisser des écoles qui réunissent tous les critères, sur le bord du chemin !

Les discussions budgétaires ont lieu en ce moment : le ministre doit entendre les enseignants de Seine-Saint-Denis !

L’appel à la grève et à la mobilisation du 14 décembre est soutenu par les parents d’élèves de la FCPE 93 et du « Ministère des Bonnets d’Âne ».
Les enseignants du 2nd degré sont également appelés à la grève par l’intersyndicale 93 SNES-FSU, SNEP-FSU, SNFOLC, SNETAA-FO, CNT, CGT et SUD.
La manifestation partira de la place Saint-Michel à 11h30 le 14 décembre pour rejoindre le ministère de l’Éducation nationale.


La mobilisation des enseignants de Seine-Saint-Denis est soutenue par les parents d’élèves de la FCPE 93 et du Ministère des Bonnets d’Ane.


   


En 1998, la mobilisation du département nous a permis d’obtenir la création de 3000 postes dans un « plan de rattrapage » pour l’Education nationale en Seine-Saint-Denis. Grâce à cette mobilisation payante, les seuils d’ouverture de classes ont été fixés, nous les utilisons toujours pour la carte scolaire et les décharges de direction sont toujours « meilleures » qu’au niveau national.

Mais avec plus de 20 000 élèves de plus en 10 ans et les suppressions de postes du quinquennat Sarkozy entre 2007 et 2012, l’école s’est à nouveau retrouvée asphyxiée dans le 93.

En 2014, la ministre annonçait « 500 postes en 3 ans pour les écoles de Seine-Saint-Denis » : tous ensemble nous nous sommes à nouveau mobilisés, et ce sont 1240 postes que nous avons gagnés ces 3 dernières années. Ainsi, 40 postes de RASED ont pu être créés à cette rentrée 2017, et alors que seulement 200 collègues sortaient du 93 en 2014, ce sont 477 qui ont pu partir en 2017.

Ce début d’amélioration est très fragile, la hausse démographique se poursuit : sans une dotation en postes importante pour la prochaine rentrée, les enseignants connaîtront à nouveau une dégradation rapide de leurs conditions d’enseignement et de leurs droits.

Nous sommes en pleine période de débat budgétaire. Le SNUipp-FSU, avec l’intersyndicale 93, appelle tou-tes les collègues à la grève le 14 décembre, pour exiger :


- une dotation en postes à la hauteur des besoins : c’est maintenant que cela se décide ! Baisse des effectifs dans toutes les classes, RASED, remplaçants, « plus de maîtres que de classes », maintien des décharges de direction 93, mais aussi postes de formateurs, référents et conseillers à la scolarisation des enfants handicapés, médiateurs-prévention-violence, médecine scolaire… gagnons maintenant les postes nécessaires dans notre département.

- le renouvellement des CUI Aides à la direction d’école, et le recrutement de tous les AVS nécessaires pour l’accompagnement des enfants handicapés dans les classes. Savez-vous que très peu de CUI ont été recrutés depuis le 1er septembre dans notre département ? Des AESH sont recrutés, mais en nombre totalement insuffisant, et pendant ce temps, des collègues CUI expérimentés sont renvoyés au chômage !

- la prise en compte de toutes les situations d’écoles dans les discussions qui s’ouvrent sur la nouvelle carte de l’Education prioritaire pour septembre 2019, quel que soit le classement du collège de réseau. En attendant, les écoles en « NEP » doivent garder les Normes Education Prioritaire pour la 4ème année consécutive avant la nouvelle carte !

Enfin, à côté des postes à créer, il faut aussi recruter des enseignants pour les affecter sur ces postes. La reconduction du concours supplémentaire ne suffit pas : pour enrayer la crise du recrutement, il faut une véritable amélioration des conditions de travail et de vie des enseignants, et des pré-recrutements d’enseignants dès la L1. Sans une réponse pérenne à la crise du recrutement, les droits des enseignants : mobilité, temps partiels etc. vont continuer d’être bafoués.
Même des collègues reconnu-es travailleurs-euses handicapé-es n’obtiennent pas les allègements de service dont ils et elles ont besoin.
Pour le moment, tout ce que ce gouvernement sait faire, c’est geler le point d’indice et rétablir le jour de carence : inacceptable ! Tou-tes ensemble, exigeons le respect des droits des enseignants de Seine-Saint-Denis !

Les écoles de Seine-Saint-Denis peuvent se faire entendre :

TOU-TES en GREVE le jeudi 14 décembre !

TOU-TES à la manifestation
à Paris à 11h30

RV place Saint-Michel


N’hésitez pas à distribuer et/ou à afficher la lettre aux parents ci-contre.

Lire l’appel de l’intersyndicale départementale SNUipp-FSU, CGT Educ’action, SNUDI-FO, SUD-Education, CNT Education en cliquant ici.

Les enseignants du 2nd degré de Seine-Saint-Denis sont également appelés à la grève et à la manifestation par leurs syndicats SNES et SNEP-FSU, CGT Educ’action, SNLCFO, SUD-Education et CNT Education.

La mobilisation se construit avec le soutien des parents d’élèves : FCPE, Ministère des Bonnets d’Ane…



Vous trouverez ci-contre la déclaration d’intention de grève que vous pouvez envoyer à votre IEN au plus tard le lundi 11 décembre 2017 à 23h59 en utilisant votre messagerie électronique professionnelle.

Lire aussi :
- Lettre du SNUipp-FSU 93 au ministre de l’Education Nationale
- CUI : la mobilisation doit se renforcer.

 

25 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 93, Bourse Départementale du Travail, 1 place de la Libération, 93016 BOBIGNY cedex - Tel : 01.48.96.36.11 - Fax : 01.48.96.36.80 - email : snu93@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis, tous droits réservés.