www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Difficulté scolaire 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
7 juillet 2017

"PDMQDC, les équipes doivent pouvoir choisir !
Témoigner en ligne


Les témoignages de "Plus de maîtres" et des équipes seront mis sur la table du ministre début juillet !
Le SNUipp-FSU demande au ministre que les équipes d’écoles en REP+ puissent choisir le dispositif qui leur convient le mieux.

Le Café Pédagogique
Le 04 juillet 2017 - François Jarraud


Dédoublements des CP : Ce qui change sur le terrain
Comment se mettent en place les dédoublements de CP sur le terrain ? Et si on déshabillait Pierre pour habiller Paul ? La mesure phare d’Emmanuel Macron est appliquée dans l’urgence des derniers jours de classe. Les Dasen doivent doubler le nombre de postes des CP de l’éducation prioritaire (Rep+ seulement) et trouver les enseignants. Chaque département se débrouille comme il peut. Mais la mesure est loin de faire l’unanimité chez les enseignants. Pour habiller les CP il faut déshabiller d’autres classes. Et , contrairement à ce que semble penser le ministre, l’apprentissage de la lecture se poursuit bien au -delà du CP...
Lire la suite...

Recueillir la parole des enseignants
Le SNUipp-FSU, dans un courrier commun avec le SE-Unsa et le Sgen-CFDT, s’est adressé au ministre de l’Éducation nationale le 31 mai dernier pour lui dire son opposition au détricotage d’un dispositif prometteur dans la réussite de tous les élèves.
Aujourd’hui, le syndicat veut lui faire entendre la parole des équipes d’écoles. Il lance un appel à témoignage auprès des enseignants « Plus de maîtres » et de leurs collègues des écoles qui en bénéficient, pour qu’ils mettent en lumière leurs expériences et tout ce que le dispositif leur a permis de réaliser.

Début juillet, le SNUipp-FSU portera cette voix auprès du ministre.

Témoigner en ligne




Le SNUipp-FSU défend le dispositif "Plus de maîtres" au ministère

"CP à 12" ou "Plus de maîtres que de classes" : Le SNUipp-FSU demande au ministre que les équipes d’écoles en REP+ puissent choisir le dispositif qui leur convient le mieux.

« Compte tenu de la mise en œuvre du dispositif “CP dédoublés” qui, en l’absence de budget, se concrétise notamment au détriment des postes “Plus de maîtres que de classes”, nous demandons que les équipes de REP + concernées puissent choisir le dispositif pédagogique qu’elles jugent le plus efficace pour les élèves. »

C’est le texte du vœu présenté par le SNUipp-FSU lors du Conseil supérieur de l’éducation réuni le 29 juin. le syndicat entend ainsi dénoncer la mise en place du dispositif CP à 12 à moyens constants, une mesure mise en œuvre dans la précipitation et qui a entraîné la suppression ou le changement des missions des Plus de maîtres. Il revendique également la possibilité pour les équipes d’écoles de poursuivre un travail prometteur engagé depuis deux ans auprès des élèves de l’éducation prioritaire.

Une mesure non-financée
En réponse, le ministère a rappelé que la rentrée s’effectuait avec 4 300 créations de postes et une baisse globale du nombre d’élèves. Le SNUipp-FSU a précisé que cette dotation devait à l’origine abonder les moyens de remplacement, renforcer les dispositifs « Plus de maîtres que de classes » et permettre les ouvertures de classe nécessaires lors des opérations de carte scolaire. Dans les faits seuls 1 500 postes restent à disposition pour le dédoublement des CP, un chiffre qui ne suffira pas.

Lire :
- Lire le voeu

Vote : 32 pour, 4 contre, 19 abstention, 6 NPPV



Alors que dans de nombreuses académies, le prometteur dispositif "maitres plus" est en voie de disparition à la rentrée, les personnels, avec le SNUIpp-FSU se mobilisent.

Dans le cadre du préavis de grève national déposé par le SNUipp-FSU, quatre départements sont en grève aujourd’hui pour défendre le dispositif « Plus de maîtres que de classes » menacé par le nouveau ministère. Bien qu’il affirme que ce dispositif ne disparaîtra dans aucun département et qu’il peut coexister avec les CP à 12, ce sont plus de 200 postes de ce dispositif qui seraient supprimés en Seine-Saint-Denis, dans le Rhône, le Var et le Vaucluse.

Aujourd’hui vendredi 23 juin les enseignants de ces départements sont en grève, avec des manifestations et des rassemblements devant les IA-DSDEN. Dans le Tarn-et-Garonne et en Seine-et-Marne, ce sera le 26. Dès le 30 mai, la Haute-Garonne avait lancé une grève départementale, suivie le 15 juin d’un rassemblement devant le Rectorat parce que là aussi, 22 postes de PDMQDC seraient fermés. Le 29 juin, le SNUipp-FSU de Haute-Garonne appelle les enseignants à une nouvelle grève pour pérenniser et généraliser le dispositif « plus de maîtres que de classes ».

Les personnels, avec le SNUipp-FSU, protestent contre la mort programmée d’un dispositif prometteur, répondant aux demandes des enseignants qui exercent en zone d’éducation prioritaire, qui permet un travail plus collectif, la réalisation de projets, de mieux aider les élèves en difficulté, et présente déjà des effets notables sur les apprentissages. En plein déploiement - les « Plus de maîtres » ne sont encore que 3220 sur les 7000 annoncés - et avant même d’avoir pu être évalués, les « maîtres + » pourraient purement et simplement passer à la trappe.

Dans certaines académies, le dispositif est cependant maintenu. Dans ce cas, pour assurer le dédoublement des CP, les DASEN ont choisi de modifier les missions des maîtres supplémentaires qui n’interviennent plus que dans les CP. Ils ont de plus pioché dans les postes de remplacement, les dispositifs « scolarisation des moins de trois ans » ou les nécessaires ouvertures de classe à la rentrée.

Alléger les effectifs des CP en REP+, c’est nécessaire. Mais ça l’est tout autant dans les autres classes, en REP+, comme en REP ou hors éducation prioritaire. Pour prévenir les difficultés scolaires, il faut aussi former et recruter des personnels spécialisés afin que les RASED retrouvent les effectifs d’avant 2008, avant que les gouvernements Fillon ne suppriment 5000 postes. Pour cela il faut investir durablement dans le premier degré pour combler le retard avec la plupart des pays comparables au nôtre et qui réussissent beaucoup mieux en termes de réussite des élèves et de lutte contre les inégalités.

Les enseignants veulent en premier lieu pouvoir travailler sereinement, sans pilotage à vue au gré des alternances et sans remise en cause arbitraire du travail mené depuis plusieurs années.

Pour le SNUipp-FSU les décisions du ministère obèrent une rentrée sereine dans l’éducation prioritaire. Le SNUipp continuera de défendre le dispositif « Plus de maîtres que de classes ». C’est pourquoi il a lancé une grande collecte de témoignages pour donner la parole aux enseignants et la porter au ministre. Il décidera avec eux de nouvelles modalités de poursuite de l’action.

La mobilisation en région

- dans le Rhône
- en Gironde
- en Savoie
- en Haute-Garonne
- en Seine-Saint-Denis
- encore en Seine-Saint-Denis
- dans le Var






Le SNUipp-FSU 93, la CGT Educ’action 93, SUD-Education 93 et la CNT 93 invitent les écoles ayant des « plus de maîtres que de classes » à renvoyer la motion ci-dessous au DASEN.


Motion modifiable ci-contre

Ecole : ………………………………………..

Ville : ………………………………………….


Demande du Conseil d’école
(ou Conseil des maîtres-maîtresses)
à Monsieur le Directeur académique

Le conseil d’école réuni le ……………………………………………….. demande à Monsieur le Directeur académique de Seine-Saint-Denis de maintenir le poste de « Plus de maîtres que de classes », implanté dans l’école depuis le 1er septembre ……

Ce poste a permis
- de développer une dynamique pédagogique d’équipe
- d’instaurer des « regards croisés » sur les élèves
- de mieux soutenir les élèves les plus fragiles
- [modifier,compléter…].

Le conseil d’école demande que ce travail pédagogique collectif puisse se poursuivre et se consolider à la rentrée 2017.

Nom, qualité et signature des membres du conseil d’école / conseil des maîtres-maîtresses :

A ENVOYER A :
• M. le Directeur académique :
ce.93cabinet@ac-créteil.fr
SNUipp-FSU 93 : snu93@snuipp.fr

Mobilisation départementale le vendredi 23 juin 2017, pour plus d’informations lire...

Lire...
- Le SNUIpp-FSU 93 chez Bourdin Direct

 

18 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 93, Bourse Départementale du Travail, 1 place de la Libération, 93016 BOBIGNY cedex - Tel : 01.48.96.36.11 - Fax : 01.48.96.36.80 - email : snu93@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis, tous droits réservés.