www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Difficulté scolaire  / scolarisation des enfants handicapés 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
28 avril 2017

Recrutement des AESH :
La mobilisation paie !


Les crédits ont été débloqués par le ministère, les recrutements d’AESH reprennent dès maintenant en Seine-Saint-Denis !

Les AVS qui sont en fin de contrat CUI vont pouvoir devenir AESH.
Pour mémoire : depuis le 28 février 2017, ces recrutements étaient interrompus faute de versement par le ministère des crédits au Rectorat, les collègues étaient renvoyés au chômage, et nos collègues ERSEH et CASEH devaient recruter de nouveaux CUI précaires et non formés.

Tous ensemble, nous nous sommes mobilisés, et nous avons gagné : les recrutements reprennent MAINTENANT !

Merci aux AVS, aux collègues des écoles, aux collègues ERSEH et CASEH, aux parents d’élèves avec la FCPE 93,
Merci également à Philippe Croizon et aux élus qui nous ont soutenus,

la mobilisation a payé !



LE 31 mars 2017

AVS - AESH :
Manifestation réussie
TOU-TES ENSEMBLE on continue !


200 personnes se sont rassemblées jeudi 30 mars de 11h45 à 13h45 devant la DSDEN du 93 : des collègues AVS, des enseignant-es et directeurs-trices, des référents handicap et des conseillers à la scolarisation (CASEH), des parents d’élèves, des élus (Montreuil, Conseil départemental…).

Le rassemblement était tonique, et a permis à chacun de s’exprimer : les interventions du SNUipp-FSU, de la FCPE, de SUD-Education, des collègues CASEH/ERSEH, des AVS eux-mêmes ont brossé un tableau complet de la situation. Nous avons rappelé le soutien de l’athlète Philippe Croizon à notre mobilisation, et le courrier envoyé directement à la ministre de l’Education nationale par une députée de Seine-Saint-Denis (Mme Buffet).

Une délégation a été reçue :

-  Nous avons exigé que la ministre soit sollicitée pour que le versement des crédits 2017 intervienne immédiatement.
-  Nous avons exprimé notre soutien unanime aux collègues ERSEH et CASEH qui suspendent le recrutement des CUI : ces collègues ont accompagné et formé les AVS/CUI qui devaient devenir AESH au bout de deux années d’expérience. Ils vivent un véritable « conflit de valeur », puisqu’on leur demande de renvoyer au chômage celles et ceux qu’ils ont formés, et de recruter de nouveaux CUI sans expérience.
-  Nous avons exigé que les AVS-co en ULIS-école aient des contrats de 24h et non pas de 18h : les « économies de bout de chandelle » au détriment des collègues et des enfants doivent cesser !

Attention : pour le moment, AUCUNE réponse satisfaisante à nos revendications ! Dès la reprise, nous envisagerons comment continuer et étendre la mobilisation : les crédits AESH doivent être versés dès maintenant, il n’est pas question d’attendre plusieurs mois !
Dès la reprise, tou-tes ensemble on continue !


Du côté des équipes : continuez à utiliser les motions de conseil des maîtres, conseil d’école ou motion de parents.

Du côté des CUI/AESH/AED : Réunion d’information syndicale le mardi 25 avril, de 14h à 17h, à la bourse départementale du travail de Bobigny. Remplissez une demande d’autorisation d’absence au moins 2 jours avant. Votre participation à cette RIS est de droit : une attestation de présence vous sera remise. Venez nombreux-ses !

Pour lire le reportage de France Bleue Ile de France cliquez ici.

     


A partir du 28 février 2017, tous les CUI qui termineront leur contrat seront renvoyés au chômage. Ces AVS ont pourtant 2 ans d’expérience de terrain, et une formation théorique qui se déroule en ce moment.

Arrêt des recrutements des AVS/ AESH en Seine-Saint-Denis :
Nous ne pouvons pas laisser passer sans réagir !
Tous ensemble, nous pouvons obtenir les crédits nécessaires



À l’occasion de la Conférence nationale du Handicap, en Mai 2016, le président de la République annonçait la création de 32 000 postes d’accompagnants des élèves en situation de handicap (AESH). La transformation des CUI (sur mission d’AVS) en emploi d’AESH allait pour nous dans le sens de notre demande de création d’emplois pérennes :
- Les CUI sont des contrats de droit privé d’un an, renouvelables une seule fois.
- Les AESH sont des contrats de droit public d’un an, renouvelables 6 fois, transformables en CDI au bout des 6 ans.

Cela permet aux enfants accompagnés de continuer leur scolarité avec la même AVS et de ne pas en changer tous les 24 mois… Donc, d’avoir des personnels en voie de professionnalisation.
Le recrutement des AESH a réellement commencé à la rentrée de septembre 2016.
Tous les CUI sur mission d’AVS, en fin de contrat, ont pu candidater sur ces postes. Les CUI actuels sont par ailleurs en formation (enfin !), pour un complément théorique à leur expérience de 2 ans sur le terrain.

Cependant, le recrutement des AESH s’est brutalement arrêté au 28/02/2017 car les 432 ETP (postes) attribués à la Seine-Saint-Denis ont tous été utilisés. Il n’y a plus de possibilité de recrutement.

Les personnels en CUI, qui ont développé des compétences au service des élèves et de l’école, dont la plupart sont en formation en ce moment, mais dont le contrat s’arrête après le 28/02 sont exclus de cette transformation et repartent au chômage !
Les enfants qu’ils accompagnaient vont se retrouver sans AVS ou devoir reprendre leurs marques avec une nouvelle personne embauchée en CUI qui découvrira la fonction d’AVS.
Cette situation n’est pas acceptable.

Actuellement, c’est déjà une centaine d’élèves notifiés par la MDPH qui ne bénéficient pas d’accompagnement individualisé !
Nous ne pouvons pas accepter de laisser repartir au chômage des personnels qui se sont formés à leur mission d’AVS, alors que les besoins ne sont pas satisfaits.
Les enfants ont besoin d’être accompagnés par des personnels qui les connaissent et qu’ils reconnaissent.

Enfin, nos collègues référents-handicap et CASEH (conseillers à la scolarisation des enfants handicapés) ont injonction de laisser partir les CUI qu’ils ont accompagnés et formés pendant deux ans… et de recruter de nouveaux CUI en reprenant tout à zéro… alors même que les CUI qui ont terminé leur contrat entre septembre et février ont pu devenir AESH. C’est une régression insupportable.

Aussi, AVS, enseignants et directeurs-trices, référents et CASEH, parents d’élèves… réclamons ensemble, pour notre département, le complément de crédit AESH nécessaire à la pérennisation des AVS.

A l’appel du SNUipp-FSU93, de la FCPE 93 et du SE-UNSA
Rassemblement le jeudi 30 mars
de 11 h 45 à 13 h 45
devant la DSDEN de Seine-Saint-Denis

Tous ensemble, obtenons les crédits AESH
nécessaires à notre département !


Votez et faites voter la motion de Conseil d’école !
pour imprimer la motion cliquez ici.

Vous trouverez ci-joint une lettre pour les parents rédigée conjointement avec la FCPE et l’appel commun du SNUipp-FSU 93 - SE UNSA.

Soutien de Philippe Croizon

"Au 21ème siècle, se dire qu’il y a encore besoin de mobilisation pour permettre à des enfants de fréquenter l’Ecole de la république dans de bonnes conditions est insupportable.

Quoi de plus normal que de fournir à chaque enfant les moyens nécessaires à sa scolarisation dans les meilleures conditions possibles ?

Vous vous mobilisez pour garantir à chaque enfant ce droit et je vous assure de tout mon soutien car vous le savez, je suis extrêmement sensible à la question. Nous devons continuer à affirmer que la scolarisation des enfants en situation de handicap nécessite une mobilisation de la société pour leur fournir les adaptations nécessaires et que ces adaptations doivent donner lieu à l’intervention de personnels formés et qui s’inscrivent dans la durée auprès de nos jeunes. Le statut d’AESH a été une évolution notable avec la possibilité pour les personnels d’obtenir un CDI et ainsi de permettre une spécialisation sur un emploi qui n’existait auparavant que par l’intermédiaire de contrats précaires. Nous ne pouvons nous mettre en situation d’un retour en arrière qui pénalisera à n’en pas douter des élèves.

Je partage donc, avec les organisations qui appellent à ce rassemblement, la volonté de convaincre l’Etat qu’il faut investir pour l’avenir en relançant immédiatement le recrutement des AESH et de se donner les moyens d’une meilleure anticipation des besoins.

Porteurs de handicap ou pas, nos enfants sont citoyens avant tout, donnons leur les moyens de se construire avec leurs pairs."


 

26 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 93, Bourse Départementale du Travail, 1 place de la Libération, 93016 BOBIGNY cedex - Tel : 01.48.96.36.11 - Fax : 01.48.96.36.80 - email : snu93@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis, tous droits réservés.