www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
21 avril 2017

Livre Blanc du SNUipp-FSU
Tableau récapitulatif des programmes pour l’école des cinq principaux candidats

Le SNUipp-FSU affirme ses revendications pour une école de la réussite.
Comparatif des cinq principaux programmes.

Des militants du SNUipp-FSU ont compilé le programme électoral pour l’école des cinq principaux candidats à l’élection présidentielle.
Ce résumé vous est présenté par thème, les candidats sont classés de gauche à droite sur l’échiquier politique. Dans chacun de ces thèmes, nous vous rappelons les propositions du SNUipp-FSU présentées dans le Livre blanc envoyé à tous les candidats.

Nous vous invitons à prendre le temps de consulter les programmes de l’ensemble des candidats. La lecture des propositions dans tous les domaines, au-delà de l’école, est nécessaire pour éclairer les choix de chacun.

Comparaison des différents programmes

Thème Jean-Luc Mélenchon
La France insoumise
Benoît Hamon
Parti socialiste
Emmanuel Macron
En Marche
François Fillon
Les Républicains
Marine Le Pen
Front National
Livre blanc du SNUipp-FSU
Création ou destruction de postes et leur utilisation Création de 60 000 postes dans l’EN
Réduire le nombre d’élèves par classe, création de postes PDMQDC et développement des RASED.
Création de 40 000 postes dans l’EN
20 000 postes en cycle 2 25 élèves par classe, 20 en REP/REP+, outre mer et territoires ruraux 15 000 postes pour la formation continue 2000 postes pour le remplacement des enseignants absents 3000 postes volants pour une scolarisation de droit dès 2 ans dans les REP.
Instauration de 4000 à 5000 postes.
Diviser par 2 les effectifs en REP et en REP + les effectifs de classe.
En parallèle réduction globale de 120 000 emplois publics (la Fonction publique territoriale ne sera pas impactée et 10 000 postes créés de policiers et de gendarmes).
Instauration d’1 jour de carence dans la Fonction publique.
Aucune proposition pour le premier degré mais réduction globale de 500 000 emplois publics.
Instauration de 2 jours de carence dans la Fonction publique.
Aucune proposition. Création de plusieurs dizaines de milliers de postes pour réduire véritablement la taille des classes :
25 max en maternelle et en élémentaire et 20 en éducation prioritaire.
15 max en maternelle pour les les classes scolarisant les élèves de 2 ans et de 3 ans.
10 max en ULIS.
Baisse significative du nombre d’élèves dans les classes scolarisant des élèves en situation de handicap.
Des RASED complets dans chaque école et des départs en formation spécialisée à la hauteur des besoins.
Conditions de travail Proposition de revalorisation sans chiffrage Poursuite de la revalorisation du précédent quinquennat.
Création de collectifs de travail dans les écoles et renforcement de la médecine du travail.
Doublement de l’ISAE.
Plus d’affectation de jeunes enseignants en EP sauf si son choix est motivé.
Prime annuelle de 3000 euros net pour les enseignants exerçant en REP+.
Revalorisation du salaire des enseignants en réduisant le nombre de postes, instaurer une part au mérite, accélérer les promotions en acceptant d’enseigner en EP. Aucune proposition. Augmentation des salaires pour dépasser le salaire moyen des pays de l’OCDE.
Revalorisation en début de carrière, accès pour toutes et tous à la hors classe et fin de carrière à 3500 euros net. ISAE pour tous transformée en traitement indiciaire.
Baisse du temps d’enseignement sans baisse du temps scolaire pour les élèves.
Formation initiale et continue Mise en place d’un dispositif de pré-recrutement pour favoriser l’accès au métier d’enseignant pour les jeunes issus de milieux populaires Selon ancienneté : 3,5 ou 10 jours de formation par an, avec bonification par années passées en REP. Extension de la formation en alternance dès la licence pour les étudiants qui se destinent aux métiers de l’enseignement.
3 jours de formation continue par an dont la moitié en distanciel.
Aucune proposition. Pré-recrutement dès la 1ére année de Licence avec rémunération permettant de se consacrer entièrement aux études.Une entrée dans le métier progressive.

Pour chaque enseignant au moins une semaine de formation par an, sur des problématiques librement choisies, en lien avec la recherche.
Durée de la scolarité Scolarité obligatoire de 3 à 18 ans et droit de scolarisation dès 2 ans. Droit à la scolarisation dès 2 ans. Début de la scolarité à 5 ans. Aucune proposition
Objectifs de l’école Mettre en œuvre un plan de lutte contre les inégalités.
Instaurer une nouvelle carte scolaire établissant la mixité sociale.
Rebâtir une carte scolaire axée sur la sectorisation, l’affectation et une contractualisation avec l’enseignement privé. Renforcer l’individualisation des apprentissages. L’acquisition du vocabulaire en maternelle.
Concentrer l’école élémentaire sur le socle des connaissances.
Assurer la transmission des connaissances par le renforcement des apprentissages fondamentaux. La moitié du temps scolaire consacré au français.
Rétablir une véritable égalité des chances en retrouvant la voie de la méritocratie républicaine.
Faire réussir tous les élèves.
Permettre l’émancipation des élèves par les savoirs et la culture.
Ouverture de l’école et association de toutes les familles.
Gestion des écoles Assurer la gratuité totale de l’éducation publique.
Réserver l’argent public au financement de l’école publique.
Création d’un service public du soutien scolaire inclus dans le temps scolaire des élèves et pris en charge par les enseignants.
Augmentation de 25 % pour aider les communes à la mise en place des rythmes.
Renforcer et encourager l’autonomie des établissements. Port de l’uniforme.
Laisser les collectivités territoriales décider de l’organisation du temps scolaire à l’école primaire.
Port de l’uniforme.
Abandon des rythmes scolaires.
Abandon des tâches inutiles et d’obligations qui ne répondent pas aux besoins.
Création d’emplois pérennes d’aide à la direction pour chaque école Abandon des rythmes scolaires et écriture d’un nouveau décret.
Reconnaissance du travail invisible avec pour commencer la récupération du temps de l’APC.


Porter haut et fort la voix des enseignantes et enseignants des écoles, c’est l’ambition du SNUipp-FSU qui développe son projet pour une école qui fasse réussir tous les élèves.


Dans cette période pré-électorale, le SNUipp-FSU entend bien prendre toute sa part dans le débat public et y porter une véritable ambition pour l’école. Avec un livre blanc organisé autour de 21 thématiques, il présente son projet pour relever le défi majeur posé encore et toujours à notre école : faire réussir tous les élèves.

Le syndicat ne manque pas de propositions qui pour être ambitieuses n’en sont pas moins réalisables : redonner toute son importance à la formation initiale, développer la formation continue, améliorer les conditions d’enseignement pour les élèves et les enseignants.




Les fiches, page à page :
- Une école primaire sous investie
- Des classes trop chargées
- La maternelle : une grande école pour la réussite de tous les élèves
- Une éducation plus que jamais prioritaire
- L’école rurale : une richesse à préserver
- Argent de l’école : conquérir l’égalité
- Numérique à l’école : équiper, former, accompagner

- Enseigner : un métier qui s’apprend
- Travailler autrement : favoriser le travail collectif pour permettre à tous les élèves de réussir
- École-famille : un lien à consolider
- Mieux promouvoir l’égalité filles-garçons
- L’éducation pour tous : un droit à faire respecter

- École inclusive : scolariser tous les élèves mais aussi les faire réussir
- Des RASED à reconstruire
- Élèves en situation de handicap : permettre une scolarisation réussie
- SEGPA-EREA : indispensables aux élèves les plus fragiles

- Pour une véritable reconnaissance salariale
- Du temps pour mieux travailler

- Direction et fonctionnement de l’école : des évolutions nécessaires
- De nouveaux métiers indispensables à l’école
- PEDT : mieux articuler école et péri-scolaire

 

40 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 93, Bourse Départementale du Travail, 1 place de la Libération, 93016 BOBIGNY cedex - Tel : 01.48.96.36.11 - Fax : 01.48.96.36.80 - email : snu93@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis, tous droits réservés.