www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Les débuts/néo
M1 EFS T1 T2 T3

 
/ IUFM  / Stages filés 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
2 novembre 2006

PE2 Livry Gargan - Evolution du dossier "stages filés". Début Novembre 2006.

Compte rendu d’audience auprès de l’Inspecteur d’Académie et du directeur de l’IUFM (Livry Gargan)
  • Compte rendu de l’audience accordée par l’inspecteur d’académie et le directeur de l’antenne IUFM de Livry - Gargan le samedi 21 octobre 2006.

Commentaire général :

Le dossier progresse, même s’il est évident que c’est sous la pression de la mobilisation et qu’il faudra maintenir celle-ci pour que les avancées se poursuivent.

Présents à l’audience : Pour l’administration :

  • M. DELAUBIER Inspecteur d’Académie, Directeur des services départementaux de l’Education Nationale.
  • M. PHELIPPEAU Directeur de l’antenne IUFM de Livry - Gargan
  • M. MAHIEUX IEN adjoint à l’Inspecteur d’Académie

Pour le SNUipp 93 :

  • Frédérique BLOT stagiaire PE2
  • Sébastien VILLE stagiaire PE2
  • Maryse PATRY Bureau départemental SNUipp FSU 93
  • Sylvie DEMETZ Bureau départemental SNUipp FSU 93
  • François COCHAIN Bureau départemental SNUipp FSU 93

Les PE2 stagiaires ont commencé par rappeler que la pertinence pédagogique des stages filés, indépendamment de leurs conditions d’application, est contestée par une partie importante des PE2...

Nous avons exposé les revendications élaborées depuis le début de l’année avec les stagiaires :

  • Meilleur suivi des stages filés et évaluation uniquement formative de ceux-ci.
  • Meilleur accompagnement des PE2
  • Création d’une cellule d’accompagnement professionnel des PE2.
  • Diffusion de grilles d’évaluation spécifiques aux stages filés d’une part et aux stages massés d’autre part. Chaque stagiaire devant être destinataire des documents qui seront identiques pour tous.
  • Création d’un cahier des charges ou charte régissant les rapports de l’IUFM et des écoles, des stagiaires et des titulaires (ces derniers n’étant pas des formateurs).
  • Possibilité pour les stagiaires de participer aux réunions institutionnelles des écoles (conseils de cycles, des maîtres, d’école) avec du temps libéré pour le faire.
  • Demande d’annonce systématique des dates de visites des formateurs
  • Demande de compte rendu systématique de visite.
  • Demande de possibilité de changer de stage filé en cas de difficulté importante du stagiaire sur un lieu de stage.
  • Demande d’éclairages sur les situations où vont se trouver sur le même berceau de stage un stagiaire en stage filé et un en stage massé... Qui fait quoi ?

Sur l’ensemble des questions et après 3 heures d’échanges, les propositions de l’administration sont les suivantes :

Concernant l’évaluation :

1) le directeur de l’IUFM a rappelé que selon les textes en vigueur il n’y a qu’un seul stage en responsabilité divisé en trois sessions : SR1 (stage filé), SR2 et SR3 (stages massés). Concernant l’évaluation sommative, l’IUFM est sur l’évaluation de l’ensemble, le SR1 (stage filé) n’ étant considéré que sous la forme d’une évaluation formative. A cet effet, M. Phelippeau nous a remis une « proposition de document de travail » portant sur une grille d’évaluation formative du PE stagiaire. Le SNUipp a insisté fortement pour que cette grille soit effective le 6 novembre. La réponse donnée laisse entendre que ce sera le cas. Par ailleurs, le directeur de l’IUFM nous a remis une lettre destinée aux formateurs dans laquelle il est stipulé que toute visite doit être annoncée et que « l’évaluation est fondamentalement formative a fortiori concernant la session de stage filé. »

L’IA a par ailleurs tenu à souligner que la non évaluation du SF pourrait être un handicap pour ceux pour qui il s’est mieux passé que les stages massés, justifiant implicitement l’évaluation sommative.

2) Les stagiaires recevront en Seine Saint Denis sept visites sur l’ensemble des stages quand les textes en prévoient 4 à 6. Sur le stage filé, deux visites d’IMF et une d’un PIUFM, puis une visite IMF et une visite PIUFM sur chaque stage massé Soit (1 x 3) + (2 x 2) = 7

3) « On a le droit de ne pas réussir d’emblée », phrase prononcée par les représentants de l’administration et reprise par le SNUipp qui a indiqué qu’il la ferait connaître aux stagiaires. Plus clairement, nous avons fait préciser que les situations difficiles en stage filé pourraient conduire à des changements de « berceaux de stage », en fait d’école d’affectation en stage filé. Dans ces conditions particulières il vaudra mieux se faire accompagner de représentants syndicaux (ndlr).

4) L’inspecteur d’académie propose un groupe de suivi départemental, émanation des organismes paritaires, et une aide sur les situations des collègues en grande difficulté. Il pourrait à cet effet détacher ½ poste de de l’enveloppe départementale,

5) L’Inspecteur d’académie propose un groupe d’évaluation en fin d’année de ce qui aura été fait. Il a parlé de « tirer au sort » les participants à cette évaluation parmi les stagiaires. Il a été question de le faire après les certifications afin que les angoisses ne soient plus là. C’est donc le travail syndical qui permettra de faire remonter les problèmes avant la certification.

6) La charte (ce que nous appelons cahier des charges répartissant d’une part les rôles de l’IUFM et de l’école, d’autre part les rôles du PE2 et du titulaire) sera finalisée pour le retour des congés de novembre. L’inspecteur d’académie en a parlé en utilisant les termes « d’une urgence pour la rentrée ».

Les autres problèmes :

a) La participation aux réunions institutionnelles dans les écoles sera systématiquement autorisée, oui mais cela se fera au dépens de la formation théorique car le temps sera pris sur les horaires IUFM. Nous demandons que l’administration fasse des propositions permettant de ménager les deux.(ndlr)

b) Le volume d’heures de formation théorique est passé de 495 heures en 2005/2006 à 450 dont 50 finalisées au cours de la T1 à partir de cette année 2006/2007... soit une formation de 397 heures à l’IUFM pour l’année de PE2 2006/2007 : perte sèche 100h !

Le stage filé de trente semaines représente 180 heures de travail sur l’année, soit par rapport à l’an dernier 100 heures de travail de plus, sans parler des préparations et corrections liées au stage filé. Cela explique en partie l’impression de « débordement » qu’ont les pE2 cette année. Nous en avons donc profité pour demander s’il était bien sérieux que des professeurs des écoles soient formés de façon si expresse et rappelé que le SNUIPP est favorable à un passage de la formation sur deux années (revendication aussi formulée par les AG de PE2 et rappelé dans « la synthèse »).

c) Chevauchement stage groupé /stage filé : le directeur de l’IUFM a indiqué par courrier aux PE2 les principes énoncés par la direction des études du 1er degré de l’IUFM

d) A été aussi rapporté aux interlocuteurs le doute sur l’efficacité d’une formation qui demande de tout faire en même temps aux stagiaires, notamment la préparation des premiers stages groupés pendant que les stages filés continuent, sans oublier le travail de fond constitué par le mémoire.

En guise de conclusion provisoire : La présence syndicale va être déterminante dans le suivi de ce dossier. Le SNUipp FSU 93 a proposé aux autres forces syndicales une réunion de constitution d’une intersyndicale chargée de défendre les intérêts des stagiaires. La première rencontre aura lieu le mercredi 8 novembre de 11h30 à 13 à l’IUFM de Livry Gargan.

 

24 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 93, Bourse Départementale du Travail, 1 place de la Libération, 93016 BOBIGNY cedex - Tel : 01.48.96.36.11 - Fax : 01.48.96.36.80 - email : snu93@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis, tous droits réservés.