www.snuipp.fr

SNUipp/FSU 93 Seine Saint Denis

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Carrières et Rémunération 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
30 septembre 2016

APC :
Le nombre est notre force.
Ca y est !
L’action nationale d’arrêt est lancée


Jeudi 29 septembre 2016, le SNUipp-FSU avertit la ministre.
L’action nationale d’arrêt des APC est lancée !

Les enseignants des écoles sont déjà 35 000 à s’être engagés à ne plus faire l’APC afin de redonner ce temps aux équipes et compenser une partie du travail invisible. Un premier objectif atteint pour le SNUipp qui s’adresse à la ministre et lance sa consigne d’arrêt des APC.

Le cap des 35 000 engagements est dépassé. Pour le SNUipp-FSU, il s’agit d’une première victoire. D’ores et déjà, dans toutes les écoles de France, dans chaque salle des maîtres, le syndicat a réussi à ouvrir le débat autour de la réduction du temps de travail, à impliquer une part importante des enseignantes et des enseignants dans un engagement à arrêter les APC.

Un temps de travail qui doit être redéfini
Désormais il s’agit pour le SNUipp d’avancer concrètement vers la réduction du temps d’enseignement et d’obtenir rapidement des négociations avec la ministre sur ce dossier. Il continuera pour cela à développer un argumentaire montrant l’inefficacité des APC relayant entre autres les travaux récents de la recherche ou encore le dernier rapport sur les inégalités scolaires produit par le Cnesco et le réel besoin de redéfinir le temps de travail pour reconnaître l’ensemble des missions et tâches des enseignants.

Le syndicat passe à la deuxième étape de son action, avec derrière lui le rapport de force enclenché par plus de 10 % des personnels, rapport de force qui ne demande qu’à s’amplifier. Il s’est adressé à la ministre pour lui demander l’ouverture de discussions et lance dès aujourd’hui sa consigne d’arrêt des APC. Une campagne qui se déclinera dans les écoles avec une lettre aux parents et dans chaque département avec une adresse aux DASEN.



Le 29 septembre 2016

A cette rentrée, le SNUipp-FSU a décidé d’engager une campagne nationale pour obtenir la fin des APC. Plus de 35 000 collègues ont d’ores et déjà décidé de s’y engager.
Nous appelons dès aujourd’hui la profession à entrer dans l’action et à ne pas mettre en oeuvre les APC.
Dans ce cadre, le SNUipp-FSU demande à la ministre l’ouverture de discussions sur les ORS (Obligations Règlementaires de Service) des enseignants des écoles.

L’action nationale d’arrêt des APC est lancée !
Convainquons tous nos collègues de rejoindre
les 35 000 enseignants déjà engagés !
Cliquer pour accéder au site dédié.


Lettre envoyée par le SNUipp-FSU à la ministre.





Le 23 septembre

Comme vous le savez, le SNUipp-FSU a lancé une action nationale pour la suppression des APC.

La première étape est que chaque collègue s’engage en cliquant sur ce lien.

Quelle que soit votre situation :
-  Vous avez déjà cessé d’organiser les APC.
-  Vous avez transformé les APC en « accueil éducatif » 10 mn avant le début de la classe.
-  Vous avez transformé les APC en toute autre organisation …

PARTICIPEZ individuellement à cette 1ère phase de l’action nationale ! Proposez à vos collègues de s’engager également.

Rappel important : Les engagements individuels ne seront en aucun cas transmis à l’administration ni rendus publics.

Dès que nous serons 35000 à nous être engagés, le SNUipp-FSU annoncera officiellement à la ministre notre action nationale de suppression des APC et notre exigence de discussions sur les obligations réglementaires de service des enseignants du 1er degré !

Le SNUipp rencontrera également le DASEN dans chaque département.

En attendant : cliquez sur le lien « je m’engage » et rappelez à vos collègues de le faire rapidement !

TOUS ENSEMBLE, nous sommes plus forts.
Gagnons ensemble la fin des APC et du temps pour mieux travailler !




Le 9 septembre 2016

Tou-tes ensemble, préparons-nous à gagner la fin des APC !

Il y a urgence. Nous avons besoin de moyens et de temps pour bien faire notre métier. La réforme des rythmes scolaires a fortement impacté le métier en dégradant les conditions et le temps de travail.

De plus, dans le 1er degré, une enquête de la DEPP publiée en 2013 estime le temps de travail des enseignants à 44h07…

Exigeons ensemble des moyens, du temps et de la formation pour que soient possibles toutes les actions permettant la réussite de tous les élèves.


Commençons par gagner ensemble la fin des APC !

Les APC (Activités Pédagogiques Complémentaires) ont été instaurées en 2013 à la place des AP (Aides Personnalisées), mises en place en 2008 par le ministre Xavier Darcos. Ce qui avait servi de prétexte à la suppression de plus de 5000 postes de RASED.
Poursuivant plusieurs objectifs (aide à la difficulté scolaire, aide au travail personnel, travail en lien avec le projet d’école), ces APC constituent une sorte d’OVNI dont le sens pédagogique et l’intérêt pour les élèves sont loin d’être évidents.

D’après une enquête réalisée en janvier 2016 pour le SNUipp-FSU par l’institut Harris Interactive, 81% des enseignants se déclarent insatisfaits des APC. Elles alourdissent la journée de classe sans efficacité pour les élèves. Elles s’ajoutent à une réforme des rythmes scolaires qui a fortement perturbé les conditions et le temps de travail des enseignants.

Lors du comité technique ministériel qui s’est tenu en juin 2016, le SNUipp-FSU a proposé la suppression des 36 heures d’APC, afin que les enseignants se réapproprient du temps pour leur métier. Cependant le ministère, bien que reconnaissant la charge de travail des enseignants, a refusé cette proposition. C’est pourquoi le SNUipp-FSU a voté contre le nouveau décret sur les obligations de service.

Le SNUipp-FSU lance une action dès le mois de septembre 2016 :

- Dès les premiers jours de la rentrée, les collègues sont invités à s’engager auprès du SNUipp-FSU à ne plus mettre en œuvre les APC (ces engagements ne seront pas rendus publics).
Pour s’inscrire dans cette action : cliquer ici.
N’oubliez pas de valider votre déclaration

- A partir de 35 000 engagements, le SNUipp-FSU informera la ministre, et nous mettrons ensemble en action la suppression des APC !

- Afin de vous aider à en discuter avec vos collègues, n’hésitez pas à imprimer la FAQ ci-jointe.



C’est notre nombre qui donnera force à notre message.
C’est tous ensemble que nous gagnerons la fin des APC !


Il n’existe aucun lien mécanique entre nombre d’heures d’enseignement et réussite scolaire. Les enseignants du primaire enseignent en moyenne 756 heures dans les 28 pays de l’Union européenne. La France se distingue avec un temps d’enseignement beaucoup plus élevé : 900h annuelles (864h +36h d’APC). Or, la France se distingue également et malheureusement par une forte corrélation entre échec scolaire et origine sociale. À l’inverse, d’autres pays (notamment d’Europe du nord) présentent de bien meilleurs résultats avec un temps d’enseignement moindre. Bien évidemment, ces pays consacrent une part plus importante de leur PIB aux dépenses d’éducation, ont également des classes moins chargées et offrent de meilleurs salaires à leurs enseignants.

 

9 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 93, Bourse Départementale du Travail, 1 place de la Libération, 93016 BOBIGNY cedex - Tel : 01.48.96.36.11 - Fax : 01.48.96.36.80 - email : snu93@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp/FSU 93 Seine Saint Denis, tous droits réservés.