www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Plan de développement pour la Seine Saint-Denis 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
13 novembre 2015

Grève et Manifestation reportées
Le 19 novembre :
TOU.TE.S en GRÈVE pour le bilan
des « 9 mesures »
avec la Ministre !
AFFICHE pour la porte des Ecoles !

Suite aux attentats du 13 novembre 2015, le SNUipp-FSU 93 a pris la décision de reporter la grève et la manifestation du 19 novembre 2015. Lire article "Informations suite aux attentats du 13 novembre 2015".

Lire le communiqué de l’intersyndicale 1er degré 93 du 16 novembre 2015 ci-contre.



Une affiche en couleur a été envoyée ce jeudi 12 novembre à chaque école du département !
Utilisez-la pour convaincre et mobiliser y compris les parents d’élèves.
En PJ à imprimer pour la salle des maîtres, et en couleur par courrier pour la porte de l’école !
A bientôt dans l’action !!


Le Café Pédagogique met en ligne les vidéos du SNUipp-FSU 93 et une interview de Rachel Schneider, secrétaire départementale.
Lire l’article ...


Le 19 novembre 2015, le SNUipp-FSU 93 propose à tous les enseignants de Seine-Saint-Denis de se retrouver pour un temps fort, festif et revendicatif, à l’occasion de « l’anniversaire » des « 9 mesures » annoncées par la ministre de l’Education nationale le 19 novembre 2014.
Le jeudi 19 novembre 2015, soyons nombreux en grève pour accueillir la ministre, et lui demander de finir son travail en Seine-Saint-Denis !


Jeudi 19 novembre 2015 : TOU.TE.S en GRÈVE à l’appel de l’Intersyndicale 93 SNUipp-FSU, SNUDI-FO, CGT Educ’action, SUD Education et CNT Education (voir l’appel commun ci-contre).

10h30 : Rassemblement devant la DSDEN, audience auprès du DASEN ... et de la Ministre (aura-t-elle fait le déplacement ?).

11h30 : Départ en manifestation de la DSDEN à la Préfecture de Bobigny.

A partir de 11h45 : Rassemblement sur le parvis de la Préfecture de Bobigny.
♦ Revendications en Musique
♦ Repas partagé : chacun.e apporte de quoi manger tous ensemble !

ENVOI par MAIL d’un compte à rebours surprise à partir du 10 novembre ...


9 mesures, 9 surprises ... pour inciter la ministre à venir faire le bilan avec nous en Seine-Saint-Denis.


Faîtes-le savoir !
Il n’est pas trop tard pour s’inscrire dans notre liste de diffusion (envoyez-nous un mail snu93@snuipp.fr)



Le 19 novembre 2015, tous ensemble, faisons le bilan !
IMPOSONS la prise en compte des BESOINS des écoles de SEINE-SAINT-DENIS


Pourquoi un bilan est-il nécessaire ?

Parce que la ministre de l’Education nationale a déclaré que la rentrée en Seine-Saint-Denis s’était « bien passée ».

Parce que les « 9 mesures » sont loin d’avoir répondu aux besoins des écoles de Seine-Saint-Denis.

Parce que les « 9 mesures » ont aggravé la situation de nombreux collègues (refus d’EXEAT, de disponibilité, de détachement, de temps partiels, d’allègements de service…) en réduisant les droits de tous.

Parce que nous sommes en plein débat budgétaire, et que la dotation en postes pour la rentrée 2016 se décide MAINTENANT.

Parce qu’il manque, en cette rentrée 2015, plus de 1000 postes pour remettre les écoles à flot.


- Pour la formation des 1270 stagiaires, des 1383 débutants 1ère et 2ème années, des 300 contractuels : 70 postes de formateurs sont à créer en urgence.

- Pour que le nombre d’élèves par classe ne dépasse pas la moyenne nationale : il faut 100 postes.

- Pour le remplacement des congés maladie et maternité : il faut un minimum de 150 postes.

- Pour commencer à reconstruire le RASED, détruit entre 2007 et 2012, une première étape de 190 postes est nécessaire.

- Pour que chaque école en éducation prioritaire ait un « plus de maîtres que de classes », il faut 445 postes (163 pour les seules écoles en « REP+ »).

- Pour l’ouverture d’une seule classe de « moins de trois ans » dans chaque école maternelle en « REP+ » : il faut 74 postes.

- Pour la création d’un poste de « coordonnateur d’Education prioritaire » par réseau, il manque 35 postes.

- Pour un poste de « médiateur-prévention-violence » par circonscription, il manque 27 postes.

- Pour un poste d’animateur TICE par circonscription, afin de commencer à construire l’entrée des écoles dans l’ère du numérique, il manque 17 postes.

- Pour l’accompagnement des élèves handicapés, il manque au moins 34 postes de « référents-handicap » et « conseillers à la scolarisation ».

Le SNUipp-FSU 93 propose à toutes les organisations syndicales du département de préparer la journée du 19 novembre 2015 dans l’unité, une rencontre aura lieu dès les premiers jours de novembre.

Zoom sur :
les maîtres-formateurs
  Zoom sur :
le RASED
Un PEMF du 93 suit entre 11 et 15 stagiaires, pendant qu’un PEMF du 94 en suit 7, et qu’un PEMF du 77 suit 6 stagiaires… ce qui est largement suffisant pour une formation de qualité !
Aucun autre département n’accueille 1270 stagiaires (répartis sur 820 écoles), dans aucun département il n’est demandé aux PEMF et DEA (directeurs d’écoles d’application) de suivre jusqu’à 15 EFS en plus des animations pédagogiques et des interventions de formation à l’ESPE.
Reçus par le DASEN le 12 octobre avec nos collègues maîtres-formateurs, nous avons exprimé très clairement l’impossibilité pour les PEMF et DEA de réaliser ce qui leur est demandé, et la nécessité de prioriser la formation des EFS. En effet, nous sommes en plus dans un contexte de carence de l’ESPE : il manque 19 000 heures à l’ESPE de Créteil, un nombre important de stagiaires ne devraient avoir aucune visite de PESPE. Le SNUipp-FSU 93 dénonce la rupture d’égalité de traitement des stagiaires, qui ne pourront être accompagnés et formés dans notre département comme ils le devraient.
Le SNUipp-FSU 93 a rappelé que le renforcement du potentiel de formation avait été demandé à la ministre, nous n’avons pas été écoutés et nous sommes maintenant dans une situation intenable.
  Entre 2007 et 2012, ce sont 190 postes des réseaux d’aides spécialisées aux élèves en difficulté qui ont été supprimés en Seine-Saint-Denis, alors même que 12 000 élèves de plus étaient accueillis dans les écoles !
Il est urgent de restaurer le RASED : dans une première étape, les 190 postes perdus doivent être recréés. Ensuite, ce sont 608 postes qu’il faudra créer dans le cadre d’un plan de développement pour la Seine-Saint-Denis pour parvenir à un RASED complet (2 postes E, 1 poste G et 1 psychologue scolaire) pour 750 élèves en moyenne. Enfin, le DASEN devra autoriser les départs en formation correspondant : chaque année des collègues qui demandent à être formés n’obtiennent pas la formation alors que des postes restent vacants.


Ci-contre, les "9 mesures pour les écoles de la Seine-Saint-Denis" du 19 novembre 2014

Lettre à la ministre :

Bobigny, le 14 octobre 2015
à
Madame Najat VALLAUD-BELKACEM
Ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche
110 rue de Grenelle
75357 PARIS 07 SP

Madame la Ministre,

Il y a un an, le 19 novembre 2014, à la veille d’une grève majoritaire et d’une manifestation à Paris, vous êtes venue en Seine-Saint-Denis annoncer « 9 mesures » pour nos écoles.

A l’occasion de « l’anniversaire » de cette annonce, les enseignants des écoles maternelles et élémentaires, avec le SNUipp-FSU 93, vous invitent à venir en faire le bilan.

Nous espérons vivement, Madame la Ministre, que vous viendrez en Seine-Saint-Denis le 19 novembre 2015 pour échanger avec nous qui faisons vivre l’école au quotidien, sur le chemin parcouru et sur ce qu’il reste à faire.

Dans l’attente de votre réponse, recevez, Madame la Ministre, nos respectueuses salutations.

Pour le SNUipp-FSU 93, le secrétaire départementale,
Rachel Schneider.

 

17 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 93, Bourse Départementale du Travail, 1 place de la Libération, 93016 BOBIGNY cedex - Tel : 01.48.96.36.11 - Fax : 01.48.96.36.80 - email : snu93@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis, tous droits réservés.