www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Evaluation des élèves 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
1er octobre 2015

Outils d’évaluations : De vives réserves
Evaluations CE2 : Ce qu’il faut savoir


Alors que sont présentés de nouveaux outils d’évaluation des élèves, le SNUipp-FSU doute de leur opérationnalité et demande qu’ils soient expérimentés avant généralisation.

Aujourd’hui, le ministère vient de présenter des nouveaux outils d’évaluation des élèves pour la rentrée 2016 en promettant une évaluation simplifiée et plus lisible pour les familles.

Le SNUipp-FSU, en l’état, en doute fortement. Bien que le projet ait connu des évolutions intéressantes, nous émettons les plus vives réserves sur un dispositif que les enseignants n’ont pas vu fonctionner.

A ce stade, nous faisons même l’hypothèse que les enseignants devront y consacrer beaucoup de temps pour une efficacité pédagogique qui n’est pas garantie. Il est surprenant par ailleurs, que le ministère présente d’ores et déjà des outils destinés à évaluer des programmes qui ne sont pas encore définitivement arrêtés. Le document est à ce titre incomplet puisqu’il n’y aucune visibilité sur la nature et le nombre des compétences qui devront être évaluées dans le menu de l’application nationale qui sera ensuite à imprimer sous forme de bilans périodiques à remettre aux familles.

Par ailleurs, l’école primaire n’est pas un mini collège. Faut-il rappeler à la ministre qu’à ce jour, l’équipement informatique des écoles est loin de permettre aux enseignants d’accéder facilement aux outils d’évaluation que le ministère compte développer. Les enseignants devront donc remplir ces livrets sur leur temps personnel et avec leurs propres outils informatiques. La charge de travail supplémentaire pour l’utilisation de ces nouveaux outils pèsera d’autant plus que, la même année, ils devront s’approprier les nouveaux programmes et ce, sans aucune formation continue programmée à ce jour. Il est totalement inacceptable que le ministère demande toujours plus aux enseignants des écoles alors que la barque est déjà trop chargée.

De même, nous doutons que ces nouveaux outils d’évaluation soient clairement lisibles pour toutes les familles et notamment celles les plus éloignées des codes de l’école.

Nous regrettons que le ministère n’ait pas accepté notre demande de consultation des enseignants sur des outils qui concernent leur métier au même titre que les programmes. Aujourd’hui, nous réitérons notre demande que ces nouveaux outils d’évaluation soient testés par les enseignants afin qu’ils puissent les faire évoluer dans le bon sens plutôt que d’être imposés. En tout état de cause, pour le SNUipp-FSU, pas d’évaluation usine à gaz dans les écoles.

Paris, le 30 septembre 2015



 10 septembre 2015


Evaluations CE2 :
Ce qu’il faut savoir


Ces évaluations sont-elles obligatoires ?
La circulaire de rentrée 2015 les rend obligatoires :
«  Une évaluation du niveau des élèves en français et en mathématiques, à des fins diagnostiques, est mise en place au début de la classe de CE2. »
Par contre, la nature et le nombre d’évaluations relèvent de la liberté pédagogique des équipes. Ces dernières ont pour cela à leur disposition les fiches ressources ou/et les 3 livrets. Aucun protocole ne peut être imposé aux écoles.

  «  Pour les y aider, une banque d’outils d’aide à l’évaluation diagnostique en ligne sera mise à leur disposition durant le premier trimestre de l’année scolaire 2015-2016. Elle comportera un large choix d’items en français et en mathématiques, testés et se référant explicitement aux domaines du socle » (Circulaire de rentrée 2015).
«  L’usage de ces livrets n’a aucun caractère obligatoire ; ils sont proposés afin d’aider les enseignants s’ils ne souhaitent pas constituer eux-mêmes leurs combinaisons d’items (Site du MEN) ».

Une date de passation est-elle précisément définie ? Non. Là encore, ce sont les enseignants qui déterminent le moment approprié en début d’année. La circulaire de rentrée affirme : « Elle (la banque d’outil) permettra aux enseignants d’évaluer les élèves au moment choisi par eux au cours des premières semaines de l’année et en fonction des objectifs poursuivis au sein de la classe.  »

Faut-il faire remonter les résultats ? Rien ne l’indique. Pour le SNUipp-FSU, ces évaluations doivent rester au niveau de l’école. Elles sont un outil pédagogique au service de l’enseignant et des élèves. Elles peuvent être une aide dans la conduite de la classe et notamment dans l’accompagnement des élèves qui rencontrent des difficultés, et ne doivent en aucun cas constituer un outil d’évaluation des écoles et du système scolaire. Elles peuvent concerner toute la classe ou seulement un groupe d’élèves en fonction de la pédagogie de l’enseignant.

Des outils à moindre frais….

Le ministère souhaite instaurer un dispositif national d’évaluation mais à moindre frais, ce qui veut dire que c’est sur le budget des écoles que les coûts d’impression seront ponctionnés, comme pour les documents d’accompagnement des programmes de maternelle. Il est impensable d’envisager un tel support pédagogique sans une impression papier. Le SNUipp-FSU s’adresse au ministère en ce sens.

 

28 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 93, Bourse Départementale du Travail, 1 place de la Libération, 93016 BOBIGNY cedex - Tel : 01.48.96.36.11 - Fax : 01.48.96.36.80 - email : snu93@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis, tous droits réservés.