www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Carte Scolaire 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}

Documents joints


  • Communiqué déclaration commune FCPE-FSU 17-06-15
    PDF - 107 ko
    Télécharger

  • Déclaration de la FSU 93 au CTSD du vendredi 26 juin 2014-1
    PDF - 56.6 ko
    Télécharger

  • mesures 1D_CTSD 26 juin 2015
    PDF - 46.8 ko
    Télécharger

  • Enquête Carte scolaire septembre 2015
    à retourner le 3 septembre 2015 14h au plus tard
    Word - 100 ko
    Télécharger

  • Affiche Carte Scolaire ouverture de classe
    PDF - 65.1 ko
    Télécharger

  • Affiche Carte Scolaire non à la fermeture de classe
    PDF - 66.3 ko
    Télécharger

  • Déclaration de la FSU 93 au CTSD du vendredi 4 septembre 2015
    PDF - 508 ko
    Télécharger

  • Mesures 1D_CTSD 04 septembre 2015
    PDF - 31.7 ko
    Télécharger
11 septembre 2015

CARTE SCOLAIRE
CTSD de repli du vendredi 11 septembre 2015 :
Le Blanc-Mesnil, Tremblay, Montreuil, Saint-Denis, la mobilisation a payé !!

Après le vote unanime en contre des organisations syndicales au CTSD du 4 septembre dernier, le CTSD « de repli » s’est tenu ce vendredi 11 septembre à 9 heures, pendant qu’une manifestation très tonique rassemblait, devant la DSDEN, des collègues et des parents d’élèves de Blanc-Mesnil et de Tremblay avec le SNUipp-FSU.

La veille, des délégations avaient pu être reçues à notre demande, par les DASEN-adjoints qui ont écouté les arguments très construits qui leur ont été exposés, pour les élémentaires Calmette de Blanc-Mesnil, Curie de Tremblay, Paul Bert et Héritier de Montreuil. En début de semaine, c’était l’élémentaire Sémard qui avait fait valoir ses difficultés, soutenue par de nombreux collègues de la ville de Saint-Denis.

Pendant le CTSD, le SNUipp-FSU 93 a présenté les situations de 14 écoles qui n’avaient pas été prises en compte.

Nous avons également développé les points suivants :


-  Alerte sur les difficultés de remplacement à venir. Exemple d’une circonscription qui a 22 moyens de remplacement, mais d’ores et déjà 13 sur postes vacants et 8 sur des congés maternité… et donc 1 seul remplaçant disponible pour les congés maladie ordinaires ! Réponse du DASEN : 50% du potentiel de remplacement est disponible après couverture des postes vacants. La gestion, plus centralisée, dans le cadre du RRF (Recrutement, Remplacement, Formation) est en train de s’organiser ; le RRF sera présenté à la prochaine CAPD du 15 septembre.


-  Des collègues nous ont interrogés sur l’AE : qu’en est-il de l’enveloppe financière dans les villes qui ont vu le nombre d’écoles en éducation prioritaire augmenter ? Réponse du DASEN : le budget de l’accompagnement éducatif sera connu bientôt. Dans les années qui viennent, il y aura nécessité de rééquilibrer son utilisation entre le 1er et le 2nd degrés.

Annonces du DASEN à l’issue des échanges :
-  Annulation de fermeture à l’élémentaire Sémard à Saint-Denis
-  Annulation de fermeture à l’élémentaire Calmette au Blanc-Mesnil
-  Annulation de fermeture à l’élémentaire Héritier à Montreuil
- Ouverture à l’élémentaire Curie à Tremblay
-  Ouverture à la maternelle Saint-Exupéry à Villemomble
-  Fermeture à la maternelle Foch à Villemomble.
Tableau récapitulatif pour le 4 et le 11 septembre


Suite à cette dernière annonce, les organisations syndicales ont fait la déclaration unitaire suivant :
« L’ensemble des organisations syndicales SNUipp-FSU, Snudi-FO, SE-UNSA et SUD Education, dénonce l’annonce d’une fermeture de classe lors du CTSD de repli, 11 jours après la rentrée scolaire, avec une école (la maternelle Foch de Villemomble) qui repasse ainsi au-dessus des seuils départementaux d’ouverture de classes. Cette décision est incompréhensible et inacceptable. Elle génère un climat d’insécurité pour l’ensemble des écoles du département. Les organisations syndicales demandent donc l’annulation de cette fermeture. »


  • 04 septembre 2015

CTSD du 04 Septembre 2015

C’est la dotation totale en poste qui est insuffisante !

Après les CTSD de juin et juillet, il restait 58 écoles en sureffectif, dont 36 en éducation prioritaire. Le solde des ouvertures / fermetures de classes (CTSD d’avril, juin et juillet) était de + 120 classes.

Lors de ce CTSD de vendredi 4 septembre, Le SNUipp-FSU 93 a présenté toutes les situations que les écoles nous avaient transmises. Nous avons convaincu le DASEN sur plusieurs ouvertures ou annulations de fermetures de classes. Au final, le DASEN a arrêté 37 ouvertures et 9 fermetures, soit un solde de 28 classes en plus.

L’ensemble des organisations syndicales ayant voté contre les mesures présentées, un CTSD « de repli » se tiendra le vendredi 11 septembre à 9h. Même si les ouvertures et les fermetures de ce CTSD du 4 septembre sont anticipées pour ne pas mettre les écoles en difficulté, ces mesures devront être validées au CTSD du 11 septembre.

Le vote du SNUipp-FSU 93 contre les mesures proposées est motivé par les raisons suivantes :

1) La dotation de 240 postes pour cette rentrée est très largement insuffisante pour répondre aux besoins du département. Les seuils départementaux d’ouverture de classes ne sont pas respectés, à Epinay, Saint-Ouen, Dugny, Le Blanc-Mesnil, Tremblay, Bobigny, Montreuil… y compris en éducation prioritaire.
Le remplacement des congés maladie ou maternité sera problématique très rapidement au vu du nombre important de remplaçants qui ont été mobilisés sur les classes dès la rentrée pour couvrir les postes vacants.
Concernant la hausse démographique qui se poursuit, au vu de la prévision de 67 000 logements annoncés dans le cadre de « l’opération d’intérêt national », nous avons exigé la programmation rapide de construction d’écoles et d’équipements collectifs.

2) Notre demande à la ministre et à la rectrice de recruter la totalité des 470 personnes sur « liste complémentaire » du concours supplémentaire de l’académie de Créteil n’a pas été entendue. C’est particulièrement inacceptable au vu du nombre de collègues en souffrance qui n’ont pas eu l’exeat (autorisation de quitter la Seine-Saint-Denis) dont ils avaient besoin. Même avec 39 années d’ancienneté, les enseignants du 1er degré n’ont pas droit à la mobilité… Nous continuons d’intervenir à tous les niveaux pour obtenir ce recrutement des 170 listes complémentaires non encore appelées : la ministre peut encore nous entendre, il n’est pas trop tard !

3) Notre demande depuis l’an dernier d’augmenter le potentiel de formation du département n’a pas été prise en compte… Résultat : nous pouvons malheureusement prévoir une année de formation catastrophique pour les 1050 stagiaires du 93 ! Nous exigeons que les 50 postes de professeurs d’ESPE fermés ces dernières années soient réouverts. Du côté des maîtres-formateurs du 1er degré, il n’est pas admissible que des collègues IMF du 77 soient contraints de venir suivre des stagiaires dans le 93. Nous demandons que des mesures exceptionnelles soient prises pour développer très rapidement le potentiel de formation de la Seine-Saint-Denis.

4) Enfin, nous souhaitons envoyer un message clair à la ministre : pour cesser de « courir » derrière une hausse démographique qui se poursuit et pour mettre en œuvre réellement les mesures annoncées de la refondation, la prochaine dotation ne peut être inférieure à un millier de postes. Nous rappelons que la Seine-Saint-Denis a une moyenne d’élèves par classe supérieure à la moyenne nationale, que les 190 postes de RASED supprimés entre 2007 et 2012 n’ont jamais été restaurés, que nous manquons de référents-handicap, de médiateurs-prévention-violence, de coordonnateurs REP… Nous rappelons que les « plus de maîtres que de classes » n’atteignent même pas 10% des écoles d’éducation prioritaire, que les moins de trois ans sont moins de 3% à être scolarisés. Nous avons par ailleurs lancé une alerte sur la scolarisation en maternelle : des enfants qui devraient être scolarisés en petite section, voire en moyenne section, ne sont pas scolarisés par manque de places. Un point précis de la scolarisation en maternelle devra être fait au prochain CDEN !

Dans les jours qui viennent, les équipes qui souhaiteront se mobiliser dans la perspective du CTSD du 11 septembre peuvent compter sur le SNUipp-FSU 93.

Dans les semaines qui viennent, c’est avec tous les collègues du département que nous devons construire une mobilisation à la hauteur des besoins du 93 : nous devons imposer l’ouverture de négociations pour un plan de développement du système éducatif en Seine-Saint-Denis. Les politiques d’austérité, ça suffit : la prochaine dotation en postes, décidées entre septembre et décembre, doit enfin être à la hauteur des besoins… comme des promesses gouvernementales !


  • 28 août 2015 :

CARTE SCOLAIRE

Ouvertures et fermetures de classe, c’est le 4 septembre à 9h !

Attention, délais très courts :
Le CTSD d’"ajustements" se tiendra dès

vendredi 4 septembre à 9h.

CTSD d’"ajustements" du 4 septembre 2015
Fiche école "enquête carte scolaire" à nous retourner le 3 septembre 2015 à 14h au plus tard !

Si votre école a besoin d’une ouverture de classe, ou si vous êtes confrontés à une possibilité de fermeture, voici la marche à suivre :

- vérifier vos effectifs avec la mairie.
- faites le point avec votre IEN. Un comptage des élèves par l’IEN peut être nécessaire pour obtenir une ouverture.
- envoyez-nous vos effectifs

avant jeudi 3 septembre 14h.
(voir fiche école en pièce jointe)

Si vous souhaitez vous mobiliser en associant les parents d’élèves, utilisez les affiches envoyées dans l’enveloppe de rentrée à chaque école [également en pièce jointe à gauche ci-contre à imprimer si l’enveloppe n’est pas encore arrivée dans votre école].

Tenez-nous informés de vos actions.

PNG - 3.8 ko
tableau des seuils 93

N.B. : Les décisions des CTSD d’avril et juin 2015 sont toujours valables.




A écouter absolument :
l’appel du 18 juin du SNUipp-FSU 93



  • 3 juillet 2015

CTSD de "repli" de ce vendredi 3 juillet 2015 :

Aucun changement par rapport aux décisions du CTSD du 26 juin 2015.


  • 26 juin 2015

Carte Scolaire :

CTSD du 26 avril 2015

Le compte n’y est vraiment pas !!

Le CTSD de carte scolaire d’avril avait entériné 125 ouvertures de classes, 50 fermetures, soit un solde de + 75 classes dans le département pour la rentrée de septembre.Voir mesures d’avril

Ce CTSD « d’ajustement » a finalement prononcé, en plus des mesures d’avril, 69 ouvertures de classes et 24 fermetures supplémentaires, soit un solde de + 45 classes en juin. Ces mesures de juin s’ajoutent à celles d’avril. Voir mesures de juin

Le total des mesures prononcées à ce jour pour la rentrée de septembre 2015 est donc de :

  • 194 ouvertures de classes
  • 74 fermetures
  • Solde : + 120 classes dans le département.

Au niveau national, le SNUipp-FSU a dénoncé, après les opérations d’avril, le fait que les DASEN avaient gardé 47% de leur dotation en réserve pour les « ajustements » de juin et septembre. Ainsi, en Seine-Saint-Denis, il reste 19 « réserves de ville » non encore implantées dans des écoles, 40 situations « à suivre vers ouverture » d’après la DSDEN et 19 situations « à suivre vers fermeture » qui seront étudiées au CTSD de septembre, quelques jours après la rentrée.

Nous avons regretté que la faiblesse de la dotation budgétaire empêche de procéder à des opérations de carte scolaire plus stables dès le mois d’avril, pour ne conserver que quelques ajustements en juin (voir la déclaration commune FCPE / FSU du 17 juin 2015). Nous avons insisté sur la déstabilisation des équipes et des écoles que provoquent les opérations de carte scolaire repoussées en septembre.

Concernant le respect des seuils d’ouverture de classes du département, on comptabilise dans le document de la DSDEN 58 écoles en sureffectif, dont 36 en éducation prioritaire.

Le SNUipp-FSU 93 est intervenu pour porter les 48 situations que les équipes nous avaient confiées. Sur les seuils, c’est la mobilisation de tous qui permet aujourd’hui de les maintenir comme la référence pour les opérations de carte scolaire, y compris pour le DASEN qui évoque la « progressivité » des mesures de la refondation : il reconnait ainsi que les seuils devront être respectés pour que le classement en éducation prioritaire prenne sens dans les écoles !

Le SNUipp-FSU 93 est également intervenu sur la scolarisation des élèves en situation de handicap :

-  Nécessité de créer des postes d’ERSEH (référents handicap) en urgence.
-  Nécessité d’ouvrir 3 ULIS-collège pour 35 enfants affectés « par défaut » en 6ème ordinaires sans accompagnement.
-  Interpellation sur le blocage des crédits de recrutement des AVS : le DASEN a répondu que tous les contrats nécessaires pourront être signés fin août.
-  Demande de la FSU de réunir la commission de suivi de la scolarisation des élèves en situation de handicap.

Le DASEN a souligné la « force » du département avec notamment l’existence des postes de CASEH (conseillers à la scolarisation), qui interviennent auprès des élèves et des enseignants dans les classes. Le DASEN a annoncé qu’il rendrait visite au CASEH sur le terrain pour prendre l’entière mesure de leurs missions.

Le SNUipp-FSU 93 est également intervenu fortement sur la nécessité d’ouvrir une liste complémentaire conséquente sur le concours supplémentaire de l’académie de Créteil. En effet, le « vivier » de candidats sur ce deuxième concours le permet largement, et une liste complémentaire importante permettrait :

-  de compenser les 321 places perdues au concours classique de l’académie de Créteil. Ce sont 694 places qui ont été perdues depuis 3 ans dans notre seule académie.
-  de commencer à résorber la précarité dans les écoles. A ce jour, 600 contractuels exercent dans le 1er degré en Seine-Saint-Denis en lieu et place d’enseignants titulaires. Le DASEN a lancé le recrutement de 300 contractuels dès maintenant pour la rentrée de septembre, nous exigeons que le recours à une liste complémentaire d’enseignants stagiaires soit privilégié au recrutement de contractuels sans formation.
-  d’augmenter le nombre d’EXEAT pour les 458 collègues dont les demandes n’ont pas été prises en compte.

Nous avons rappelé qu’en parallèle, nous demandions depuis des mois des mesures qui permettraient de renforcer le potentiel de formation du département.

A l’issue des échanges de ce CTSD, toutes les organisations syndicales ont voté contre les mesures présentées. Pour le SNUipp et la FSU, le compte n’y est vraiment pas : nous continuerons à nous mobiliser, avec les collègues de Seine-Saint-Denis, pour un plan de développement pour notre département, avec les créations de tous les postes nécessaires !

Compte tenu du vote unanime en contre des organisations syndicales, un CTSD « de repli » aura lieu le vendredi 3 juillet à 9h.


  • 18 juin 2015
Compte-rendu du groupe de travail du CTSD du 18 juin 2015

Le groupe de travail de "carte scolaire" du jeudi 18 juin a finalement duré pratiquement toute la journée.

Le SNUipp-FSU a présenté toutes les situations que les écoles nous avaient transmises.

Dans les 24h, la DSDEN devrait finaliser la liste des ouvertures et des fermetures de classes pour la carte scolaire de juin : nous la transmettrons immédiatement à tous les délégués SNUipp-FSU des villes.

Vous pourrez avec eux, faire le point pour chaque école, et envisager les mobilisations nécessaires avant le CTSD du vendredi 26 juin.

Nous remercions les 200 collègues qui ont manifesté devant la DSDEN ce 18 juin, pour exiger le respect des seuils d’ouvertures de classes du département et exiger un plan de développement du système éducatif pour la Seine-Saint-Denis.

A La Courneuve, ce sont 130 collègues qui se sont rassemblés devant l’inspection de circonscription avec les mêmes revendications.

Prochaine étape : le 26 juin !



  • 12 juin 2015

CARTE SCOLAIRE : prochaines étapes
Enquête Carte scolaire
à retourner le 15 juin 2015 au plus tard

Attention ! Préparez le groupe de travail de carte scolaire du 18 juin dans le respect des seuils d’ouverture de classes de notre département !

Pour mémoire :
- Hors éducation prioritaire, 27 en mater, 25 en élem.
- En éducation prioritaire, 25 en mater, 23 en élem.


Tous ensemble, soyons créateurs de droits : c’est notre mobilisation, avec les parents d’élèves, qui imposera le maintien des seuils !


CARTE SCOLAIRE : prochaines étapes

Depuis le CTSD du 7 avril 2015, les écoles du département ont pris la mesure des difficultés auxquelles elles seront exposées à la rentrée prochaine si le DASEN ne prononce pas davantage d’ouvertures de classes.

Alors que le SNUipp-FSU 93 avait relayé 340 demandes d’ouvertures de classes aux groupes de travail de janvier, le DASEN n’en a proposé que 128, et 60 fermetures de classes.

Les seuils d’ouverture de classes du département, en vigueur depuis les luttes pour un plan d’urgence pour la Seine-Saint-Denis en 1998, n’ont pas été respectés, y compris en « éducation prioritaire ».

En éducation prioritaire, les enseignants découvrent que les promesses ministérielles ne seront pas respectées :
- Il manque 450 postes de « plus de maîtres que de classes »,
- Il manque au moins cent classes de moins de trois ans,
- Il manque des postes de coordonnateur de REP pour animer les 137 nouvelles écoles intégrant les REP…

En Seine Saint-Denis, il n’y a toujours aucun poste de RASED rétabli (190 postes ont été supprimés entre 2007 et 2012), aucun poste créé en septembre 2015 pour le remplacement des congés maladie et maternité malgré le recours à près de 700 contractuels... Aucun poste de formateur supplémentaire non plus, bien que les débutants et stagiaires représentent ¼ de la profession dans le département. Aucun poste supplémentaire pour l’accueil des enfants en situation de handicap, bien que le nombre d’enfants accueillis ait doublé depuis 10 ans.

Le CTSD de juin est l’occasion pour l’administration d’une meilleure prise en compte des besoins du département.

Un plan de rattrapage et de développement du système éducatif en Seine-Saint-Denis pour créer tous les postes nécessaires à la réussite de tous les élèves du département est indispensable. Avec les parents d’élèves, mobilisons-nous : le ministère doit maintenant donner à la Seine-Saint-Denis des conditions de rentrée qui respectent les élèves et les enseignants !

Dates à retenir :
- Groupe de travail « carte scolaire » le jeudi 18 juin à 9h.
- CTSD « d’ajustement » (suite des ouvertures et fermetures de classes pour la rentrée de septembre) le vendredi 26 juin à 9h. Attention : envoyez la fiche-école ci-contre au SNUipp-FSU 93 au plus tard le 15 juin !


 

35 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 93, Bourse Départementale du Travail, 1 place de la Libération, 93016 BOBIGNY cedex - Tel : 01.48.96.36.11 - Fax : 01.48.96.36.80 - email : snu93@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis, tous droits réservés.