www.snuipp.fr

SNUipp/FSU 93 Seine Saint Denis

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Carte Scolaire 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
avril 2015

Carte scolaire : vote unanime "contre" au CTSD du 7 avril 2015 !

.
- Tous les résultats consultables en ligne
- Compte-rendu du CTSD

1-CTSD 7-4-15 créations-fermetures +écoles.pdf
Taille 80 Ko (81 823 octets)

2-CTSD 7-4-15 mesures classes banales avec modifications.pdf
Taille 167 Ko (171 452 octets)

RS2015 Dispositif "Un maître de plus que de classes"
Taille 946 Ko (968 655 octets)

RS2015 Dispositif d’accueil des enfants de moins de trois ans
Taille 794 Ko (813 499 octets)

3-CTSD 7-4-15 REP+.pdf
Taille 79 Ko (80 522 octets)

4-CTSD 7-4-15 mesures ASH-UPE2A.pdf
Taille 85 Ko (87 468 octets)

5-CTSD 7-4-15 mesures St Denis3-divers.pdf
Taille 79 Ko (80 814 octets)

rep-liste-des-ecoles_396359.pdf
Taille 2 Mo (1 874 414 octets)

CTSD 7-4-15 mesures complémentaires.doc
Taille 173 Ko (177 152 octets)

modifications du CDEN du 17 avril 2015 :

2 fermetures annulées :
- élémentaire Jaurès à Pantin
- élémentaire Olympe de Gouges à Bondy

2 annulations d’ouverture :
- maternelle Salengro (pas de local) à Bondy
- maternelle Savary (effectifs à suivre) à Bondy


Lundi 13 avril 2015
Modifications du CTSD de repli :

- 1 ouverture :
élémentaire Lolive, Pantin

- 3 annulations de fermeture :
élémentaire Anatole France, Le Pré Saint-Gervais
élémentaire Curie, Bagnolet
maternelle Perrières, Aulnay sous Bois

- 1 situation à suivre :
élémentaire Monceau, Les Pavillons sous Bois

CTSD du 7 avril 2015 :
vote unanime contre !

L’ensemble des organisations syndicales ont voté contre les mesures présentées par le DASEN au CTSD du 7 avril.

Après 6 heures de travaux, et pendant qu’une vingtaine d’écoles étaient occupées dans le département, le CTSD s’est en effet conclu sur 126 ouvertures de classes, et 55 fermetures.

Plus de 200 écoles restent au-dessus des seuils d’ouverture de classes de notre département.

Le SNUipp-FSU 93 a dénoncé le fait que la « refondation de l’école » se traduise par le non respect des seuils en vigueur depuis les luttes de 1998 pour un plan d’urgence pour la Seine-Saint-Denis. Nous avons pourtant expliqué que ces seuils sont des repères collectifs indispensables, et que leur remise en cause représentait une déstabilisation des écoles du département.

Les décharges de direction spécifiques à la Seine-Saint-Denis sont, par contre, respectées, y compris pour les écoles qui entrent en Education Prioritaire : là encore, nous avons insisté sur le fait que ces moyens sont nécessaires à la stabilité des écoles. Par ailleurs, nous avons également obtenu que les « écoles sortantes » d’éducation prioritaire, ayant eu le label « NEP » en janvier, conserveront les seuils et les décharges de direction d’éducation prioritaire pendant 3 ans.

Le SNUipp-FSU 93 a également voté contre la répartition des moyens proposée, parce que le choix de consacrer 75 postes à la brigade « REP+ » se fait au détriment de l’amélioration des conditions d’apprentissage des élèves au quotidien dans les classes. En effet, même si les 9 jours par an de formation et de concertation des équipes en REP+ est une mesure positive, la priorité était aussi : la baisse des effectifs dans les classes, les maîtres supplémentaires attendus par de très nombreuses équipes, l’amélioration du remplacement et la reconstitution des RASED. Or les effectifs vont augmenter du fait du nombre trop faible d’ouvertures de classes, 6 postes seulement de maîtres supplémentaires sont créés, pour un total de 44 postes (nous en avions 42 en 1998), aucun poste de remplaçant n’est créé, aucun des 190 postes de RASED fermé n’est réouvert…

Quant à la scolarisation des moins de trois ans, la Seine-Saint-Denis atteint le « score » de 2,02% cette année : 549 enfants sur 21798 sont scolarisés actuellement. Avec 5 classes de plus en septembre, nous n’en seront encore qu’à de l’affichage… Nous estimons à 50 le nombre de postes non utilisés par le DASEN à l’issue de ce CTSD. Nous proposons aux collègues de toutes les écoles qui restent au-dessus des seuils de se mobiliser avec les parents d’élèves.

Par nos mobilisations dans les semaines qui viennent, nous devons obtenir toutes les ouvertures de classes nécessaires pour le CTSD « d’ajustement » du 26 juin prochain, avec une dotation budgétaire complémentaire : continuons à revendiquer un plan de développement de l’éducation en Seine-Saint-Denis !

 

13 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 93, Bourse Départementale du Travail, 1 place de la Libération, 93016 BOBIGNY cedex - Tel : 01.48.96.36.11 - Fax : 01.48.96.36.80 - email : snu93@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp/FSU 93 Seine Saint Denis, tous droits réservés.