www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Commissions paritaires  / CAPD  / CAPD
Respect des Droits
 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
30 janvier 2015

CAPD du 30 janvier 2015 : Déclaration des élus du SNUipp-FSU 93 ; premier compte-rendu de la CAPD

Lire le premier compte-rendu après la déclaration des élus à la CAPD.
- Un compte-rendu complet sera mis en ligne la semaine prochaine.
Déclaration des élus SNUipp-FSU 93 à la CAPD du 30 janvier 2015

Monsieur le Directeur Académique,

Mesdames et messieurs,

L’installation d’une nouvelle CAPD est l’occasion de rappeler toute l’importance du paritarisme et du dialogue social indispensables pour garantir les droits individuels de nos collègues, l’équité du traitement de leurs demandes, la transparence des décisions prises par l’administration et le bon fonctionnement du service public d’éducation.

Les élections professionnelles qui permettent à nos collègues de désigner leurs représentants constituent un moment de démocratie sociale important. L’engagement des personnels était un enjeu de taille dans un climat difficile. Or, si la participation a augmenté par rapport à 2011, on est loin des 62 % qui s’étaient exprimés en 2008. On ne peut pas se satisfaire du fait que plus d’un enseignant sur deux n’ait pas participé au scrutin mais il faut dire aussi que les modalités d’organisation du vote ont parfois été dissuasives. Le ministère devra donc avoir une réflexion sur les modalités à mettre en place pour favoriser la participation du plus grand nombre à l’avenir.

Pour autant, le SNUipp-FSU reste majoritaire dans ce département, comme il reste le premier syndicat dans 79 départements de France et d’Outremer. Le SNUipp-FSU est également majoritaire à la CAPN avec 6 sièges sur 10.

Ce qui est certain, c’est que le SNUipp-FSU 93 continuera d’agir pour un syndicalisme de proximité, offensif, rassembleur et unitaire, portant les valeurs de l’école pour la réussite de tous les élèves et la reconnaissance des enseignants. Nous remercions nos collègues pour cette marque de confiance renouvelée.

Cette CAPD se tient aussi alors que des attentats meurtriers viennent d’endeuiller notre pays. Face à cette tragédie, les enseignant-e-s se sont retrouvé-e-s bien seul-e-s pour trouver les mots et aborder avec leurs élèves les questions que ce drame suscite, dans un contexte parfois tendu. Les acteurs et actrices de l’école doivent être formé-e-s sur ces questions.

Ce drame pose de nombreuses questions à notre Institution et à l’État : Quel doit être le rôle de l’École républicaine ? Quelle politique de la ville doit être conjointement menée pour que « le vivre ensemble » ne soit pas seulement de façade mais devienne une réalité ? Comment promouvoir et faire vivre la laïcité ? La question de la formation des élèves au débat, aux pratiques démocratiques, à la prise de décision collective, entre élèves, et aussi entre adultes et élèves, en est un élément constitutif. Le système éducatif gagnera à redéfinir la relation entre les enseignant-e-s et l’Institution dans un cadre où leur parole est prise en compte.

Par ailleurs, si la responsabilité de l’Ecole en matière d’éducation à la citoyenneté est certes importante, celle-ci ne saurait à elle seule trouver les solutions pour lutter contre le sentiment d’abandon vécu par une partie de la population. C’est l’ensemble de la société qui doit se mobiliser, et d’autres choix doivent être faits que ceux qui génèrent précarité, exclusion et repli identitaire. A rebours des politiques d’austérité génératrices d’inégalités insupportables, le SNUipp-FSU revendique un investissement massif de la Nation pour l’éducation, la culture, et tout ce qui permettra à chaque jeune de trouver sa place dans une société plus juste.

En Seine-Saint-Denis, c’est maintenant que nous demandons au gouvernement de tenir ses engagements de « priorité à l’éducation ». Or à l’issue du groupe de travail de carte scolaire des 26 et 27 janvier, le SNUipp-FSU 93 comptabilise 340 besoins d’ouverture de classes pour la prochaine rentrée : comment pouvons-nous envisager sereinement la rentrée 2015 avec une dotation de 240 postes pour tout faire ? Comment ferez-vous, monsieur le Directeur académique, pour améliorer les conditions de travail et d’enseignement, mettre en œuvre la réforme de l’éducation prioritaire, restaurer le remplacement et le RASED, améliorer la formation initiale et continue, la scolarisation des élèves en situation de handicap ? Nous vous demandons, Monsieur le directeur académique, d’alerter dès maintenant Madame la ministre sur l’insuffisance manifeste de cette dotation départementale.

Car ce sont les personnels en poste, nos collègues, qui supportent cet investissement insuffisant au regard des besoins du département : Ce sont les enseignants, qui portent l’école à bout de bras au quotidien, qui verront les droits à mobilité, aux temps partiels, à la formation, aux disponibilités et détachements, encore réduits. Le droit au temps partiel à 80% par exemple, avait été réduit au moment de la suppression du samedi matin, le 75% étant alors présenté comme répondant mieux aux nécessités de service. Avec le retour à 9 demi-journées de classe, rien ne justifie la disparition du 80% : cette mesure est d’autant moins compréhensible qu’une des priorités de la ministre est la réduction des inégalités. Faut-il rappeler que le 80%, avec rémunération à 85,7%, était une tentative du législateur de réduire les inégalités de salaire et de carrière entre hommes et femmes. A l’heure où un projet « d’accord-cadre sur l’amélioration de la qualité de vie au travail dans la fonction publique » est discuté, il serait incompréhensible que tous les personnels de la Seine-Saint-Denis en soient écartés. Il est temps que la ministre entende qu’aucune amélioration de l’école ne peut se concevoir en aggravant les conditions de travail et la situation des enseignants. Pour le moins, des mesures de compensation fortes doivent être décidées pour tous les acteurs de terrain !

C’est pour toutes ces raisons : effectifs de classes trop lourds, remplacements non assurés, formation initiale et continue des personnels insatisfaisante, conditions de travail très souvent dégradées, alourdissement des tâches, injonctions hiérarchiques excessives, le tout dans un contexte de salaires notoirement insuffisants et de gel du point d’indice depuis 2010, que le SNUipp, dans la FSU, appelle à la grève le mardi 03 février pour défendre l’école, ses élèves et ses personnels. Dans notre département, c’est dans un cadre unitaire, avec la CGT Educ’action, SUD et la CNT, que nous appelons nos collègues à la grève pour un plan de développement pour la Seine-Saint-Denis.


Compte-rendu de la CAPD du 30 janvier 2015

Vous trouverez ci-dessous les éléments les plus importants issus de cette CAPD. Un compte-rendu plus complet sera disponible la semaine prochaine.

- Commission de réforme :

  • Election de 2 titulaires et de 2 suppléants du SNUipp-FSU 93.

- Circulaire mouvement :

  • Le SNUipp-FSU a obtenu que les postes de direction REP+ ne soient ni des postes à avis, ni des postes à profil.
  • Les postes 1ère affectation ne seront ouverts que dans le bassin 1.

- Circulaire temps partiel :

  • La DSDEN souhaitait supprimer la possibilité pour les collègues de demander un temps partiel à 80%. Grâce aux interventions du SNUipp-FSU cette quotité sera de nouveau proposée dans la circulaire.

- Calendrier :

  • 2 mars : date limite d’envoi des demandes de temps partiels, disponibilité, détachement
  • 2 mars : date limite d’envoi des 1ères demandes et des demandes de reconduction d’aménagement de service.
  • 2 mars : date limite d’envoi des demandes de priorité médicale ou sociale pour le mouvement
  • 6 mars : date limite d’envoi des dossiers de candidatures sur les postes à avis, à profil et CPC.
  • 13 mars : date limite de réception des demandes d’exéat pour raison médicale et/ou sociale
  • 20 mars : date limite de réception des demandes d’exéat
  • 8 avril : ouverture du serveur pour le mouvement départemental

 

25 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 93, Bourse Départementale du Travail, 1 place de la Libération, 93016 BOBIGNY cedex - Tel : 01.48.96.36.11 - Fax : 01.48.96.36.80 - email : snu93@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis, tous droits réservés.