www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Éducation Prioritaire 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
13 décembre 2014

Education prioritaire  : 18 décembre, nouvelle liste des écoles REP

18 décembre, nouvelle liste des écoles classées en REP.

Des dizaines d’écoles exclues du classement, alors même que l’administration reconnait leurs difficultés.

Le SNUipp-FSU 93 accompagnera toutes les écoles qui demanderont une audience dès la reprise de janvier.

Nouvelle liste des écoles classées REP reçue le jeudi 18 décembre.

VOIR EN PIECES JOINTES :
  • liste des écoles classées REP au 18/12/2014
  • liste des écoles sortantes au 18/12/2014

Le SNUipp-FSU 93 accompagnera toutes les écoles qui demanderont une audience

Education prioritaire  : Groupes de travail

au Rectorat de Créteil le 11 décembre

et à la DSDEN de Bobigny le 12 décembre 2014

Jeudi 11 décembre : éléments généraux et liste « REP+ »

Réunion au Rectorat avec la Rectrice et les DASEN (ou leurs adjoints) des 3 départements.

Eléments généraux sur l’Education prioritaire :

- Pour les écoles qui ont les caractéristiques « éducation prioritaire » mais qui ne sont pas ou plus dans un réseau, la Rectrice annonce des « conventions » et non un classement en REP ou REP+. Cela permet de garder certains moyens (effectifs par classe par exemple). Pour le SNUipp-FSU : TOUTES les écoles ayant les critères « éducation prioritaire » doivent être classées, réseau ou non ! Rappel : les collègues affectés dans une école « sortante » bénéficient d’une « clause de sauvegarde » : ils conservent leur indemnité ZEP pendant 3 ans s’ils restent dans l’école.

- Indemnitaire (texte en attente) : la rectrice déclare que « tous les personnels affectés en EP bénéficieront de l’indemnitaire prévu » (Rappel : 1,5 X l’indemnité ZEP en REP, 2 X l’indemnité ZEP en REP+). Pour le SNUipp-FSU, les collègues affectés ailleurs qu’en EP mais intervenant en EP ne doivent en aucun cas être oubliés ; exemple du RASED : les collègues sont affectés à la circonscription, mais peuvent travailler en REP+ ou REP… Malaise : la Rectrice n’y avait pas pensé ! Le ministère va être interrogé… à suivre !

- 3ème circonscription de Saint-Denis : la Rectrice annonce sa création au 1er janvier 2015 ! Le SNUipp-FSU 93 rappelle la demande de la FSU 93 de création des postes de CPC, CAS et référent, médiateur prévention violence, secrétaire, etc. Le Rectrice se dit « confiante » : à suivre de très prêt !

En règle générale :

  • 1) enveloppe fermée (1082 réseaux en France), avant examen des besoins réels : inacceptable !
  • 2) Académie de Créteil : solde zéro au détriment des REP ruraux du 77, sortie de 5 réseaux dans le 93…
  • 3) Des indicateurs parfois faux (Romainville)
  • 4) des indicateurs qui, même justes, doivent obligatoirement être croisés avec la connaissance des écoles portée par les enseignants et leurs représentants : ex des familles en hôtels sociaux, ou hébergées, ou familles d’accueil… non prises en compte dans les indicateurs… L’institution a choisi une approche technocratique, particulièrement inadéquate pour cette question de l’éducation prioritaire !

Interventions ciblées du SNUipp-FSU 93 (attention : ce GT ne porte que sur le classement en REP+, la Rectrice enverra la liste au ministère le 12/12) :
- Ajout des écoles Marie Curie et Anne Franck au REP+ République (Bobigny).
- Intervention pour l’élémentaire Carson et la maternelle Besson (Saint-Denis) : nous expliquons pourquoi la situation concrète de cette école demande un classement en REP+ ; le rattachement au REP+ Garcia-Lorca serait la solution, mais nous ne sommes pas entendus. Ces écoles resteraient rattachées au REP De Geyter… C’est pourtant l’illustration emblématique du fait que les indicateurs sont insuffisants pour appréhender la réalité de nos écoles : les familles en hôtel social, ou hébergées, ne risquent pas d’apparaître dans le « revenu médian » du quartier !
- Ecoles « Trezel » : nouvelles écoles à La Plaine Saint-Denis qui ouvrent en septembre 2015 ; il faut prévoir le classement en REP+ dans le REP+ Iqbal Masih. La Rectrice accepte d’intégrer ces écoles après vérification.
- Reconnaissance par la Rectrice des erreurs sur les indicateurs de Courbet Romainville… mais pas de changement : ce collège sort de l’EP… Le SNUipp-FSU 93 alerte sur les écoles du groupe scolaire Cachin qui, elles, ont toutes les caractéristiques « éducation prioritaire » : examen au GT départemental vendredi 12 décembre…
- Interventions des syndicats de la FSU sur les collèges « déclassés »…

Nous avons rappelé à la Rectrice les termes de notre lettre à la ministre du 17 novembre (voir le site du SNUipp-FSU 93) : pas de « refondation » sans tous les postes nécessaires !!! Les 500 postes annoncés sur 3 ans couvrent à peine la hausse démographique : ils sont insuffisants pour les RASED (190 postes supprimés depuis 2009), le remplacement, comme pour tous les dispositifs de la refondation : maîtres supplémentaires, moins de 3 ans, décharge de service par les « BD-REP+ »…

Le SNUipp-FSU 93 a également rappelé notre attachement aux « seuils d’ouverture de classe » : nous sommes totalement opposés à « l’allocation progressive des moyens » annoncée, qui ferait exploser les repères collectifs !

Vendredi 12 décembre : classement des écoles en REP

En introduction du groupe de travail, la FSU interpelle le DASEN :

La FSU déclare que les conditions de préparation dans lesquelles sont mis les représentants du personnel ne sont pas acceptables. Nous devons pouvoir porter la parole et les besoins des collègues et des écoles ! C’est tout le sens de notre investissement dans les instances.

Le Directeur Académique rappelle le contexte… Madame la Rectrice doit faire parvenir au ministère la liste des écoles REP+ afin que cette liste soit présentée au CTM du 17 décembre 2014 et qu’un arrêté ministériel soit signé pour toutes ces écoles. Les choix de transmission d’information et du calendrier décisionnel sont imposés par le ministère et « nous devons nous y conformer ».

Le SNUipp-FSU93 réaffirme que les modalités de travail de type « carte scolaire », telles qu’elles existent dans ce département auraient été plus appropriées, elles auraient permis d’apporter l’expertise du terrain en relation avec les données techniques qui parfois retranscrivent mal le vécu de nos collègues. Il est pour nous essentiel de pouvoir faire ce lien en permanence pour que l’administration entende le quotidien des écoles.

On ne doit pas perdre cette pratique de « confrontation des données » en Seine-Saint-Denis.

Pour l’éducation prioritaire, il n’est pas possible de travailler dans les conditions proposées.

Il y a des indicateurs qui ne sont pas probants : une erreur évidente à Romainville. Saint-Denis, une école avec uniquement 37.10% de CSP défavorisées au cœur des Francs Moisins nous étonne.

Pour la DSDEN, sur les indicateurs ils ne doivent pas circuler pour ne pas faire l’objet d’un classement public. La liste des indicateurs est nationale pour le classement de tous les collèges, la DGESCO les a fournis aux rectorats. Il fallait que la liste des indicateurs ne soit pas trop longue et il a fallu s’en tenir à ses 4 indicateurs. Il n’y a qu’un travail d’explication ce n’est pas la méthode de la carte scolaire. Le ministère pensait que la carte de l’éducation prioritaire allait être plus simple dans le 93. L’enveloppe étant fermée pour l’éducation prioritaire cela est redistribué entre les académies.

A la FSU, nous dénonçons la méthode retenue qui nous semble inadaptée et l’enveloppe fermée avec un solde nul pour l’académie de Créteil.

Début de l’étude des situations ville par ville :

Le SNUipp-FSU 93 intervient à nouveau (comme nous l’avons déjà fait avec la Rectrice la veille) pour St Denis et les écoles Carson/Besson qui doivent être classée dans le REP+ Garcia Lorca en raison du changement de secteur scolaire.

Concernant les nouvelles écoles de Saint Denis, il faudra veiller à ce qu’elles soient bien inscrites dans leur réseau, par exemple l’école Trezel qui doit être en REP+.

Lors de l’étude de la liste des REP / Commune par commune, les représentants du SNUipp-FSU93 sont intervenus pour près de 50 écoles, avec quelques situations très particulières :

AUBERVILLIERS

REP Diderot : Pb mat Dolto qui est dans le REP + elem Mathai REP (Interv. SNUipp et SUD)

AULNAY

Le SNUipp-FSU 93 intervient concernant le collège G. Philipe qui sort de l’Education Prioritaire et le problème des élém et mat Ormeteaux qui ont toutes les caractéristiques de l’Education Prioritaire.

DASEN : On ne peut pas labéliser des écoles EP qui ne sont pas dans un réseau, seules des mesures locales peuvent être prises et la DSDEN aura un regard particulier en termes de moyens.

Le SNUipp-FSU exige que les écoles « isolées » ayant les caractéristiques « éducation prioritaire » soient classées REP.

BAGNOLET

SNUipp : L’Elem Curie alimente à hauteur de 52% le collègeTravail et 42% le collège Politzer, qui sont deux collèges REP, il faut donc classer l’ensemble du réseau écoles et donc également les mat Curie et Fromond.

DASEN : « on n’est pas sur un groupe défavorisé ».
- SNUipp : on ne peut pas laisser ces écoles hors réseau alors même qu’elles alimentent des collèges REP.

BOBIGNY

Incohérence signalée : mat Langevin sur REP Delaune, alors que élèm Langevin sur REP Sémard.

BONDY

SNUipp-FSU93 : Concernant le Collège Curie qui n’est pas classé REP 45% des élèves sont en ZUS suite à une requalification des ZUS, avec notamment la scolarisation des enfants du quartier La Sablière. Les indicateurs sont donc erronés et du fait de ce problème, c’est l’ensemble du réseau qui est particulièrement pénalisé. Il convient donc de vérifier l’ensemble des indicateurs des collèges et écoles de la ville de Bondy. De même, concernant le REP Renoir pour lequel les écoles Mainguy-Guéhénno ont des indicateurs faibles qui indiquent que les écoles devraient être classées.

DRANCY

SNUipp-FSU93 : Concernant le REP Jorissen des éléments supplémentaires sont souhaités par l’administration pour les écoles ce qui confirme notre analyse d’un écart important entre les indicateurs et le vécu des écoles. Idem concernant le REP Sémard pour les élémentaires Césaire et Monnet.

EPINAY

Pour le SNUipp-FSU93, sur le REP Robespierre et concernant les mater et élémentaires Econdeaux, 90% des élèves vont au collège Robespierre, et un rapprochement avec les données locales permettrait de valider cette demande.

BLANC MESNIL

Elem. Calmette Mat Bloch à réétudier.

REP Descartes Argumentaire SNUipp pour classer élém. Vaillant et mat. Bloch (rattachement au REP Descartes). DASEN : OK, A REVOIR

MONTREUIL

SNUipp-FSU93 : Concernant le collège P. Eluard qui refuse la sortie de REP, une forte mobilisation des enseignants et des parents est à noter, elle relève d’une incompréhension forte du discours de l’institution qui se doit de recevoir les délégations qui le demandent, d’autant plus que les établissements du premier degré se mobilisent également. « Regard particulier » de la DSDEN sur les écoles P. Bert et Dolto (les seuils ?). En ce qui concerne par ailleurs le REP Césaria Evora, il est nécessaire d’y rattacher la maternelle et l’élémentaire Danton. De plus, sur le REP Marais de Villiers, il a été oublié le groupe scolaire Jean Jaurès pour lequel l’administration nous dit manquer d’informations.

PIERREFITTE

Pour le SNUipp, l’absence de REP+ à Pierrefitte reste inexplicable au regard de la connaissance que nous avons du territoire. La question de la sectorisation des collèges a fort probablement nuit aux établissements du premier degré dans cette ville. Le déclassement du collège intercommunal Lucie Aubrac de Pierrefitte / Villetaneuse, avec classement REP et non REP+, impacte les écoles suivantes :

  • primaire J. Verne Villetaneuse (école la plus en difficulté de Villetaneuse, et la seule à ne pas être classée en REP+),
  • maternelle Wallon Pierrefitte,
  • mater A. France Pierrefitte
  • élèm A. France Pierrefitte

Remarque : ces 3 écoles ont les indicateurs parmi les plus faibles du département...

  • élèm Roselyne Boivin Pierrefitte.

SAINT DENIS

REP Dora Maar.

REP Triolet, REP Fabien, REP BARBUSSE : OK

Elém. Vilar A REVOIR

La Roseraie/Chambrun A REVOIR

Attention : nouvelles écoles « Confluence » : à classer dans le REP Triolet…

SAINT-OUEN

Elèm Bachelet, A REVOIR

STAINS

Elém. J. Jaurès à la place de Rostand REP +, à corriger !

VILLETANEUSE

Ecole J. Verne la seule école non REP+ alors que c’est l’école la plus en difficulté. Plus aucun REP+ sur Pierrefitte donc plus aucun moyen en terme de REP+

ECOLES ISOLEES : plusieurs situations inacceptables :

AULNAY

Ecoles ORMETEAU A REVOIR

NEUILLY sur MARNE

écoles Duhamel (élem et mat) et P. Valéry (élem et mat) : A REVOIR

ROMAINVILLE

Gpe scolaire Cachin A REVOIR

TREMBLAY

A REVOIR Elem. Cotton, Moulin, Politzer Mat. Labourbe, Cotton

VILLEPINTE

Vert Galant 1 et 2 Victor Hugo (élem et mat) : A REVOIR

Le SNUipp-FSU 93 a dénoncé :
- L’enveloppe fermée de l’éducation prioritaire, ce qui interdit de répondre à tous les besoins que nous portons.
- Le solde « zéro » de l’académie de Créteil.
- La méthode choisie, qui n’associe pas les meilleurs connaisseurs des écoles : les enseignants !
- Nous exigeons le réexamen des situations que nous présentons !

Le DASEN s’engage à communiquer une liste des écoles classées REP, après réexamen de toutes les situations que le SNUipp-FSU 93 a porté, la semaine prochaine ! A SUIVRE : nous mettrons cette liste en ligne dès réception.

Le SNUipp-FSU portera au Comité Technique Ministériel de mercredi 17 décembre l’exigence du classement en éducation prioritaire des « écoles isolées », en présentant le nom de toutes les écoles concernées :

Tou-te-s à Paris le mercredi 17 décembre, à 14h (Invalides)

Manifestation vers le ministère où se tiendra le CTM

 

18 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 93, Bourse Départementale du Travail, 1 place de la Libération, 93016 BOBIGNY cedex - Tel : 01.48.96.36.11 - Fax : 01.48.96.36.80 - email : snu93@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis, tous droits réservés.