www.snuipp.fr

SNUipp/FSU 93 Seine Saint Denis

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Éducation Prioritaire 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
5 décembre 2014

Education prioritaire  : Mobilisations ! Action nationale le 17 !

Education prioritaire : mobilisation ! Tou-te-s à Bobigny vendredi 12 décembre à midi, Tou-te-s au ministère mercredi 17 décembre à 14h ! Dernière minute : le SNUipp-FSU portera au CTM la liste de toutes les écoles dites "isolées" pour qu’elles soient classées !

Le SNUipp et la FSU ont dénoncé, dès l’ouverture du chantier « Education prioritaire », la décision politique du gouvernement de « refonder l’éducation prioritaire » à moyens constants.

Ainsi, dans l’académie de Créteil, c’est un solde zéro qui est proposé entre les « entrants » et les « sortants », avec un véritable sacrifice de l’éducation prioritaire en zone rurale : 7 collèges ruraux déclassés dans le 77.

Pour le 93, 5 collèges sont désignés pour sortir de l’éducation prioritaire : G. Philippe à Aulnay, P. Eluard à Montreuil, H. de Balzac à Neuilly sur Marne, G. Courbet à Romainville, R. Descartes à Tremblay. Dans l’état actuel de notre département, le ministère n’aurait dû proposer aucune sortie d’éducation prioritaire, et attribuer les moyens suffisants pour tous les classements nécessaires !

Depuis plusieurs jours, le SNUipp-FSU est aux côtés de nombreuses écoles mobilisées contre leur déclassement ou pour un classement parfois attendu depuis de longues années.

Vendredi 12 décembre, se tient à la DSDEN de Bobigny un groupe de travail-CTSD pour l’examen du classement en REP des écoles élémentaires et maternelles de Seine-Saint-Denis.

Le SNUipp-FSU 93 appelle tous les collègues du département à un rassemblement ce vendredi 12 décembre 2014 à midi, pour que toutes les écoles qui refusent leur sortie d’éducation prioritaire et toutes les écoles qui demandent un classement en éducation prioritaire soient entendues !

Un préavis de grève est déposé pour tous les collègues qui choisiront d’être en grève le 12 décembre. Dans le cadre de l’alerte sociale du SNUipp-FSU national, les collègues du 1er degré sont couverts jusqu’aux vacances de Noël afin que toutes les modalités d’action puissent être discutées dans les écoles.

Vendredi 12 décembre, le SNUipp-FSU 93 participera très activement à ce GT pour le classement en REP des écoles.

Nous dénoncerons la méthode qui met quasiment les écoles devant le fait accompli, alors que :

- La Rectrice s’était engagée à nous communiquer la liste des écoles envisagées dès le 14 novembre… Nous ne l’avons toujours pas un mois plus tard !

- Les critères du 1er degré ne nous ont été donnés que le 24 novembre, alors que la DSDEN les connait et les utilise depuis plusieurs mois.

- Comment la préparation de la nouvelle carte de l’éducation prioritaire d’un département comme le nôtre a pu être envisagée sans associer sérieusement les enseignants ?!! Pour mémoire, avant toute décision de carte scolaire, le SNUipp-FSU 93 fait intervenir les représentants de chaque ville du département au cours d’un groupe de travail qui dure deux jours.

Conséquences de cette gestion technocratique :

- Nous découvrons ainsi que les critères sont faux pour certaines écoles, sans avoir le temps de les vérifier pour toutes ;

- Comme nous n’avons pas eu la liste des écoles à l’avance, nous n’aurons pas pu vérifier tous les éléments nécessaires : les critères, même exacts, doivent obligatoirement être croisés avec les réalités des écoles que les enseignants et leurs représentants sont seuls à porter : exemple des centaines d’enfants de familles en hôtel social ou hébergées non pris en compte.

Tous ensemble, imposons la prise en compte de la réalité de nos écoles !

Autre étape très importante de la mobilisation :

A l’occasion du comité technique ministériel du 17 décembre, appel de la FSU à une mobilisation nationale, avec rassemblement à Paris à 14h. Départ : esplanade des Invalides, puis manifestation en direction du ministère.

Dernière minute : le SNUipp-FSU portera au CTM la liste de toutes les écoles dites "isolées" pour qu’elles soient classées !





Education prioritaire : mobilisation en Ile-de-France, Mardi 9 décembre Manifestation à Paris, 11h, de Sèvres Babylone vers le ministère

Appel FSU Ile-de-France. Le SNuipp-Fsu 93 a déposé un préavis de grève pour les collègues qui voudraient se mettre en grève le 9 décembre.

Éducation prioritaire en Île-de-France

Mobilisons-nous !

Dans toute l’Île-de-France, la publication de la nouvelle carte de l’éducation prioritaire a suscité colère et incompréhension. Redécoupée et modifiée sans aucune concertation et sans transparence dans la plupart des départements, elle a été dans bien des secteurs ressentie comme une provocation, ne prenant pas en compte les réalités des difficultés sociales afin de pouvoir récupérer des moyens à redéployer.

Depuis, partout dans les 8 départements, selon des rythmes qui varient au gré des informations divulguées par les rectorats et les DASEN, les actions se sont multipliées. De nombreuses écoles, des collèges, des lycées sont entrés dans l’action en choisissant différentes modalités de mobilisation, avec notamment des journées de grèves extrêmement suivies dans les écoles et établissements concernés par cette remise en cause.

C’est en partant des besoins réels et grandissants des académies franciliennes que l’on pourra prendre à bras le corps la question de l’Éducation Prioritaire. Ce n’est pas le choix de la ministre qui veut faire croire, alors que la crise s’enkyste, que l’Éducation prioritaire peut s’envisager à réseaux constants tout en intégrant dans son périmètre de nouveaux départements (Mayotte et la Guyane). Dans l’académie de Créteil par exemple, c’est toute l’éducation prioritaire en zone rurale qui est sacrifiée dans le 77 pour abonder le 93.

C’est pour peser dans le débat que la FSU Île-de-France et ses syndicats appellent les enseignants et les personnels à se mobiliser et à participer aux actions académiques et locales d’ores et déjà prévues : grève et manifestation du 9 décembre, mais aussi journée de mobilisation du mercredi 10 après-midi à Paris, réunions publiques avec les parents d’élèves dans les réseaux sortants... La mobilisation, quelle que soit sa forme, est indispensable pour se faire entendre avant le 17 décembre jour du comité technique ministériel qui officialisera une carte dont personne ne veut en l’état. De la même manière, les enseignants refusent la « contractualisation des moyens » annoncée pour les secteurs qui sortiraient des dispositifs actuels, tout comme ils refusent « l’allocation progressive des moyens » qui aurait pour conséquence la disparition de tous les repères collectifs (seuils d’ouverture de classes par exemple).

Par ailleurs, en janvier, lors de la préparation de la rentrée 2015, il faudra bien que les dotations en postes permettent la diminution des effectifs par classe, l’instauration des maîtres supplémentaires et des classes de moins de trois ans, le remplacement des enseignants en allègement horaire… mais aussi la création de postes d’assistantes de service social, d’infirmières, de personnels administratifs, pour répondre aux besoins grandissants du terrain.

Il est urgent que le gouvernement prenne la mesure des moyens nécessaires à donner aux établissements et aux écoles pour permettre la réussite de nos élèves et redonner confiance dans l’École de la République et le service public d’Éducation. Urgent aussi qu’il écoute et entende les personnels qui sont les premiers concernés par des décisions qui se prennent sans eux en niant leur investissement ! D’ores et déjà, la FSU Île-de-France appelle les enseignants à se mobiliser dans le cadre la journée nationale d’action du 17 décembre !

SneP-FSU, SNU.Ep-FSU, SNES-FSU, SNUipp-FSU, SNUAS-FP-FSU.

 

26 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 93, Bourse Départementale du Travail, 1 place de la Libération, 93016 BOBIGNY cedex - Tel : 01.48.96.36.11 - Fax : 01.48.96.36.80 - email : snu93@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp/FSU 93 Seine Saint Denis, tous droits réservés.