www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Programmes et Evaluations 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
9 octobre 2014

Concertation du 13 octobre : quand c’est la mauvaise goutte d’eau qui fait déborder un vase trop plein !

Communiqué du SNUipp-FSU93. Bobigny, le 9 octobre 2014.

En Seine Saint-Denis comme dans bien d’autres départements, la rentrée n’a pas été bonne : les créations de postes, insuffisantes, n’ont pas permis de réparer les dégâts des 80 000 suppressions précédentes, et les enseignants absents ne sont toujours pas remplacés.

Dans ce climat extrêmement tendu, les parents d’élèves n’en peuvent plus, et leurs organisations déposent des recours contre la demi-journée banalisée pour la consultation des enseignants sur les programmes.

Les réactionnaires de tous poils peuvent s’en frotter les mains : c’est la réflexion pédagogique des enseignants qui se retrouve au cœur de la tempête, alors même qu’il s’agit, pour les professionnels de l’enseignement, de donner leur avis sur ce que les enfants apprendront dans les écoles pendant les années qui viennent !

Jusqu’à la réforme Darcos de 2008, les enseignants se réunissaient une matinée toutes les trois semaines, pour l’indispensable travail d’élaboration collective sur les questions pédagogiques : les enfants n’avaient pas classe un samedi matin sur trois ou un mercredi matin sur trois (25% des écoles avaient déjà classe le mercredi matin).

Où en sommes-nous aujourd’hui ? Les 80 000 postes n’ont pas été rétablis alors que la hausse démographique se poursuit ; aucun poste RASED n’a été recréé (dans le 93, ce sont 50% des postes de maîtres E qui ont disparu entre 2007 et 2012) ; les enseignants n’ont plus de formation continue ; et la réforme des rythmes scolaires n’a pas réintégré le temps de concertation dans l’emploi du temps régulier des écoles ! En Seine Saint-Denis, trois municipalités, pourtant, étaient prêtes à restaurer ce temps de travail pédagogique (Montreuil, Stains, La Courneuve), mais les décrets Peillon et Hamon ne le permettent pas…

Le SNUipp-FSU 93 est convaincu que les parents d’élèves veulent des enseignants qui réfléchissent à la pédagogie et à la manière de faire réussir tous leurs élèves : nous pensons que la demi-journée de concertation doit se tenir. Nous continuons à lutter pour que cesse le non remplacement, que les postes nécessaires soient créés, que des pré-recrutements permettent de pourvoir tous les postes, et que le temps de concertation des enseignants retrouve sa juste place dans l’emploi du temps des écoles ! Parents, enseignants : construisons la mobilisation commune !

 

19 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 93, Bourse Départementale du Travail, 1 place de la Libération, 93016 BOBIGNY cedex - Tel : 01.48.96.36.11 - Fax : 01.48.96.36.80 - email : snu93@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis, tous droits réservés.