www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Programmes et Evaluations 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
26 septembre 2014

CONSULTATION du lundi 13 octobre 2014 Socle commun

Socle commun de connaissances, de compétences et de culture
Beaucoup d’évolutions, où en sommes-nous ?

Les enseignants d’élémentaire vont être consultés sur le socle commun de connaissances, de compétences et de culture, pendant que les collègues de maternelle donneront leur avis sur les futurs programmes du cycle 1. lire article dédié

Pour l’académie de Créteil, les écoles seront fermées pour cette consultation le lundi matin 13 octobre.

Il est dommage que tous les enseignants ne puissent pas s’exprimer sur les deux sujets : le SNUipp-FSU a écrit à la ministre pour qu’elle permette à tous les enseignants du premier degré de donner leur avis sur l’ensemble des deux textes.

Par ailleurs, pour la consultation sur le socle, la forme choisie (100 items à cocher) n’est pas la plus appropriée pour permettre un débat collectif… Enfin, pour le SNUipp-FSU, la capacité à changer concrètement le système éducatif reste conditionnée aux moyens réellement mis à disposition des collègues : effectifs, formation… nous sommes bien loin du compte !

Malgré toutes ces réserves, il y a une évolution considérable entre le socle Fillon de la loi de 2005, et celui qui nous est proposé, notamment grâce aux revendications portées par la FSU dans toutes les instances de concertation :

  • Le socle commun de connaissances, de compétences et de culture s’affirme comme « le programme général correspondant aux cycles de l’école élémentaire et du collège », et non plus dans une double prescription socle/programme, avec un socle envisagé comme un SMIC scolaire. Les programmes ont pour fonction de détailler les domaines de formation, par cycle et par disciplines.
  • Face à une vision réductrice des attendus scolaires, contenus dans le précédent socle, celui-ci développe un discours de la complexité, et une affirmation d’ambition haute : ouvrir à la connaissance, former le jugement et l’esprit critique, vivre en société, développer les capacités de compréhension et de création. Capacités d’imagination et d’action sont des formules répétées dans le texte. Connaissances et compétences sont sans cesse articulées. Les démarches d’apprentissage doivent être riches de sens et de progrès. Le langage en tant que moyen de pensée est réintroduit de manière forte, tout comme le fait qu’il faille construire dans chaque discipline le langage propre à cette discipline.

Ces éléments de complexité, qui existaient notamment dans les programmes de 2002 de l’école primaire, nous semblent essentiels pour travailler à la réussite de tous les élèves.

Ces évolutions conviennent au SNUipp-FSU ; Il reste cependant au moins deux problèmes qui réclament toute notre vigilance :

- 1) Le socle structure le système éducatif en deux « blocs », faisant de la fin du collège LE palier de tri des élèves :

Le socle commun ne concerne que le segment de l’enseignement obligatoire, constitué de l’élémentaire et du collège. Ce « bloc », appelé « école fondamentale » par certains, est renforcé par le nouveau conseil école/collège, et par le cycle CM2/6ème/5ème. La fin de la 3ème est devenue, ces dernières années, le principal palier de tri des élèves pour une orientation soit en filière générale (et technologique), soit en filière professionnelle. Ce « tri des élèves » s’est structuré en même temps que la compétition scolaire s’installait dans le système éducatif…

La question que nous devons avoir à l’esprit est donc comment faire pour que ce « socle » ne contribue pas à renforcer ce palier d’orientation très marqué ? Comment faire pour que le nouveau socle constitue, au contraire, un tremplin pour la poursuite des études ?

- 2) Avec le nouveau socle, l’évaluation reste problématique :

L’imposition d’un cadre rigide d’évaluation, éloigné des pratiques concrètes de classes, aurait toujours comme conséquence la transformation des pratiques enseignantes et l’alignement des contenus enseignés sur les éléments évalués. Nous resterions alors dans une logique de pilotage du système éducatif par l’évaluation, qui bafouerait la professionnalité enseignante. Ce chantier de l’évaluation doit rester ouvert, et le LPC doit être supprimé.

Le SNUipp-FSU appelle les enseignants à se saisir de cette consultation pour réfléchir collectivement aux différents aspects de ce « socle commun de connaissances, de compétences et de culture », en restant vigilants à ces deux problèmes du tri des élèves et de l’évaluation.


Un document pour accompagner les enseignants dans la consultation sur le socle (à diffuser en salle des maîtres)

PDF - 127.9 ko

 

19 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 93, Bourse Départementale du Travail, 1 place de la Libération, 93016 BOBIGNY cedex - Tel : 01.48.96.36.11 - Fax : 01.48.96.36.80 - email : snu93@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis, tous droits réservés.