www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Rythmes scolaires 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
18 octobre 2013

Rythmes scolaires : stop ! et réécriture

Interpellation publique du ministre, motion des conseils d’école, rassemblement au ministère, manifestations, grève, le SNUipp national et départemental construisent les mobilisations pour obtenir la suspension et la réécriture du décret sur les rythmes scolaires.

Non à la désorganisation du temps scolaire !

Oui à une école publique de qualité,

Oui à l’égalité de traitement des enfants sur tout le territoire !

Interpellation publique du ministre, motion des conseils d’école, rassemblement au ministère, manifestations …Le SNUipp national et départemental construisent les mobilisations pour obtenir la suspension et la réécriture du décret sur les rythmes scolaires.

Lors de notre conseil syndical départemental qui s’est tenu lundi 14 octobre et qui avait pour ordre du jour les rythmes scolaires, nous avons tiré les conclusions suivantes : au vu de l’ampleur des dysfonctionnements remontés des villes concernées dans notre département, le SNUipp-FSU estime que la situation des écoles ne peut rester en l’état.

Le SNUipp réaffirme son opposition à la réforme des rythmes scolaires telle qu’elle est mise en œuvre actuellement et nous exigeons :

  • La suspension de la réforme et un retour aux discussions et aux temps de réflexion, partout où la mise en place se passe mal, sans concertation et contre l’avis des acteurs concernés. Cette mise en œuvre aboutissant pour certains dispositifs à des conséquences sur les enfants et l’école, contraires à ceux affichés par le ministre, à savoir de meilleurs résultats pour tous les élèves.
  • la réécriture du décret

La mise en œuvre de la réforme doit impérativement avoir comme préalable qu’elle ne s’applique que lorsque les conditions revendiquées par le SNUipp sont réunies. C’est-à-dire : la non utilisation des locaux de classes pour le péri-scolaire, l’abandon de l’annualisation des 108h : le temps de concertation doit être inscrit dans les emplois du temps élaborés (par exemple un mercredi matin libéré pour les élèves sur 3), des concertations approfondies avec une réelle prise en compte des propositions des acteurs concernés permettant l’accord de tous. L’inscription du temps de concertation dans les emplois du temps nécessite la réécriture du décret.

  • des moyens pour « mieux d’école » avant toute mise en œuvre d’une quelconque réforme des rythmes scolaires : cela doit être un préalable. Le « mieux d’école » inclut nos revendications sur les conditions d’enseignement et de travail des collègues. Les annonces du ministre sur la priorité au primaire n’ont aucune réalité dans le 93. Nous exigeons un plan de développement pour l’école en Seine Saint-Denis. Avec la CGT Educ’action, SUD éducation, la FCPE et les organisations lycéennes, nous manifesterons le samedi 30 novembre pour les moyens dont notre département a besoin.
  • Si les conditions citées plus haut ne sont pas réunies, il ne doit pas y avoir d’application de la réforme, ni en 2014, ni après. Reprenons le temps de la réflexion et de la sérénité. La réforme des rythmes scolaires n’était pas l’enjeu désigné par les enseignants comme essentiel à une meilleure réussite de tous les élèves.
Le SNUipp-FSU 93 soutient toutes les initiatives et mobilisations : rencontres avec les élus locaux, rassemblements, rencontres avec les parents, avec les personnels territoriaux, manifestations, grève, décidées par l’ensemble des collègues pour porter ces revendications.

Le SNUipp-FSU 93 propose à toutes les écoles la motion ci-dessous à faire signer lors du premier conseil d’école de novembre. Le conseil d’école est l’instance qui permet de porter et de partager, notamment avec les parents d’élèves, des propositions qui sortent du cadre du décret et donc d’exiger sa réécriture.

Le SNUipp-FSU national appelle à amplifier la signature de la pétition nationale, et à un rassemblement le mercredi 20 novembre devant le ministère. Le SNUipp-FSU organisera ce jour des délégations de tous les départements.

Il interpellera publiquement le ministre sous la forme d’une tribune publiée dans la presse.

Non à la désorganisation du temps scolaire !

Oui à une école publique de qualité,

Oui à l’égalité de traitement des enfants sur tout le territoire !

 

40 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 93, Bourse Départementale du Travail, 1 place de la Libération, 93016 BOBIGNY cedex - Tel : 01.48.96.36.11 - Fax : 01.48.96.36.80 - email : snu93@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis, tous droits réservés.