www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Les débuts/néo
M1 EFS T1 T2 T3

 
/ IUFM 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
17 novembre 2010

CAPD du 16 nov 2010

16 novembre 2010 : LES PES et la REFORME de la FORMATION

DECLARATION INTERSYNDICALE Snuipp-FSU, SE UNSA, Snudi FO, SUD éducation et CGT éduc’action
Dans le premier degré en Seine Saint Denis 160 PES (professeurs des écoles stagiaires) ont été placés directement dans les classes dès la rentrée. Une deuxième vague de PES est maintenant devant les élèves... Les syndicats signataires Snuipp-FSU, SE UNSA, Snudi FO, SUD éducation et CGT éduc’action réunis le 10 novembre avec les stagiaires PES de l’IUFM de Livry Gargan, constatent depuis la rentrée les conditions de travail difficiles des stagiaires et les effets catastrophiques de la disparition de la formation professionnelle des enseignants.

Dans le premier degré en Seine Saint Denis 160 PES (professeurs des écoles stagiaires) ont été placés directement dans les classes dès la rentrée. Une deuxième vague de PES est maintenant devant les élèves.

Les stagiaires doivent tout à la fois assurer la classe, participer aux diverses réunions de formation organisées par les circonscriptions le mercredi, rencontrer leur tuteur le midi, le soir, quelques fois à plusieurs dizaines de kilomètres de leur affectation. Quand peuvent-ils préparer correctement la classe ? Quand ont-ils le temps pour se documenter, se former, échanger sur leurs pratiques ? Les collègues placés dans ces situations n’ont ni le temps, ni le recul nécessaire pour se former réellement.

Les stagiaires ne sont pas suffisamment informés des conditions de la validation de leur année de formation. Cette situation doit être améliorée dans les meilleurs délais, et les conditions extrêmement périlleuses de cette année de fonctionnaire stagiaire doivent être prise en compte dans l’évaluation finale de validation.

Ces situations catastrophiques pour l’entrée dans le métier de centaines de nouveaux collègues sont le résultat de la suppression des emplois budgétaires et de la réforme calamiteuse de la formation des enseignants.

Pour les syndicats signataires de la présente déclaration, l’année de fonctionnaire stagiaire doit être une année pleine et entière de formation. Pendant cette année la formation doit articuler des temps de pratique, d’analyse de pratique et de mise en théorie. Elle doit se dérouler pour les deux tiers du temps à l’IUFM (formation théorique et analyse de pratique) et pour le tiers restant en formation pratique sur le terrain.

Dans ce contexte, les syndicats signataires de la présente déclaration soutiennent le mouvement en cours des stagiaires et leurs revendications :

- moins de temps devant les élèves et davantage de formation en IUFM . Dans un premier temps, il faut libérer les stagiaires de leurs responsabilités classe autant de temps qu’on les convoque le midi, le soir et le mercredi pour la formation. Le suivi des PES par les maîtres formateurs en terme de volume horaire est très insuffisant et doit être renforcé le plus rapidement possible.

- Les affectations des stagiaires doivent faire l’objet d’un examen en CAPD et de la mise en place progressive de règles qu’il conviendra d’élaborer dans la transparence. Les règles de titularisation doivent être communes et connues de tous.

- Les syndicats signataires demandent à l’inspecteur d’académie de réunir cette CAPD dans les meilleurs délais.

 

36 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 93, Bourse Départementale du Travail, 1 place de la Libération, 93016 BOBIGNY cedex - Tel : 01.48.96.36.11 - Fax : 01.48.96.36.80 - email : snu93@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis, tous droits réservés.