www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Carrières et Rémunération  / Salaires 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
17 août 2006

Juillet 2006 : encore des mauvaises surprises sur les fiches de paie !

Invraisemblable situation où l’on découvre des retraits de salaire supérieurs à 1000 euros...
Que se passe-t-il en Seine-Saint-Denis avec nos salaires ? Est-il concevable que certains d’entre-nous se voient prélevés en une seule fois des sommes pour des trop perçus s’étalant sur plusieurs mois, voire sur plusieurs années ?
  • Problèmes financiers, un mauvais feuilleton

Préparons-nous à agir ensemble de manière visible ! Les enseignants font les frais d’une gestion chaotique. Le SNU.ipp 93 a été reçu par le médiateur et le Trésorier Payeur Général en juillet 2006.

Problèmes financiers, un mauvais feuilleton

Depuis plusieurs années, les problèmes et les dysfonctionnements liés à la gestion financière du premier degré vont en s’amplifiant : indemnités non versées, remboursements en tous genres non effectués, prélèvements massifs sur salaire sans explication, refus d’indiquer les motifs et montants des trop-perçus,... Au-delà de ces dysfonctionnements, il y a une véritable volonté politique de laisser se dégrader le service public à tous les niveaux. Le ministère, l’IA en portent la responsabilité entière en n’embauchant pas le personnel nécessaire, en employant de plus en plus de vacataires en CDD, sous-payés et n’ayant pas le temps de se former.

Dernier événement en date : en mai et en juin, de nombreux collègues ont vu leur salaire amputé de 800, 1000, 1600 euros ( !) après le recalcul de leur indemnité différentielle (IDPE) ou de la prime ZEP. Ces prélèvements ont été effectués bien souvent sans information préalable, sans possibilité de contestations ni d’échelonnement, sans prise en compte des situations individuelles.

Qui est responsable ?

L’IA et le TPG se renvoient la balle comme dans une cour d’école : « c’est pas moi, c’est lui ! » Ils se contentent de compatir (ce qui ne coûte rien) aux difficultés financières des intéressés. Depuis deux ans, le SNUipp 93 n’a cessé d’intervenir auprès de l’IA pour dénoncer cette gestion chaotique et exiger des améliorations. Même si tout n’est pas réglé, des résultats ont été obtenus :

  • restructuration de la Division du personnel (DIPER),
  • embauche d’un gestionnaire supplémentaire,
  • mise en place d’un groupe de travail sur la base du paritarisme pour répondre aux situations individuelles (depuis janvier 2006, alertés par les collègues, nous avons signalé plus de 150 situations et fait avancer les dossiers),
  • suite à nos interventions et à notre action commune avec les PE2 à la rentrée 2005, nous avons obtenu le règlement du problème des salaires des PE2 non payés en septembre,
  • création d’un poste de médiateur départemental.

Début juillet, nous avons été reçus par le médiateur académique et le Trésorier payeur du Val de Marne pour évoquer tous ces dysfonctionnements et affirmer notre volonté que les prélèvements soient échelonnés en concertation avec les intéressés (300 euros maximum par mois). Nous avons rappelé que ces trop-perçus sont de la responsabilité de l’administration qui met plusieurs mois voire plusieurs années à s’apercevoir d’un changement de situation.

Le TPG a justifié ces forts prélèvements par des contraintes informatiques et techniques interdisant la possibilité d’échelonnement de la dette en amont. Il a exprimé son refus de préciser la somme exacte due... pour éviter les contestations. Nous connaissons par cœur ce discours qui rejette la responsabilité de décisions politiques sur des applications informatiques.

Rappelons qu’au premier trimestre 2005/2006, nous avons imposé que des chèques d’acompte soient émis par la TPG. La mobilisation avait rendu possible ce que la technique interdisait. Le SNUipp est déterminé à mener les actions avec tous pour que la gestion financière des collègues de ce département s’améliore et que les dysfonctionnements cessent.

Dès la rentrée de septembre, nous interviendrons à nouveau auprès de l’IA. Nous mènerons toutes les actions nécessaires avec la profession pour faire avancer ce dossier.

 

16 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 93, Bourse Départementale du Travail, 1 place de la Libération, 93016 BOBIGNY cedex - Tel : 01.48.96.36.11 - Fax : 01.48.96.36.80 - email : snu93@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis, tous droits réservés.