www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : RETRAITES  / Archives 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
1er juillet 2010

Les institutrices du 93 déposeront collectivement leur demande de départ à la retraite le jeudi 1er juillet midi à Bobigny

Communiqué de presse SNUipp FSU 93, Bobigny, le mercredi 30 juin 2010
La situation scandaleuse faite au femmes fonctionnaires mères de trois enfants, sommées de choisir avant le 13 juillet entre une pension immédiate de 1650 € en moyenne (si elles ont une trentaine d’années de services) et une pension de 1250 € dans les 5 à 10 ans à venir si elles restent sur leurs emplois, contraint nombre d’entre-elles à choisir en catastrophe de déposer leur demande de départ en retraite avant le 13 juillet 2010.

Communiqué de presse SNUipp FSU 93

Les institutrices du 93 déposeront collectivement leur demande de départ à la retraite le jeudi 1er juillet midi à Bobigny

La situation scandaleuse faite au femmes fonctionnaires mères de trois enfants, sommées de choisir avant le 13 juillet entre une pension immédiate de 1650 € en moyenne (si elles ont une trentaine d’années de services) et une pension de 1250 € dans les 5 à 10 ans à venir si elles restent sur leurs emplois, contraint nombre d’entre-elles à choisir en catastrophe de déposer leur demande de départ en retraite avant le 13 juillet 2010.

Cette mesure d’une brutalité sans précédent pourrait provoquer le départ en retraite de plusieurs dizaines, voire centaines d’enseignantes du 93, le 1er janvier 2011... Sur l’ensemble de la France c’est 15000 enseignantes qui sont concernées.

Non seulement les services de gestion des personnels ne vont pas être en capacité de gérer cet afflux massif de dossiers, mais en plus de très nombreuses classes vont se retrouver sans enseignante à la rentrée du mois de Janvier. C’est le résultat d’une politique aveugle et méprisante.

Le gouvernement indiquant qu’il ne remplacera pas un fonctionnaire sur deux partant en retraite pousse les femmes vers la sortie . Elles sont les premières victimes d’une politique qui ne va pas s’arrêter là.

Alors même que le projet de loi n’est pas encore présenté en conseil des ministres et que le débat parlementaire n’est pas ouvert, le gouvernement rompt le contrat qui le lie aux personnels en créant des conditions rétroactives de l’application d’une loi. Cette manière de faire n’est pas que le problème des femmes fonctionnaires, c’est un déni manifeste de démocratie et l’entrée dans une ère nouvelle : celle de l’absence totale de confiance dans le respect des décisions de l’état et des mesures qui pourraient être prises dans l’avenir. Ces décisions ont pour effet de créer les conditions d’un départ massif de personnels. Ces personnels vont cruellement faire défaut sur le terrain à très court terme.

C’est pourquoi nous manifesterons jeudi 1er juillet sur leur temps de pause du midi devant l’inspection académique de Bobigny angle rue Claude Bernard - promenade Jean Rostand.

Bobigny, le mercredi 30 juin 2010

 

33 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 93, Bourse Départementale du Travail, 1 place de la Libération, 93016 BOBIGNY cedex - Tel : 01.48.96.36.11 - Fax : 01.48.96.36.80 - email : snu93@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis, tous droits réservés.