www.snuipp.fr

SNUipp/FSU 93 Seine Saint Denis

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Les débuts/néo
M1 EFS T1 T2 T3

 
/ IUFM  / PE2  / 2006 / 2007 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
3 juillet 2006

Formation initiale des professeurs des écoles, ce qu’il faut savoir.

extraits du "Kissaitou en ligne"
Les grandes lignes de la formation initiale des professeurs des écoles
  • Objectifs de la formation
  • première année
  • deuxième année
  • indemnités de stage
  • Validation de la formation
  • Délivrance du diplôme professionnel
  • licenciements
  • titularisation

B-6-2 Formation initiale C. 91-202 du 2/07/1991

C. 2002-070 du 4/04/2002

Toutes les pages mentionnées dans cet article sont consultables sur le "kisaitou en ligne" accessible depuis la page d’accueil du site SNUipp 93.

Ces informations générales sont à compléter avec les modifications intervenues ces dernières semaines suite à la mise en place des stages filés à compter de la rentrée 2006. (informations en ligne sur ce site)

En référence au Plan de rénovation de la formation des enseignants du 27 février 2001, la circulaire du 4 avril 2002 précise les principes et les modalités d’organisation de la deuxième année de formation dans les IUFM. 

Le dispositif de formation visé devrait intégrer la continuité PE1/PE2/T1/T2 ( formations au cours de la 1ère et 2ème année d’exercice en tant que titulaire).

Le ministère a annoncé que la formation initiale du professeur des écoles s’étalerait sur plusieurs années : PE1 et PE2 / T1 et T2 (T1 et T2 sont les deux premières années d’exercice du métier). Le futur professeur des écoles devrait pouvoir approfondir le champ disciplinaire de sa licence (culture générale, histoire, épistémologie de la discipline) et bénéficier de compléments de formation dans d’autres disciplines. Concernant les propositions de réorganisation de l’année de préparation au concours, se reporter au chapitre B-05-06. Quant à l’année de professionnalisation (PE2), celle-ci fait l’objet d’un cahier des charges national pour une restructuration dès la rentrée 2002. Si une expérience dans les 3 cycles de l’école est intéressante, elle représente tout de même un allongement du stage en responsabilité à laquelle le SNUipp restera très attentif car ces stages ne peuvent se résumer à de simples remplacements. Le SNUipp rappelle par ailleurs la place essentielle des stages de pratique accompagnée.

Depuis la rentrée 2002, la formation initiale se fait par dominante (EPS, arts ou langue vivante). Pour le SNUipp, il s’agit de renforcer la polyvalence d’équipe, en liaison avec la formation continue afin que l’ensemble des titulaires puissent en bénéficier. Le SNUipp s’engage à mener une étude approfondie sur les conditions de l’extension des dominantes de formation à d’autres champs disciplinaires. La dominante de formation ne doit pas conduire à une dominante " d’exercice ".

B-6-2-1 OBJECTIFS Quatre grandes mutations à opérer dans la formation des futurs enseignants : leur permettre de devenir spécialiste des apprentissages, d’accéder au statut de fonctionnaire du service public d’éducation, de prendre en charge la dimension éducative du métier ainsi que de connaître et comprendre la diversité des contextes et des réalités scolaires.

B-6-2-2 PREMIERE ANNEE Si en première année, la formation se conjugue avec la préparation au concours de recrutement, elle conserverait son caractère professionnel. Il est prévu, à compter de la rentrée 2004, que tous les admis au concours aient suivis une PE1. Si le programme national pour les épreuves au concours est connu, aujourd’hui, la maquette générale de la première année de formation n’est ni définie, ni stabilisée.

Voir "B-5-6 Recrutement initial des Professeurs des écoles - concours externes", page 323.

B-6-2-3 DEUXIEME ANNEE Il s’agit de construire une formation professionnelle d’adultes à caractère universitaire organisée en alternance autour des stages et des cycles de l’école primaire.

Volume de formation :

- 450 heures maxi encadrées pour un volume annuel de 900h environ

12 semaines de stage : 9 semaines en stage en responsabilité organisé dans chacun des 3 cycles de l’école primaire, 1 semaine en continu ou " filée " en collège, 2 semaines de pratique accompagnée

mémoire professionnel : 30 heures de méthodologie et 1 semaine " libérée " pour la confection du mémoire

chaque semaine, 2 demi-journées réservées au travail personnel

La formation disciplinaire est fortement recentrée sur l’enseignement de la langue française (100h) et les mathématiques (50h), ainsi que sur l’analyse des pratiques professionnelles (entre 75h et 105h). Une dominante de formation (50h) en EPS ou langues vivantes ou Arts et Culture est dorénavant proposée. Les SVT et la physique-technologie sont regroupées dans un seul module (50h) dénommé " sciences ".

Si cette formation vise à former un maître polyvalent, l’acquisition d’une dominante est obligatoire.

B-6-2-4 INDEMNITES DE STAGE EN PE2 Sous certaines conditions, l’année de PE2 ouvre droit à indemnités.

Voir "B-5-10 Indemnités de stage PE stagiaires", page 334.

B-6-2-5 VALIDATION DE LA FORMATION L. 84-52 du 26/01/1984 A. du 02/07/1991 Art.1 L’IUFM procède à l’évaluation globale de l’année de formation du professeur stagiaire. Cette évaluation concerne :

- le bilan terminal portant sur :

les enseignements

le stage en responsabilité

le mémoire professionnel

- une épreuve de langues vivantes niveau équivalent à celui du CLES niveau 2 (pendant la période transitoire)

- les compétences d’utilisation ou d’intégration des TICE (niveau C2i).

A. du 28/07/1999 Les éléments de formation du bilan terminal doivent être validés positivement pour que l’année de formation soit validée. La commission de validation prépare un rapport individuel sur chaque professeur stagiaire et précise si la scolarité a été jugée satisfaisante ou non. Dans le dernier cas, il peut être proposé ou non une prolongation de scolarité.

Cas particulier des stagiaires ayant bénéficié pendant leur stage d’un congé de maladie (supérieur à 36 jours), d’un congé de maternité ou d’adoption : prolongation automatique du stage d’une période équivalente à la différence entre la durée totale de ces congés et celle prise en compte au titre du stage (36 jours). En cas de congé parental, la durée de la prolongation sera au maximum d’un an (durée statutaire du stage).

D. 94-874 du 7/10/1994, art. 22 NS. 96-056 du 20/02/1996 La titularisation interviendra alors à la fin de la prolongation avec effet rétroactif.

Voir "B-5-16 Statut des fonctionnaires stagiaires de l’état", page 349. Voir "B-5-6 Recrutement initial des Professeurs des écoles - concours externes", page 323.

B-6-2-6 DELIVRANCE DU DIPLÔME PROFESSIONNEL A. du 02/10/1991 mod. par A. du 17/02/1993 NS. 93-149 du 09/03/1993 A. du 28/01/2002 NS. 2003-045 du 21/03/2003 Le recteur réunit un jury académique délibérant sur les dossiers et propositions de l’IUFM. 

Première délibération Le jury établit la liste des stagiaires aptes à recevoir le diplôme professionnel (DPPE) ainsi que la liste de ceux qui doivent faire l’objet d’une inspection supplémentaire pour « vérification des capacités ».

Deuxième délibération Le jury se prononce au vu des résultats des inspections supplémentaires. Il établit la liste définitive des stagiaires qui se verront délivrer le DPPE et la liste de ceux proposés pour une nouvelle année de stage. Concernant le renouvellement de stage, le jury doit formuler un avis sur l’intérêt d’autoriser cette deuxième année de stage, au regard de l’aptitude professionnelle ; la décision finale appartient au recteur.

B-6-2-6-1 Licenciement Les stagiaires qui ne figurent pas sur l’une des listes proposées par le jury académique et ceux que le recteur n’a pas autorisés à effectuer une seconde année de stage sont licenciés. S’ils étaient fonctionnaires, ils sont remis à la disposition de leur administration d’origine.

Après licenciement, un PE stagiaire peut prétendre à l’Allocation de Retour à l’Emploi (ARE). Pour cela, il doit s’inscrire à l’ASSEDIC et s’engager dans un PARE (Plan d’Aide au Retour à l’Emploi).

Montant journalier de l’allocation

ARE = (SJMR x 40,4%) + 9,79 i au 1/04/2002. Soit au 01/04/2002, 31,58i par jour.

SJMR (Salaire Journalier Moyen de Référence) = salaire brut / nbre de jours d’application

Durée de l’indemnisation

Pour 122 jours effectués sur les 18 mois précédents le licenciement -> 122 jours

Pour 182 jours effectués sur les 12 mois précédents le licenciement -> 213 jours

Pour 243 jours effectués sur les 12 mois précédents le licenciement -> 456 jours (année PE2)

Pour 426 jours effectués sur les 24 mois précédents le licenciement -> 912 jours (année PE2 + prorogation ou LC)

B-6-2-7 TITULARISATION

D. 98-304 du 17/04/1998 A l’issue de la seconde année de formation professionnelle, les PE2 ayant obtenu le Diplôme Professionnel de Professeur des Ecoles (DPPE) sont titularisés dans le corps des professeurs des écoles. L’arrêté de titularisation est prononcé par le recteur d’académie.

Le temps de service national effectué en tant que fonctionnaire stagiaire ou titulaire est validé pour l’avancement d’échelon.

Concernant la validation des services antérieurs, en vue de la retraite, demander un imprimé réglementaire à l’inspection académique et joindre tous les certificats d’exercice. Le service militaire est pris en compte pour sa durée effective, s’il n’est pas utile de demander sa validation, bien s’assurer de sa prise en compte.

Voir "B-5-15 Validation des services de non-titulaire", page 345. Voir "B-5-14 Reclassement après intégration dans le corps des professeurs des écoles", page 340.

 

14 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 93, Bourse Départementale du Travail, 1 place de la Libération, 93016 BOBIGNY cedex - Tel : 01.48.96.36.11 - Fax : 01.48.96.36.80 - email : snu93@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp/FSU 93 Seine Saint Denis, tous droits réservés.