www.snuipp.fr

SNUipp/FSU 93 Seine Saint Denis

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Rythmes scolaires  / Evolutions du temps de service des professeurs des écoles, le samedi matin... 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
2 mai 2010

semaine de 4 jours ou semaine de 4,5 jours ?

La circulaire de rentrée 2010 évoque la possibilité de revenir à la semaine de 4,5 jours en faisant travailler élèves et enseignants de l’école primaire le mercredi matin... Tour de passe passe : dans un premier temps, le gouvernement supprime le samedi matin et 1500 postes de RASED en inventant l’aide personnalisée. Du coup les journées des élèves et des enseignants se rallongent. Puis tout le monde s’aperçoit que ça ne va pas. Dans un second temps on rétablit le mercredi matin travaillé pour les élèves, donc pour les enseignants. Résultat : l’amplitude du temps de présence des enseignants dans les écoles augmente pendant que le temps d’enseignement des élèves a diminué...

Rappel : Deux heures d’enseignement en moins par semaine c’est 36 semaines x 2 = 72 heures de classe en moins par an soit 3 semaines actuelles d’enseignement... Sur une scolarité de 3 ans en maternelle et de 5 ans en élémentaire c’est 24 semaines de classe en moins, soit les 2/3 d’une année scolaire... Tout cela pour mettre en place l’aide personnalisée censée suppléer aux fermetures de postes en RASED...

La décision prise par le gouvernement à la rentrée 2008 est lourde de conséquences sur la journée des élèves, mais aussi sur celle des enseignants. Lorsque le samedi matin était travaillé, il était suivi par 1,5 jour de repos. Travailler le mercredi matin pose d’autres problèmes.

En ajoutant le mercredi matin comme journée de présence devant les élèves, à quel moment se feront les concertations et animations pédagogiques : le mercredi après midi ? Les salariés que sont les instits et les P.E. ont aussi leur mot à dire, c’est pourquoi nous serons vigilants quant au respect des textes : ni les municipalités, ni l’administration de l’Education Nationale ne pourront prendre leurs décisions seules.

CONSEILS D’ÉCOLES

Ce sont toujours les conseils d’écoles, composés de représentants élus des parents d’élèves, d’élus représentant la municipalité et de tous les enseignants des écoles, qui « proposent » une organisation de la semaine sur 4 jours ou 4,5 jours. L’inspecteur d’académie-DSDEN « veille à l’harmonisation des projets d’aménagement du temps scolaire entre les écoles maternelles et élémentaires relevant du même périmètre scolaire (en général une ville entière) et à leur homogénéité entre écoles soumises aux mêmes contraintes pour un territoire donné » comme l’expliquait la circulaire du 5 juin 2008 sur « l’organisation du temps d’enseignement scolaire et de l’aide personnalisée dans le premier degré » .

Il ne peut donc pas en la matière y avoir une décision unilatérale de l’administration de l’éducation nationale ou d’une municipalité.

Lire aussi sur le présent site : Le DECRET n° 90-788 augmente notre temps de travail / école

Circulaire de rentrée 2010 :

La circulaire de rentrée 2010 pose bien d’autres problèmes que les quatre petites lignes sur lesquelles se sont attardées les médias : «  Les recteurs et les inspecteurs d’académie seront attentifs à la gestion des rythmes scolaires, en relation avec les collectivités locales, les parents d’élèves et les enseignants. En visant avant tout l’intérêt de l’enfant, ils étudieront les formules les plus adaptées aux besoins de l’élève. L’organisation de la semaine en neuf demi-journées (du lundi au vendredi en incluant le mercredi matin) est encouragée chaque fois qu’elle rencontre l’adhésion.) »

Parmi les innovations qui doivent nous interroger, notons dans la circulaire de rentrée la mise en place de l’application nationale « Livret personnel de compétences »...

extrait : À la rentrée 2010, tous les établissements disposeront, via leurs serveurs académiques, d’une application numérique, appelée « Livret personnel de compétences », développée sous environnement SCONET. Elle permet de renseigner les compétences validées, d’éditer les attestations pour les familles et d’assurer la transmission des données vers l’application Notanet. L’application « Livret personnel de compétences » sera mise en relation avec les applications privées ainsi que les applications développées localement pour le suivi des acquisitions du socle commun.

Rappel : SCONET (second degré) c’est l’équivalent de BASE ELEVES (1er degré)...

N’est-il pas inquiétant d’envisager qu’à terme les compétences des élèves seraient regroupées depuis leur plus jeune âge dans ces livrets électroniques de compétences ? Qui pourra y avoir accès ?

 

30 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 93, Bourse Départementale du Travail, 1 place de la Libération, 93016 BOBIGNY cedex - Tel : 01.48.96.36.11 - Fax : 01.48.96.36.80 - email : snu93@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp/FSU 93 Seine Saint Denis, tous droits réservés.