www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis

Thèmes abordés


Vous êtes actuellement : Les débuts/néo
M1 EFS T1 T2 T3

 
/ IUFM 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
27 mars 2010

Printemps 2010

Formation des enseignants, le cauchemar de Jules Ferry

une contribution d’André Ouzoulias, formateur, IUFM de Versailles, Département PEPSSE, Université de Cergy-Pontoise
Après avoir déterminé un « cahier des charges des masters » dans les disciplines d’enseignement, après avoir redéfini les épreuves des concours, le ministère de l’éducation nationale a fait connaître le 25 février, par une « note de cadrage » adressée aux recteurs et inspecteurs d’académie, de quelle manière il entend organiser durant l’année 2010-2011 la formation des nouveaux fonctionnaires stagiaires, lauréats des concours de juin prochain. Nos interventions ont déjà permis que les futurs stagiaires professeurs des écoles ne soient pas placés en responsabilité dès le le 1er septembre 2010 dans les classes. Nous allons tout faire pour que le réseau des maîtres formateurs se développe et ne soit pas asphyxié par les conséquences de cette réforme absurde dont André Ouzoulias dépeint les conséquences catastrophiques dans un article riche et documenté.

extrait : "Un gouvernement courageux décréterait au contraire la sanctuarisation de la dépense pour la formation des maitres, la plus précieuse entre toutes pour l’avenir de l’École, de notre société et de sa jeunesse : un jeune PE, entrant dans le métier en septembre prochain pourra avoir en charge, dans toute sa carrière, jusqu’à 40 promotions d’élèves, soit 1000 enfants. 7 000 PE recrutés chaque année, ce sont 7 millions d’élèves touchés par cette « réforme » les années suivantes… 7 000 professeurs des collèges et lycées recrutés chaque année, ce sont 35 millions d’élèves concernés dans les années suivantes…

Que dirait-on si, pour équilibrer le budget de la santé publique, le gouvernement décidait de supprimer les CHU et décrétait que la formation des jeunes médecins doit désormais se dérouler exclusivement « sur le tas » auprès de leurs ainés ? La santé de tous serait mise en péril. Eh bien, c’est toute l’école qui est affectée par l’abandon de la formation des enseignants."

Pour lire la contribution d’andré Ouzoulias, cliquez ici .

autre extrait : La formation continue évaporée

« La formation continue dans le primaire était en majeure partie tributaire des stages des lauréats : jusqu’à présent, pour leurs stages groupés de trois semaines, les PE2 remplaçaient des titulaires ainsi rendus disponibles pour autant de formation continue. C’est fini. Entre la moitié et les deux tiers des journées de stages seront supprimées. La formation continue des maitres du secondaire, chantier urgent s’il en est, n’aura pas les moyens d’exister plus sérieusement qu’aujourd’hui… »

 

35 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 93, Bourse Départementale du Travail, 1 place de la Libération, 93016 BOBIGNY cedex - Tel : 01.48.96.36.11 - Fax : 01.48.96.36.80 - email : snu93@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 93 Seine Saint Denis, tous droits réservés.